Critiques Séries : White Collar. Saison 2. Episode 7.

vlcsnap-2010-09-08-16h02m14s37.png

 

White Collar // Saison 2. Episode 7. Prisoner's Dilemma.

 

Que serait le monde sans Neal Caffrey ? C'est la question que l'on peut se poser car dans le monde de White Collar c'est un petit génie. Dans cette nouvelle enquête, un agent du FBI est mis en cause dans une affaire de vente de localisation de témoins protégés par les Marshals. Une intrigue assez intéressante je dois dire car le rythme est là et le divertissant côté de la série est intact.
White Collar met en place une intrigue ne jouant pas dans la demi mesure et ses personnages sont comblés. Tout d'abord Peter qui se retrouve dans une position assez étonnante puisqu'il doit se cacher avec un fugitif. C'est un comble pour un agent du FBI qui les traques. Bref, Peter est un personnage qui me fait bien rire la plupart du temps avec son côté charmeur de banlieue chic et son accent venant de nul part ailleurs. Sans Tim De Kay la série ne serait pas la même.
Mais il n'y a pas que lui puisque sans Neal Caffrey, la série ne serait rien non plus. Dans cet épisode il est content d'aider Peter en caval grâce à l'aide de Mozz, un personnage qui au final n'a rien a envie aux autres non plus. Entre sa cachette secrète en forme de temple bouddha ou bien encore quand il va discuter avec la femme de Peter. Je trouve que les personnages de la série sont toujours authentique et apporte la fraîcheur de la série. Dans cette enquête, le côté borderline de l'enquête pour un agent du FBI sert complètement l'intrigue.
Ainsi, l'épisode nous offre également l'arrivé de Joe Morton, incarnant le patron de Peter qui au final va semble t-il se lier d'amitié à Neal, ce qui risque de déplaire à Peter dans la suite des aventures. En tout cas le personnage mérite développement, on va voir ce que ça donne dans les prochains épisodes, et surtout si on va le revoir mais je compte bien la dessus. L'intrigue de l'épisode était donc pas trop mal agencée, avec les défauts habituels du "on sait déjà qui est le premier suspect" qui peut en fâcher plus d'un car l'on ne passe pas par, il y a 4 suspects, qui est le coupable. Non, White Collar ce n'est pas CSI ok ?

Note : 7/10. En bref, un épisode dans la veine de ce que sait faire White Collar, pas de quoi fouetter un chat mais bien s'amuser.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article