Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Wilfred US. Saison 3. Episodes 1 et 2.

21 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-06-21-10h11m02s66.png

 

Wilfred US // Saison 3. Episodes 1 et 2. Uncertainty / Comfort.


Si j'avais pu apprécier la fraicheur de la première saison, j'avais trouvé la seconde salve assez médiocre. En effet, la série était à cheval entre quelque chose de très bon et quelque chose d'assez ennuyeux et qui manquait d'un supplément de subversif. Alors certes, la saison 2 posait de bonnes questions, on ne peut pas le lui enlever. Mais c'était aussi une saison avec un manque de réponses. Alors que Wilfred US a failli ne pas connaitre de saison 3 (ce qui aurait été regrettable au fond), elle revient en forme pour de toutes nouvelles aventures. La grande question que pose ces deux premiers épisodes c'est finalement si les questions ne sont pas plus intéressantes que les réponses. Durant "Uncertainty", nous allons encore nous atteler à la recherche de réponses de Ryan. Sauf que cette quête de réponses mène à tout et à rien à la fois. Ce que tente de nous démontrer cet épisode c'est que les questions que l'on se pose entretiennent le mythe et donc le personnage. Le récit fait presque son autocritique et nous dévoile alors un truc perspicace que je n'avais pas vu venir.

Ces deux épisodes posent donc les bases d'une saison 3 plutôt dans la continuité de ce que Wilfred US sait nous offrir depuis le début. Il y a de bonnes idées, des personnages toujours loufoques mais aussi une nouvelle rencontre. Celle d'un autre Wilfred. Bien que j'ai trouvé cette histoire assez bonne, l'épisode était surtout intéressant car il tente d'ajouter un peu de mystère autour de tout cela. C'est bien plus intéressant que ce que l'on avait déjà pu voir par le passé dans la série finalement. La première théorie est que Ryan est fou. Mais tout cela est quelque chose que l'on a vu voir de toute façon. Et l'autre que Wilfred est un être magique. Et l'ambiguité de tout ça, est aussi présente dans les dialogues (“The answers will come in time. For now you're just going to have to live with a little uncertainty.”). Du coup, tant que la série ne prendra pas fin, nous ne saurons surement pas qui est réellement Wilfred et d'où il vient. Ryan va donc tester ses théories de façon assez intelligente. Le scénario, suffisamment fou, créé alors quelque chose. Ryan va se rendre compte que Wilfred existe en dehors de sa propre existence. Notamment au travers d'une femme.
vlcsnap-2013-06-21-09h57m43s8Mais j'ai également bien aimé le fait que Wilfred trouve une photo de lui quand il était bébé. Tout cela participe bien évidemment à ce que l'épisode devienne de plus en plus curieux et nous laisse avec tout un tas de questions. Sans réponses. "Uncertainty" était un bon épisode de Wilfred. Assez drôle, mais aussi intelligent. La force de la série est d'associer les deux dans des intrigues légère et amusante, sans se prendre la tête. "Comfort" était différent, plus proche de la mécanique classique de la série. Ce qui est dommage finalement car j'aurais peut être aimé que l'on aille un peu plus loin avec les deux personnages. Jenna et Drew sont de retour de leur voyage de noce, ce qui permet à Ryan de prouver à Wilfred que les gens ne meurent pas quand ils disparaissent quelques temps. Cette petite partie de l'épisode permet au fond de voir le côté paternaliste de Ryan vis à vis de Wilfred. Ce dernier est peut être une projection de l'enfant qu'il n'a pas (encore) eu. Il doit constamment s'en occupe. D'un autre côté, Wilfred est aussi la projection amorale de Ryan. C'est assez complexe à deviner mine de rien.

Cette histoire de postier avec qui Ryan va se lier durant l'épisode, qui débarque pour couler un bronze, ce qui va bien évidemment faire peur à Wilfred. C'était assez drôle. Mais ce n'est pas ce que Wilfred a fait de mieux inspiré j'en conviens. Peut être que l'on pourrait attendre la suite de la saison en espérant le retour de certaines des guests exceptionnelles de la saison passée comme Robin Williams par exemple. Il y avait de très bons dialogues (“And thank god, these well-dressed German men broke into the attic, and those brave heroes rescued me.”) et de très bonnes idées, notamment dans 'Uncertainty' que j'ai beaucoup aimé. Pour le moment, cette saison me plait bien.
Holy shit, Marley and Me is a...really sad movie. God why was I laughing the whole time.”

Note : 8/10 et 5/10. En bref, un épisode inspiré et un beaucoup trop classique. Wilfred revient malgré tout en forme.

Commenter cet article