Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Wilfred US. Saison 1. Episode 8.

12 Août 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-08-12-20h39m02s216.png

 

Wilfred US // Saison 1. Episode 8. Anger.

 

"Anger as soon as fed is dead -- tis starving makes it fat." - Emily Dickinson


Voilà qui est encore une fois intéressant. Cette fois Ryan revient sur son enfance. Il fait des cauchemars car il a perdu un chien quand il était plus jeune. Il se sent coupable car sa soeur lui a fait croire que c'était lui qui avait laissé ouvert le portillon qui a causé la perte de Sneakers. C'est mignon comme histoire, surtout le fait que Wilfred va se sentir pousser des ailes et se faire passer pour Sneakers. Ce qu'il veut c'est aimer Ryan a prendre vengeance sur sa soeur, prendre conscience que c'est pas lui qui a causé la perte de Sneakers mais bien elle. Ce qui me frappe avec cet épisode c'est que Wilfred est une série douée de sentiments. Depuis le début on fait en sorte de transformer Wilfred en grosse bête méchante qui n'a rien à faire des règles, et puis petit à petit c'est tout autre chose qui naît.

La soeur de Wilfred est quand même bien méchante. Elle se sert de son frère qui lui doit de l'argent, elle déteste Wilfred (mais Wilfred aime qu'elle le déteste car au final, cela donne des situations bien sympathiques, notamment celle à la soirée). Mais la gestion des situations dans cette série est presque miraculeuse par moment. On ne sait pas trop où l'on veut en venir et tout est limpide à la fin de l'épisode. C'est un genre de comédie noire très différent de ce que l'on peut voir à la télévision de nos jours. Les dialogues sont cependant plus relâchés dans cet épisode par rapport aux précédents. On voit que la série veut aussi se concentrer sur ce qui unie à la fois Wilfred et Ryan (cette complicité où Wilfred mène Ryan à faire des choses parfois méchantes mais surtout à lui faire comprendre la vie). Car c'est pour ça qu'il est là à mon avis.

 

“Ryan, anger is like herpes: you’re not meant to keep it to yourself.” - Wilfred
“I’m doing this to make that bitch pay for killing me. Yippity-do!” - Wilfred/Sneakers


Ainsi, ce nouvel épisode était certes un peu moins puissant que les précédents mais pas non moins intéressant. Il permet de créer des liens, de révéler des choses sur le passé de Ryan et surtout de prouver une fois de plus que Wilfred ne change pas (même si la soeur de Ryan change à la fin de l'épisode). Voilà une série agréable cet été.

Note : 6/10. En bref, un épisode un peu différent des épisodes précédents mais pas peu teinté d'humour et de sentiments.

Commenter cet article

Callie 16/08/2011 23:11



J'ai vraiment apprécié cet épisode.


Déjà parce que je me suis bien poilée quand même. Pauvre Jason Gann / Wilfred, il doit en faire des choses bizarres sur le tournage!... Mais qu'est ce que c'est tordu, ahurissant, politiquement
incorrect... J'adore ! Cet épisode est un des meilleurs pour moi (désolée, mais rien de surpasse la scène du pélican dans un des premiers).


Et on en apprend un peu plus sur Ryan, ce qui est une bonne chose car on est dans le brouillard le concernant.


Et puis, bon, la scène de la fin... Quel kitsch délicieux quand même, ce petit Jack Russel avec son collier Made in Taïwan...


 


Haha, 20 minutes de bonheur !