Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : White Collar. Saison 2. Episode 3. Copycat Caffrey.

3 Août 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : White Collar

vlcsnap-7663792.png

 

White Collar // Saison 2. Episode 3. Copycat Caffrey.

 

J'adore Neal Caffrey. Il est tellement drôle et là, dans cet épisode, il est question de son ego, que je trouve assez surdimensionner. Cela donne au personnage encore plus de profondeur et d'épaisseur, et c'est certainement l'un des personnages de série les plus sympathique qu'il existe. Je n'arrive pas à lui trouver de défaut, car tout est clairement mis sur lui et l'acteur, Matt Bomer sait porter la série sur ses épaules à merveille. Sans compter que le jeu de Tim DeKay alias Peter l'agent du FBI est aussi parfait.

Alors, dans ce nouvel épisode, Caffrey et le FBI doivent faire face à la copycat de Caffrey. C'est d'ailleurs intéressant car le personnage ne sait plus se maîtrisé, il est comme sur un petit nuage, content qu'on est copier son art du vol, de plus, par des étudiants qui l'on étudier pendant une semaine complète. Neal ne sait plus où donner de la tête, il découpe même des articles dans le journal, fait une annonce dans tout le bureau comme quoi des étudiants ont étudiés son art, ... J'adore. Et puis il y met une telle légerté. Ca respire vraiment le bon travail et j'aime ça.

Et justement, on reproche souvent à USA Network de ne donner crédit qu'à ses personnages et pas aux histoires et bien dans White Collar c'est totalement différent car les intrigues sont tout aussi intéressantes et sont travaillées. Celle ci est bien foutue quand même et quand Neal est dans ce bar avec les étudiants et le prof à donner des conseils, une sorte de cours. J'ai un moment cru retrouver du Ocean's même si la série en est très inspirée d'ailleurs : la musicalité est presque la même alors... Bref, cet épisode est certainement l'un des meilleurs de la série, et surtout grâce au fait qu'on met en avant un personnage génial et tout aussi charismatique que Neal Caffrey dans la peau d'un charmeur alias Matt Bomer.

Enfin, un bon épisode de White Collar qui passe aussi bien qu'un bon désert. Ca se déguste cette série mais il est tellement difficile de ne pas succomber à la tentation qu'on se jette dessus comme un fruit défendu. En tout cas, c'est mon ressenti. Ca égaïe mon été et c'est une bonne nouvelle. J'espère que la série a le même effet sur vous.

Commenter cet article