Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Workingirls. Saison 1. Episodes 7, 8 et 9.

6 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-05-05-20h53m49s241.png

 

Workingirls // Saison 1. Episodes 7, 8 et 9. Elections internes / Mon beau stagiaire / La fusion.


Et voilà, trois petits épisodes (il n'en reste que 3 après ceux ci sur les douze que Canal + avait commandé) et encore une fois des grandes parties de rire. Cette série originale me surprend d'épisodes en épisodes. Après "La Conquête de l'Orient" la semaine dernière, je pense que l'on ne pouvait pas faire mieux, et finalement cette salve d'épisodes nous prouve que si. C'est simplement fou. Déjà que les personnages en eux même sont surprenants, mais alors là… c'est bien au delà des personnages. La série d'épisodes débute avec "Elections internes" qui suit donc l'élection des délégués du personnel comme l'indique le titre. Karine va forcément tout faire pour éviter qu'un employé syndicaliste, Mercier, remporte les suffrages. J'ai donc trouvé assez merveilleux que l'on nous amuse avec un évènement typique d'une entreprise. La mascotte Castor qui incite à voter pour Mercier va d'ailleurs rendre Hélène complètement cinglée.
vlcsnap-2012-05-05-20h40m03s178.pngvlcsnap-2012-05-05-20h49m06s235.pngCette dernière déteste de rongeur car elle a un très mauvais souvenir d'enfance. La seine la plus marrante reste le moment où elle prend un extincteur pour l'assommée. Workingirls développe donc encore une nouvelle fois le personnage d'Hélène dans une intrigue de folle furieuse. Et ça fonctionne, je pense que c'est le principal. C'est une série qui fait rire constamment. Pendant ce temps, Déborah tente de convaincre ses candidats avec ses atouts de nymphomanes. Le tout était plutôt bien de ce côté là, même si la durée bien trop courte des épisodes ne permet pas forcément de développer cette intrigue. C'est dommage. Enfin, la part belle est laissée à Karine qui apparait de plus en plus hystérique dans la série. Et j'adore ça. S'en suit alors de "Mon beau stagiaire". Le stagiaire est un fait courant dans les entreprises également. Déborah récupère alors Gaël, un stagiaire dont Karine ne voulait plus, ce qui provoque la jalousie de cette dernière et une dispute.

Mais avant la scène finale de l'épisode qui sera absolument fabuleuse, sûrement la meilleure scène de la série, je retiens également toutes les petites scènes avec le stagiaire. Le pauvre est tellement maltraité dans cette entreprise. Entre se faire engueulé par Karine (de même que de se faire taser par elle), devoir faire plaisir à une Déborah toujours en manque ou encore subir Sophie et Sophie, il va vraiment se retrouve au beau milieu d'une entreprise qu'il aurait préféré oublier à mon avis. Gaël est un excellent personnage, très bien interprété. D'ailleurs, quand on y pense, il n'y a aucune erreur de cast dans Workingirls. Une vraie bonne petite série qui prouve que la France est bourrée de jeunes talents. Encore et toujours. Du côté d'Hélène, après George Clooney, voici le requin et c'est encore mieux. Je ne sais pas où les scénaristes de la série vont chercher ces idées mais c'est merveilleux. J'en ri rien qu'en l'écrivant. Imaginez.
vlcsnap-2012-05-05-21h59m03s219.pngvlcsnap-2012-05-05-20h53m53s33.pngEnfin, Nathalie montre à ses collègues les cadeaux confectionnées par ses enfants. On va en profiter pour parler de sexe post et pré-natalité. Assez fun dans son ensemble. Enfin, cette salve d'épisodes s'achève sur "La fusion". Après une fusion avec une compagnie américaine, Karine se retrouve remplacée dans ses fonctionne par Miss Pancock, une nouvelle venue. Dans cet épisode je retiens surtout Nathalie. Cette dernière va trouver le moyen de nous faire rire dans de nombreuses circonstances. Ma préférée va à ça :
"Qui a du caca kaki… collé au calcul… collé au calcul" - "C'est l'hymne national français ?".
Cette scène était complètement folle. J'ajoute à ça le vomi et on a un épisode réussi. Certes, moins bon que les deux précédents, mais cela reste quand même d'un niveau assez haut.  Au final, ces trois épisodes avaient leur charme, sans compter sur la petite séquence avec Déborah dans les toilettes...

Note : 7/10, 9/10 et 6/10. En bref, trois solides épisodes encore une fois.

Commenter cet article

julien 06/05/2012 15:18


que c'est drôle je me repasse les épisodes en boucle!! le petit stagiaire a de l'avenir, très mignon!!!


en tout cas super serie à part le format complètement naze!!! un 26 minutes aurait plus de gueule quand même!!


et puis pourquoi les filles portent les mêmes fringues?! cheap!!!!