Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Wilfred US. Saison 1. Episode 3.

8 Juillet 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-07-08-17h47m13s182.png

 

Wilfred US // Saison 1. Episode 3. Conscience.


De nos jours, la comédie est devenu un peu le gagne pain de tout créateur de série pas très intelligent mais qui sait un peu blaguer dans son coin ou à la machine à café (oui, Caméra Café, existe déjà, désolé). Bref, Wilfred US c'est tout autre chose, c'est une comédie allègre avec sa petite touche de noirceur en plus. On va mélanger le porno, avec le vol d'un voisin en passant par l'agression par Wilfred d'une jeune femme a cause d'un point lumineux rouge. Je ne comprends pas tout ce qui veut cette comédie, mais en tout cas, elle donne la pèche. Les scènes sont cocasses, souvent barrées et déjantées mais c'est ce qui fait le charme d'une comédie facétieuse.

Wilfred n'aime pas la conscience de Ryan qui lui dit de rester dans les clous et surtout, l'empêche de prendre son pied littéralement. C'est pourquoi il va y avoir quelques changements. Notamment avec l'invitation du voisin dans la vie de Ryan. Il lui en veut d'être entré par effraction chez lui sauf que… forcément un petit changement s'opère, il va faire croire qu'il s'est lui aussi fait cambrioler. La notion d'amitié avec "regarder un porno à deux", "aller dans un strip-club à deux" avait un côté borderline que la série maîtrise à merveille. C'est aussi ça le but d'une comédie : faire rire avec des choses complètement bête au premier abord. Et le pire c'est qu'on ne rit pas forcément mais cela donne une nouvelle force qui donne envie de presque changer le monde. "Conscience" est ce genre d'épisode qui bouleverse le quotidien de son personnage principal avec brio.
vlcsnap-2011-07-08-18h01m58s70L'enchaînement des scènes de l'épisode se fait d'une fluidité étonnante. Encore une fois, je trouve que cette série a ce petit truc en plus, indescriptible mais terriblement attachant. Le post-drogue était excellent entre l'os géant, le coup du laser rouge, … Wilfred va également montrer un peu de sensibilité lorsqu'il tente de lui expliquer pourquoi il a laissé le portefeuille de Ryan chez le voisin. “Why is the grass gray? Why is the sky gray? Why is the rainbow gray, gray, gray and gray?”. Mais le truc le plus fun c'est qu'au final, Spencer (le voisin) va vouloir devenir ami avec Ryan car il a envie de se faire de nouveaux amis et semble se sentir seul.

A final, comme à l'habitude, il se passe beaucoup de choses dans un épisode de Wilfred. C'est surtout plein de petites scènes qui s'accouplent sans difficulté, une sorte de patchwork un peu bizarre mais attachant de l'amitié entre un homme et un chien. C'est improbable forcément, un peu bête quand on y pense mais le scénario est si bien fourni et le casting (le duo d'acteur) est parfait. "Conscience" prouve une nouvelle fois l'étendue encore sans fin du talent de ce que la série tente d'offrir depuis ses débuts. Je suis subjugué par tant de générosité à travers cet humour transit de sentiments à la fois reniés, touchants, drôles mais également sombres.

Note : 8/10. En bref, derrière l'enivrante sensation que procure cette série se cache un écrin rempli de bijoux.

Commenter cet article