Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Welcome to Sweden. Saison 1. BILAN.

25 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

Welcometosweden_2014.jpg

 

Welcome to Sweden // Saison 1. 10 épisodes.
BILAN


Produite par Amy Poehler et créée par le frère de cette dernière, Greg Poehler, Welcome to Sweden est une comédie qui se suit sur dix épisodes comme une comédie romantique. Je ne suis pas sûr qu’il y ait même besoin de seconde saison étant donné que l’histoire que l’on nous raconte sur ces dix épisodes se suffit à elle-même. Avec des guests prestigieux comme Aubrey Plaza (Parks & Recreation), Patrick Duffy (Dallas), Will Ferrell (The Office), Gene Simmons, Illeana Douglas et j’en passe et des meilleurs. La série se déroule donc en grande partie en Suède et joue pour commencer au choc des cultures. C’est ce que j’avais pu ressentir dans le premier épisode dont je vous avais parler plus tôt cette année. Si je fais un bilan de cette première saison, je dois avouer que je ne sais pas trop quoi en penser. D’un côté j’ai trouvé ça charmant et amusant et d’un autre j’ai trouvé ça particulièrement niais et médiocre. Je suis partagé entre mon envie d’apprécier pour ce casting et l’idée qui est on ne peut plus intéressante mais le résultat est, au fil des épisodes, de plus en plus décevant. Disons que le potentiel s’étiole alors que la série prend le chemin de la comédie romantique pas très originale (ou en tout cas qui ne cherche pas à renouveler le genre). On aurait clairement pu attendre beaucoup plus de la part de la famille Poehler.

Le côté choc culturel fonctionne au début et puis petit à petit j’ai eu l’impression que cela commençait à devenir redondant. Le seul aspect drôle de ce choc culturel c’est le retour de Greg à New York, habillé comme un suédois. On va penser qu’il est un touriste et qu’il tente de prendre un accident américain. La scène était particulièrement drôle, sans compter qu’ils vont aller jusqu’à penser qu’il est gay. Tout cela apporte donc pas mal d’esbroufe sympathique dans l’avant dernier épisode de la saison. Il y a aussi le personnage d’Amy Poehler qui joue le rôle de la soeur de Greg. Un personnage haut en couleur qui reste l’un des grands atouts de cette comédie. Au fil des épisodes ses multiples apparitions font mouches. On a même envie d’en voir beaucoup plus, surtout quand on la voit manigancer dans le dos des autres personnages de la série. C’est toujours au poil. On peut aussi retenir l’excellente Aubrey Plaza qui, dans le dernier épisode, va avoir droit à un vrai passage diluant tout son talent aux yeux du téléspectateur. Mais Welcome to Sweden aurait pu être tellement plus que tout ce qu’elle tente de mettre en scène. Car Greg est un peu soupe au lait. Le personnage donne parfois l’impression d’être un peu trop mou du genou.
6b38b9c150d2a465c1cbd1bac7c80dd9dd315bbb.jpgDu coup, le téléspectateur se demande un peu ce qu’il peut bien faire là. Ensuite il y a bien évidemment toute l’histoire de sa femme. Une femme un peu ennuyeuse à mon goût, trop filiforme dans sa manière d’évoluer. Elle est pile poil tout ce que l’on peut attendre d’un personnage un peu niais sur les bords même si elle tente de faire quelques frivolité au rythme des épisodes. Notamment quand il s’agit de faire face à sa propre famille. La famille suédoise est un peu plus sympathique, notamment grâce à l’excellente Lena Olin. Le reste manque parfois d’intérêt et/ou d’intérêt. Le souci finalement dans le choc culturel c’est que l’on a l’impression que l’on passe plus de temps sur la manière dont Greg tente de s’intégrer (sans réellement y parvenir) plutôt que sur la relation qui lui a fait changer de pays. Au début c’était amusant mais rapidement cela devient un problème car l’on ne peut donc pas réellement apprécier le spectacle à sa juste valeur. Finalement, cette première saison de Welcome to Sweden s’achève comme tout le monde pouvait l’attendre. les péripéties manquent cruellement d’inspiration. Je pense que pour le coup, il vaut bien en rester à The Mindy Project pour l’aspect comédie romantique et puis à Parks & Recreation pour s’amuser avec Amy Poehler et Aubrey Plaza. Cette comédie est totalement dispensable.

Note : 4/10. En bref, partant d’une idée sympathique le tout fini en série soupe au lait et niaise. Dommage.

Commenter cet article