Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Wilfred US. Saison 4. Episode 3.

3 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-03-18h51m33s131.jpg

 

Wilfred (US) // Saison 4. Episode 3. Loyalty.


Cet épisode était assez moyen dans son genre. Le problème ce n’est pas que l’épisode est mauvais, bien au contraire, mais juste qu’il ne sait peut-être pas être aussi efficace que l’on aurait pu l’espérer. Les deux premiers épisodes de la saison permettait de retrouver la série après l’excellent final de la saison précédente. La série reprenait alors une certaine mécanique et le tout avec une certaine efficacité. Je pense que cette saison gagnerait peut-être des points si elle était un peu plus folle, plus drôle. Pour le moment on ne peut pas dire que la saison soit un modèle dans le genre. Certes, il y a bien évidemment des intrigues ici et là qui tentent aussi de conclure plus ou moins la série mais est-ce suffisant ? Je n’en suis pas si sûr. Par exemple l’histoire entre Kristen et Arturo dans cet épisode ne servait pas à grand chose, sans compter que l’on a par la suite Ryan et Wilfred qui passent du temps ensemble dans le sous sol, comme ils le font généralement. J’ai cru que la série allait enfin nous offrir à ce moment là des trucs complètement ravagés mais il n’en est rien. La série finie alors par devenir assez ennuyeuse à mon goût et surtout ne semble pas renouveler ce qu’elle a déjà pu faire par le passé.

C’était un moment qui tente de faire évoluer l’intrigue de la série et de la saison plus loin sauf que l’on aurait pu espérer quelque chose de différent, de plus fun car justement c’est souvent là où Wilfred était à son meilleur, nous amusant avec tout un tas de personnages complètement fous dans un sous sol qui au fond ressemblait donc plus à une salle de jeux pour adultes qu’autre chose. Ce n’est pas que je n’aime pas la mythologie de la série mais disons qu’elle a su faire beaucoup mieux dans le registre. Elle pouvait doser à la fois le côté sérieux de l’épisode en contrebalançant avec quelques moments de folie et de confusion extrême où l’on ne sait pas trop pourquoi on est là mais on est là quand même. Du coup, l’histoire de Kristen et Arturo ne servait pas à grand chose et ne pouvait de toute façon pas vraiment remplir un épisode sans compter que la quête d’informations de Ryan afin d’en savoir un peu plus sur ce que pouvait bien cacher son père ne sert pas non plus le récit. La confrontation entre les méthodes de Ryan et de Wilfred n’a même pas lieu ce qui engage encore plus l’épisode dans une déception chronique. L’épisode ne nous apprend cependant pas grand chose et l’on sent que la série fait du remplissage (alors que cette saison n’a que 10 épisodes pour tout conclure…).
vlcsnap-2014-07-03-18h51m29s96.jpgC’est là que je me demande vraiment ce que Wilfred veut réellement faire dans cette dernière saison. Certes, chercher des informations mais le tout ne mène pas vraiment quelque chose et j’ai beau adorer Elijah Wood dans le rôle de Ryan, surtout dans sa confrontation avec un Jason Gann toujours aussi fou en Wilfred, mais ce n’est peut-être pas suffisamment réussi que prévu. Il y a un équilibre qui vient à manquer car l’on sent que le créateur de la série a peur que celle-ci n’ait pas suffisamment de temps pour s’achever mais d’un autre côté la série tente aussi de faire plus ou moins des choses classiques sans trop renouveler la mécanique. « Loyalty » n’est pas pour autant un mauvais épisode de Wilfred, juste un épisode passable qui nous fait certes passer un bon moment mais qui ne nous apporte pas grand chose par rapport à ce que l’on savait déjà, surtout que cela ne se fait pas dans un plaisir totalement assumé et c’est ce qu’il y a peut-être de plus problématique dans une série qui se doit être drôle, notamment dans ses cold open ou dans ses scènes de générique qui étaient autrefois de vrais moments de folie où tout était permis. Mais je ne perds pas non plus espoir.

Note : 5/10. En bref, un peu décevant.

Commenter cet article