Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Wilfred (US). Saison 3. Episode 8. Perspective.

2 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-08-02-07h35m07s117.png

 

Wilfred (US) // Saison 3. Episode 8. Perspective.


Si l'épisode précédent s'inspirait astucieusement des aventures de Scooby Doo tout en rendant presque hommage à Hitchcock, cette semaine Wilfred nous emmène encore ailleurs avec "Perspective". Ryan n'en est pas à sa première expérience avec un psy. Incarné par Lance Reddick (Fringe), que je n'attends jamais dans le registre de la comédie, le psy va tenter d'aider Ryan à comprendre ce qu'il ne va pas en le replongeant dans ses souvenirs d'enfance. Un moyen astucieux de revenir sur le fameux dessin qu'il avait fait quand il était gosse où Wilfred apparaissait. La série ne va pas donner de réponse tout de suite, ce serait bien trop facile et pourtant j'ai réellement cru qu'elle allait nous dire pourquoi il y avait Wilfred sur ce dessin. Peut être que je suis un peu naïf pour le coup. A un moment l'épisode va même tenter de nous faire croire que Wilfred est un alien. Cette explication était tellement folle que finalement il était réellement impossible de le croire. C'est aussi l'une des pires explications que la série aurait pu trouver vis-à-vis de l'explication de qui est réellement Wilfred bien que cela colle parfaitement à l'univers de la série dans le sens où c'est très cartoonesque.

En effet, ce genre de révélation complètement folle pourrait provenir d'un épisode de Futurama ou même de toute autre série animée un peu folle (Les Simpson, etc.). D'ailleurs, quand l'on y repense, Les Simpson ont déjà du faire un épisode avec un chien extra-terrestres. J'ai loupé tellement d'épisodes de cette série animée qu'au fond je ne sais pas si cela est réellement le cas. Mais j'aime bien le penser. L'épisode parvient à jouer astucieusement avec la mémoire de Ryan. Ce qui permet au téléspectateur de se plonger bien plus facilement dans ces souvenirs c'est le procédé de réalisation. On ne nous montre pas les souvenirs comme beaucoup de séries le font mais l'on nous propose la vision subjective qui film depuis ce qui est sensé être les yeux de Ryan adolescent. Du coup, quand Wilfred nous pose des questions intelligents comme "Who's Wilfred really ?" ou encore que son guide (incarné par Wilfred version dalmatien) lui dit "Don't Trust Wilfred". C'était terriblement cocasse dans le sens où la série mélange tellement de choses dans cet épisode avec une certaine malice.
vlcsnap-2013-08-02-07h38m54s83.pngLes souvenirs de Ryan de son père étaient assez touchants. Depuis le début on s'est attaché aux personnages et notamment à Ryan et Wilfred, peu importe la nature de ce dernier et sa grossièreté. En effet, je trouve réellement intéressant de nous montrer ce genre de chose. Tout cela est là pour nous rappeler aussi que Wilfred est une série touchante et qu'elle n'est pas là que pour démonter toute notion de réalisme. Il y a toujours une partie plus touchante, plus proche de la réalité tout simplement. Lance Reddick, bien qu'il ne soit pas le personnage le plus présent de l'épisode insuffle à celui-ci un petit plus avec sa présence. Ce n'est pas le genre de psy que l'on peut voir dans toutes les séries. Il était particulièrement bon dans cet exercice et même pour citer ce que Ryan a dit sous hypnose (et qui m'a fait hurler de rire). Cette semaine, Ryan va également prendre Wilfred de court. C'est rare mais c'est génial car c'est aussi la preuve que Wilfred peut se faire berner par moment (“Then how come I found it when I was digging around in the yard the other day?”).

Note : 9/10. En bref, un excellent épisode. Wilfred reprend réellement forme cette saison en évoluant dans une toute nouvelle direction.

Commenter cet article