Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Wilfred US. Saison 1. Episode 4.

17 Juillet 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-07-17-18h48m06s152.png

 

Wilfred US // Saison 1. Episode 4. Acceptance.

 

"Happiness can exist only in acceptance" - George Orwell


C'est une série inclassable. Mais vraiment. Encore une fois, voilà un épisode qui dérape totalement dans le dégoutant et les allusions à l'humour noir dévastateur. C'est fabuleux. Je m'y attendais pas. Bon, certes, je ne mangerais certainement plus jamais de beurre de cacahuète, de peur de repenser à Ed Helms (The Office, Very Bad Trip), jouant ici un gardien de chien qui a pour habitude de se tartiner le tubercule de peanut butter pour se faire lécher par les chiens qu'il doit garder. Oui, vous voyez, vous aussi vous faites une tête bizarre. Il faut voir la tête d'Ed Helms, cet acteur est génial. Franchement, je m'y attendais pas du tout à son apparition et encore moins à cette trame déjantée. L'humour noir est encore une fois très bien géré dans la série, ils usent et abusent de ce genre de choses pour transformer l'essai. Idée judicieuse.

Par ailleurs, Ryan va devoir aider Kristen. Ce qu'elle ne comprend pas c'est qu'il adore Wilfred et que c'est son ami à lui. Leur relation est plutôt pas mal. Kristen apporte un peu d'humanité à Ryan et à l'histoire, ce qui n'est pas refus, car bon, un chien qui se gratte les roubignioles, c'est pas tellement super classe et ce que je veux voir dans cette série. D'ailleurs, j'ai adoré que Kristen mette Ryan sur un piédestal en le laissant réfléchir à ce qu'il veut dans la vie. Notamment un avocat, etc… Il y a pas mal de sujets qui sont abordés dans la série, mais rarement qui est et qui veut être Ryan. On s'attarde constamment sur Wilfred et la dépression de Ryan. Ce qui est assez important, mais au final, on a déjà résolu un peu l'affaire : Ryan est heureux maintenant.
vlcsnap-2011-07-17-18h35m47s186.pngEnfin, la dernière partie de l'épisode reste plutôt pas mal. Le côté Ryan en héros m'a fait rire. On a le sentiment que la série sent le rêve bizarre à tous les coins de rue des fois. On sent le rapport avec la drogue (enfin, l'herbe, que les deux personnages vont fumer à deux reprises, au début et à la fin de l'épisode). Franchement, c'est une série cool, qui tourne en dérision pas mal d'éléments réels, mais d'une façon assez sombre. J'ai envie de voir la suite et comment la série peut faire évoluer un peu plus ses personnages qui pourraient finir par stagner un jour ou l'autre (ce que j'aimerais pas). Au final, en employant avec force l'humour noir, la série en a fait une de ses meilleures arme. Excellent.

Note : 7/10. En bref, encore une fois le sujet est toujours aussi mouillé d'impertinence. Excellent.

Commenter cet article

delromainzika 18/07/2011 18:31



MDR oui, moi aussi je suis plus du tout adorateur du peanut butter



Callie 18/07/2011 18:23



Excelent ! sombre mais hilarant. Quand il court avec sa cape :D


Plus jamais de beurre de cacahuèttes pour moi !