Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : X-Files. Saison 1. Episodes 2 et 3.

17 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : X-Files

vlcsnap-2013-09-17-01h14m38s113.png

 

X-Files // Saison 1. Episodes 2 et 3. Gorge Profonde / Compressions.


Ce que j'ai toujours adoré dans X-Files c'est la manière dont la série associe les croyances de Mulder et des histoires particulièrement horrifiques. Car d'un côté, "Gorge Profonde" est un épisode purement mythologie de X-Files et de l'autre "Compressions" est l'un de mes épisodes préférés de la série car s'appuyant sur l'horreur que procure le personnage de Eugene Tooms. Mais prenons dans un premier temps "Gorge Profonde". L'épisode est intéressant pour tout un tas de choses. A commencer par la théorie de l'existence d'une vie extra-terrestre. Mulder sait pertinemment au fond de lui que les extra-terrestres existent et il trouve encore une fois le moyen de confirmer ses dires. Surtout qu'il n'y a pas grand chose qui est là pour le contredire. Mulder dit quelque chose de très juste à la fin de cet épisode, sur le fait que les preuves que les extra-terrestres n'existent pas n'ont jamais été suffisamment fortes pour que l'on n'y croit plus. Il a bel et bien raison, et cet épisode s'achève sur une phrase plus que frustrante finalement : "Mulder, they've been here for a long long time".

Derrière cela se cache un épisode haletant mené tambour battant du début à la fin. Cet épisode permet dans un premier temps de voir que la relation entre Mulder et Scully est de plus en plus proche (et nous ne sommes qu'au second épisode de la première saison, imaginez la suite). Scully a beaucoup d'empathie pour son entourage et notamment pour Mulder. C'est ce que j'aime chez elle, capable de tout faire pour sauver Mulder des griffes du gouvernement. En revoyant cet épisode j'ai remarqué que je ne l'avais pas du tout oublié. Au contraire, je ne connaissais presque par coeur. Petit à petit "Gorge Profonde" cherche donc à nous initier aux mystères de X-Files avec une certaine efficacité. On en redemande et ce même si au fond, on n'est pas vraiment sûr de savoir sur quoi l'on va tomber par la suite. Les OVNI, c'est quelque chose d'intelligent pour second épisode. Cela permet d'être dans la continuité du pilote de la série et de ne pas arrêter les pensées de notre héros.
vlcsnap-2013-09-17-00h53m37s43.pngCet épisode mélange donc les théories à une histoire de tests aérospatiaux du gouvernent américain. On est troublé car au fond on ne sait pas vraiment ce que tout cela signifie. Alors certes, on peut avoir quelques idées mais globalement c'est mystérieux et j'aime ça. Par ailleurs, j'aime beaucoup la manière dont l'on arrive à cet épisode. L'introduction avec cet homme qui aborde Mulder afin de lui dire qu'il ne doit pas poursuivre cette enquête était un bon moment. X-Files fourmille de scènes de ce genre là où les personnages se retrouvent pris à partie par d'autres personnages plus mystérieux. Les mises ne garde ne fonctionnent jamais avec Mulder et j'aime beaucoup ça. Du coup, cet épisode bien que très mystérieux tente de faire avancer la mythologie de la série de façon significative dans le sens où il nous laisse avec énormément de questions avant même de commencer à penser à y répondre. La dernière scène de l'épisode amène encore plus de mystères et surtout une question…

Le troisième épisode de la saison 1, "Compressions" est totalement différent. Il ne reprend pas la mécanique fantastique du "nous ne sommes pas seuls" mais bel et bien un épisode très horrifique. Je sais bien que certains apprécient d'autres épisodes de X-Files mais celui-ci est l'un de mes préférés. C'est avant tout l'introduction du personnage d'Eugene Tooms incarné par Doug Hutchison (que l'on a dernièrement pu voir dans la saison 8 de 24 et accessoirement dans Lost sous les traits de Horace Goodspeed). Ce personnage est à mon sens l'un des plus emblématique de la série. Il est tout simplement culte. Cet épisode tente donc de nous faire peur avec pas grand chose et cela fonctionne brillamment. En effet, si cette histoire fonctionne c'est avant tout grâce au talent de Doug Hutchison qui parvient à nous plonger dans l'univers de ce personnage capable de voyager dans des espaces restreints. Sa tête, bien qu'au fond assez innocente est tout aussi terrifiante dans la nuit quand il s'apprête à attaquer une proie.
vlcsnap-2013-09-17-01h38m12s173.pngIl s'agit également du premier épisode écrit par Glenn Morgan et James Wong. Les deux scénaristes sont responsable de la saga des Destination Finale premier et troisième du nom. Je dois avouer que j'aime beaucoup ces deux scénaristes et leur travail (James Wong travaille même ces derniers temps sur American Horror Story). Ils sont fait peu d'un côté mais aussi énormément pour le cinéma d'horreur et cet épisode sur Tooms est aussi assez symbolique. Cet épisode est aussi l'occasion pour nous de retrouver Donal Logue (Sons of Anarchy, Terriers) sous les traits d'un ancien camarade de classe de Scully qui lui demande de venir enquêter sur un meurtre très étrange survenu à Baltimore. S'en suit alors une enquête des plus efficace et surtout une mise en place de l'horreur plutôt passionnante. Harry Longstreet (Alien Nation) parvient à donner à cet épisode - qui est le seul épisode de X-Files qu'il a réalisé - une connotation assez différente. On sent que l'ambiance n'est pas la même que durant les deux premiers épisodes. Le travail est donc réussi.

 

Contrairement à ce qu'il s'est passé dans l'épisode précédent où Scully vient au secours de Mulder, cette fois-ci c'est l'inverse qui se déroule. En effet, c'est autour de Mulder de venir au secours de Scully, comme une manière assez intelligente de nous montrer que finalement cela ne va pas que dans un sens. Certaines scènes (dans l'appartement de Scully, etc.) parviennent à donner le sentiment que l'on est dans un film d'horreur plus qu'efficace. Je suis certain que Tooms aurait été un brillant point de départ pour un film d'horreur. Je me souviens encore de la première fois où j'ai vu cet épisode, j'en avais fait des cauchemars pendant plus d'une semaine imaginant qu'il puisse passer par tous les trous possibles qu'il y avait dans ma chambre surtout que la dernière image de l'épisode suggère qu'il sera amené à revenir prochainement. Au-delà de ça, la série casse presque son rythme avec cet épisode qui est totalement différent de ce que X-Files proposait jusque là mais c'est aussi l'une des plus grandes réussites de la série.

Note : 8/10 et 9/10. En bref, deux épisodes particulièrement bons. Si l'un revient sur la mythologie avec efficacité, l'autre est l'un de mes épisodes préférés.

Commenter cet article

Jesse Pinlkman 18/09/2013 13:50


Ahhhh GEANT,enfin quel qu'un qui refait une critique sur LA(ma)meilleur série du monde(le second c'est Breaking Bad...pas déconner),énormes c'est épisodes,tu ma redonner l'envie de me les revoir
tiens.Je sais que beaucoup disent que aprés la saison 5 sa c'est un peux gatée,pas dit tout d'accord,elles sont aussi excellent les une que les autres(meme la 8é,pourtant j'avais trés peur...vu
que Mulder est la qu'une moitié d'épisode)est au final ca a donner une des meilleur saison de la série.Le seul faux pas,c'est d'avoir fait la 9é saison...mon dieu,moi meme je peux pas la
défendre,bref I LOV X FILES.