Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Workingirls. Saison 3. Episodes 4, 5 et 6.

1 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-01-00h09m33s85.jpg

 

Workingirls // Saison 3. Episodes 4, 5 et 6. Tolérance Zéro / La rumeur / La Saint Valentin.


Workingirls est certainement la meilleure comédie française et malheureusement elle ne semble pas avoir la reconnaissance qu’elle mérite. Canal + lui fait confiance à cette série en tout cas (la série a déjà été renouvelée pour une saison 4 de toute façon). Bref, peu importe c’est donc toujours avec grand plaisir que je retrouve tous ces personnages chaque semaine. A commencer par Sophie et Sophie. Beaucoup plus anecdotiques cette année, elles sont beaucoup plus drôle. Les apparitions rappellent celles de la première saison et je suis donc ravi. Que cela soit pour découvrir un scoop sur la patronne, confronter la nouvelle agent de sécurité lesbienne ou encore raquetter les gens à l’entrée des toilettes, elles sont très fortes. Mais toutes ces choses sont hilarantes, tout simplement. Sophie et Sophie ont en plus de ça du pouvoir. On pourrait ne pas le croire du haut de leur petit poste de standardistes mais elles ont beaucoup plus d’emprise sur les gens de l’entreprise que beaucoup d’autres personnages, voire même que la patronne. Mais cette salve d’épisodes est avant tout là pour permettre à Karine de se poser des questions sur sa sexualité. Est-elle lesbienne ?

Dans une France où il est bien vu de parler d’homosexualité, Workingirls se jette la tête la première également dans ce sujet. Cela aurait pu être mal fichu mais au contraire c’était assez drôle. Quand on y pense, cette saison parle énormément de sexualité. Beaucoup plus que les deux premières saisons. Et pas seulement à cause de Karine et de ses questions. Mais il faut dire que Workingirls est une série piquante et libre. Elle se permet donc de l’humour noir cassant et de s’amuser avec des choses qui au premier abord n’auraient peut-être pas été drôle dans la comédie française moyenne que l’on peut voir en prime time à la télévision. L’intégration du personnage de Michèle Coignard est excellent. Cela me rappelle un peu le personnage d’Audrey Lamy dans le rôle de la femme de la cantine (qui fait toujours quelques apparitions, ici notamment dans « La rumeur »). C’est tellement drôle. C’est ce genre de personnages récurrents qui apparaissent de manière régulière et qui font mouche. Cela va permettre aussi à Karine de nous montrer un peu plus ce dont elle est capable, notamment quand il s’agit de parler de sexe. Car le moins que l’on puisse dire c’est qu’avec la Coignard, c’est un duo qui fonctionne terriblement bien.
vlcsnap-2014-03-01-00h26m13s94.jpgEn tout cas, la série se permet tellement de folies. Mais aussi d’un point de vue de Nathalie. Cette dernière est en train de vraiment péter un plomb. La fin de l’épisode St Valentin quand elle tente de plus ou moins violer l’escort que Deborah s’était payé était énorme. Nathalie n’est pas le personnage le plus important dans ces trois épisodes mais ses problèmes pour trouver l’amour et se soulager sexuellement, ce n’est pas une mince affaire. Petit à petit Workingirls nous y conduit et j’aime beaucoup. Ensuite il y a Deborah. Alors elle c’est toujours le pompon de la sexualité qui ne veut pas reprendre son court normal. Elle ne sait plus comment s’exciter. Je suppose qu’il va falloir attendre la fin de la saison pour décanter tout ça mais en tout cas, j’ai hâte de le découvrir. Car Deborah est tellement drôle en nympho tout de même. L’actrice est merveilleuse. Je n’oublie pas non plus Hélène. Ce personnage est mon personnage préféré dans Workingirls. Depuis toujours elle est douée pour nous faire rire. Il faut même savoir que Blanche Gardin, l’actrice, est aussi douée à l’écriture.

Mais entre l’histoire des lentilles à 9h du matin ou encore le fait qu’elle se blanchisse les dents au blanco (attention, il ne faut pas en avaler car ça donne la chiasse). Bref, en tout cas Workingirls n’a peur de rien et continue de nous faire éclater de rire. C’est mon cas et j’ai toujours une hâte de retrouver les nouvelles aventures de ces Workingirls chaque semaine. C’est tellement court cependant. Mais j’ai les DVD des deux premières saisons et dès que je ressens le manque, je le jette dessus comme il se doit.

Note : 7/10, 8/10 et 7/10. En bref, trois très bon épisodes, encore une fois.

Commenter cet article