Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Whitney. Saison 1. Pilot.

15 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-09-15-22h38m55s171.png

 

Whitney // Saison 1. Episode 1. Pilot.


J'ai honte car c'est la série que je voulais pas du tout aimer. Les trailers étaient pas drôle, le pitch est vu et revu, et puis vu comment Whitney Cummings avait vendue sa série lors des TCA j'avais encore moins envie de la voir. Sans parler des reviews assassine de la part des journalistes américains. Sauf que voilà, le "miracle" est né, j'ai trouvé ce premier épisode correct. J'ai ri comme un cochon devant les scènes complètement loufoques et certes déjà vu mais voilà, je suis presque novice en la matière de la sitcom aux rires devant un vrai public (car oui, durant le générique très nul et très court on arrête pas de nous le rappeler). Il y a des bons passages, je pense notamment à toutes la partie de l'épisode avec Whitney déguisée en infirmière pour faire plaisir à son mari. C'était tellement fun que j'ai vraiment ri. Au fond quand on réfléchi c'était pas super bien écrit, la scène était pas exceptionnel mais le duo principal fonctionne à merveille.

Les hauts et les bas de la vie d'un jeune couple... Whitney réalise que son couple a sombré peu à peu dans l'ennui. Ils ne font plus l'effort de se faire beau l'un pour l'autre, le sexe se fait de plus en plus rare, et les disputes de plus en plus nombreuses. Déterminée à y remédier, Whitney passe à l'action et accumule les désillusions, jusqu'à se retrouver aux urgences. Après tout, pourquoi se prendre la tête ? Même s'il n'est pas parfait, son couple fonctionne et l'amour est toujours là !
vlcsnap-2011-09-15-22h46m15s217.pngCe retour à la sitcom où ce n'est plus un groupe d'ami au centre de l'histoire ça fait plaisir. Whitney n'est pas une série qui innove dans le genre, bien au contraire, elle arrive à reprendre des éléments déjà vu dans les années 90. Mais ce n'est pas tellement un reproche que l'on peut faire, Whitney Cumming a trouvé une machine rutilante qui a son propre rythme de croisière avec ses moments certes plus drôles que les autres. L'ouverture de l'épisode m'a rappelé avec en fond musical 'She Said" de Plan B (que j'adore donc déjà ça devait être un signe à mon avis) la scène d'ouverture du film Le Diable S'Habille en Prada. Vous avez compris, rien à voir mais voilà, cette petite scène aussi bonne soit-elle, permettant d'installer la complicité de Whitney Cummings et de Chris d'Elia à l'écran est absolument charmante.

Et le casting ne s'arrête pas là, Zoe Lister petite nouvelle, incarnant l'amie de Whitney était plutôt sympa et correct sans parler de la présence troublante de Maulik Pancholy dans le rôle de Neal que l'on connaît plus pour son passage de Sanjay dans Weeds. Bref, le casting n'est pas raté, même si il aurait pu être bien meilleur. La présence coup de vent de Jane Kaczmarek en fin d'épisode était également formidable. Pour en revenir à ce qui fonctionne j'ai bien aimé la scène au mariage, entre la robe et le cupcake. C'est presque de l'humour outrancier et de mauvais goût, mais moi j'ai ri (et pas jaune). Au final je m'attendais à ce que Whitney soit la pire comédie de l'année, finalement ce n'est pas vraiment le cas. C'est correct et malgré ses défauts l'épisode m'a décrocher des rires ce qui, par les temps qui cours est assez rare niveau séries comiques.

Note : 4.5/10. En bref, ça aurait pu être mauvais mais finalement c'est plutôt correct. J'ai juste un problème avec les rires, trop présents (mais c'est le jeu ma pauvre Lucette).

Commenter cet article