Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Whitney. Saison 1. Partie 1. BILAN

8 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

6a00d8341c630a53ef01539058fa45970b-800wi.jpg

 

Whitney // Saison 1. Episodes 2 à 10.
BILAN


A la rentrée j'avais vu en Whitney un pilote correct et pas aussi mauvais qu'on voulait bien le voir. Et j'avais vu l'épisode deux, et puis voilà, j'avais laissé tomber dans le but de mieux reprendre en décembre. Ce que j'ai vu. Petit à petit j'ai donc vu la suite de la première saison et j'en suis déjà à la première partie. Je suis ravi. Whitney est clairement une bonne comédie, ou du moins de la hauteur de 2 Broke Girls. C'est vulgo certes, mais ce n'est pas pour ça que ce n'est pas un tantinet bien drôle et fun. Car Whitney c'est une série agréable, qui nous permet de passer un bon moment, vingt petits minutes comme ça. Au début c'est une comédie banale, qui n'a rien de bien exceptionnelle et qui nous offre un sentiment de copie-colle d'une comédie des années 90, et puis petit à petit le couple devient de plus en plus attachant. J'ai appris que certaines scènes de la série étaient totalement improvisées. Alors moi je me dis, mais merde, en fait Whitney Cummings elle peut faire des trucs de génie. Il y a d'ailleurs quelques moments où l'on peut sentir cette improvisation. Et c'est sûrement ce qu'il y a de meilleur dans la comédie, que l'on ne suive pas un script et que l'on soit drôle à la fois.

Bien sûr, la série prend des risques et elle arrive a attendre un certain climax intéressant dans pas mal d'épisodes. Le meilleur épisode à ce jour est le dixième, celui de Noël où l'on explore sans contrefaçon le potentiel comique de Peter Gallagher que je n'avais pas vu venir. Cet acteur est absolument excellent, et personne ne peut le nier. Dans l'épisode il apporte une touche de dérision, de folie, qui colle parfaitement avec Whitney elle même. Car on peut pas nier que Whitney est un personnage un peu zinzin dans sa tête aussi. Mais c'est ce qui la rend d'autant plus attachante que son côté gamin en devient craquant. Je pense que derrière son côté vulgo, critique du couple ordinaire, Whitney nous donne une certaine réflexion succincte. En tout cas, je le vois comme ça. Par ailleurs, je me demande ce que les anti-Whitney mais pro-2 Broke Girls, reproche à Whitney… Car les deux séries sont tout aussi vulgaires et surtout, sont toutes les deux issues de la même créatrice. Mais je trouve que c'est deux séries égales avec certains éléments que je préfère chez l'une, et d'autres chez l'autre.
Whitney-NBC-Christmas-is-Cummings-Episode-10-6.jpgWhitney insiste sur un autre fait : elle est enregistrée devant un vrai public (les rires ne sont donc pas - en tout cas pas sensé - être de la post-prod, même si on sait qu'il y a certaines exagération, …). Ce qui rend l'ensemble encore plus cohérent et moins éphémère. Petit à petit Whitney s'améliore et passe de la petite comédie insignifiante à celle qui est intéressante, et drôle par la même occasion. Car l'alchimie entre Whitney et son partenaire de comédie se ressent de plus en plus au fur et à mesure. Il y a des scènes absolument jouissives, notamment dans l'épisode sur l'adoption d'un chien ou encore le "double date"… Il y a tellement de choses que je trouve fascinant dans cette petite comédie. Après, ce n'est pas la meilleure nouveauté comique de la saison (il y a quand même du New Girl, du Up All Night avant) mais voilà, c'est par moment très bien écrit, et soigné, et puis le côté amateur qu'il y a dans l'humour sensé être improvisé, à mon avis c'est ce qui rend cette série plus ou moins irrésistible auprès de son public.

Note : 6/10. En bref, derrière son côté classique et démodé, Whitney arrive a être drôle.

Commenter cet article