Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : X-Files. Saison 1. Episodes 20 et 21.

28 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : X-Files

vlcsnap-2014-06-28-01h41m41s202.jpg

 

X-Files // Saison 1. Episodes 20 et 21. Tooms / Born Again.


Eugene Tooms fait partie des personnages emblématiques de X-Files. Je dois avouer que j’ai toujours adoré ce personnage, notamment car dans les épisodes où il est présent, l’ambiance est particulière et nous donne l’impression de plonger dans un vrai film d’horreur. Quiconque a déjà vu cet épisode comprendra pourquoi il est vraiment fascinant. Mais tout débutait avec « Squeeze », le quatrième épisode de la saison. On retrouve donc Eugene Tooms dans sa prison et juste au moment où finalement il commence à penser à s’évader, s’offre à lui l’occasion de sortir par la voie légale et donc de faire du mal sans problème autour de lui. Ce personnage est fascinant car bien qu’il semble pas très malin au premier abord et guidé par ses instincts de prédateur, on se rend bien compte qu’il est aussi assez intelligent pour élaborer toute une stratégie pour que Mulder lui lâche les baskets. J’aime bien tout ce que cet épisode installe et Glen Morgan et James Wong, les deux scénaristes de X-Files n’en sont pas vraiment à leur coup d’essai. En effet, on leur doit déjà énormément d’épisodes dans cette saison de la série mais avant tout à parmi les meilleurs épisodes entre « Ice » mais aussi le premier épisode de Tooms, « Squeeze ».

Doug Hutchison continue donc d’être tout aussi cinglé que prévu et c’est pile poil ce que j’adore dans cette série. En tout cas, je ne peux pas demander mieux de la part de X-Files. Dans un sens, cet épisode permet aussi d’avoir un vrai moteur derrière. On retrouve donc notre homme à la cigarette mais en plus de ça il y a Walter Skinner (incarné par Mitch Pileggi que l’on peut actuellement retrouver dans la nouvelle mouture de Dallas). Tout cela permet donc encore une fois de mettre Mulder et Scully au pied du mur. Peu importe ce qu’ils peuvent penser d’Eugene Tooms, de toute façon toute cette histoire de théorie fumeuse ne peut pas fonctionner. Eugene va aussi pouvoir faire quelque chose d’intelligent de son côté en narguant à merveille Mulder. Après tout, on ne peut pas vraiment justifier qu’il est le responsable de ces meurtres terribles et puis son entrée par effraction chez Scully, elle passe finalement pour une agression non voulue. Tout cela est terriblement bon et bien que je connaisse déjà le dénouement de l’épisode, j’ai été tout de même étonné de ne me souvenir qu’aussi peu de cet épisode. Je me souviens bien plus du tout premier.
vlcsnap-2014-06-28-01h51m41s58.jpgJe ne me souvenais donc pas vraiment de cette scène avec l’escalator. Si l’on peut voir ici une référence, en effet plus tard, la franchise Destination Finale (créée par James Wong et Glen Morgan) va utiliser l’escalator pour tuer des gens (et plus précisément dans le quatrième volet du nom, seul volet que les deux créateurs n’ont apparemment pas touché de près ou de loin). Peu importe, cela ressemble donc presque à une référence. Bien entendu que cet épisode est un épisode anti-mythologique. Ce n’est pas du tout un épisode qui cherche à parler de la mythologie de la série, des théories de Mulder sur les aliens et les conspirations gouvernementales, mais peu importe car Tooms est un personnage fascinant en soi et c’est suffisant. Skinner apparait donc ici comme un personnage important et j’aime bien ce personnage en plus. C’est quelqu’un de perspicace qui analyse les gens avec son regard. Par ailleurs, il est tout de même intéressant de noter que Tooms est l’un des rares monstres de la semaine a avoir eu droit à un second épisode qui valait le coup. Ce qui est agréable ici c’est que tout fonctionne de façon fluide sans nous donner l’impression que les actions de Tooms sont forcées. Bien au contraire.

Par ailleurs, nous avons aussi « Born Again ». Voilà un épisode qui part d’un sujet que j’aime beaucoup mais qui ne parvient malheureusement pas à être totalement réussi non plus. Le souci que j’ai avec « Born Again » c’est le fait qu’il donne l’impression que tout a été repris de « Eve » qui, il faut bien le dire, est un très bon épisode. J’ai pourtant toujours adoré les enfants dans les films d’horreur car ce sont eux qui généralement font le plus peurs quand ils font des trucs invraisemblables et horrifiques. Pour le coup, « Born Again » aurait pu aller dans une direction différente, assumer pleinement ce qu’il était et donc nous offrir un scénario foutraque sans jamais tomber dans le trop plein de folie. Mais le truc c’est que X-Files semble vouloir ici conserver un certain standing et éviter les dérapages. L’épisode avance donc en terrain très connu et devient très vite oubliable. Il y a quelques scènes appréciables je ne dis pas le contraire mais disons que cela aurait pu être légèrement plus fun-tastique à mon goût. Howard Gordon et Alex Gansa ont écrit ici certainement ce qui est leur épisode le plus décevant. Trop convenu et pas assez poussé.
vlcsnap-2014-06-28-00h52m11s199.jpgIl y avait quelque chose à traiter d’un point de vue de cette jeune fille et du fait qu’elle contrôle les pensées mais la série ne traite pas le sujet de façon intelligent et tombe ainsi dans un truc qui est presque sans âme et sans émotions. Jerrold Freedman avait déjà mis en scène le très bon « Ghost in the Machine » des mêmes scénaristes et il tente d’apporter sa propre patte à nouveau avec cet épisode sauf que ce n’est bien évidemment pas aussi efficace. Par ailleurs, cet épisode semble aussi piquer des trucs à un autre épisode et il s’agit de « Shadows » (de Glen Morgan et James Wong). La petite Michelle aurait pu m’effrayer mais après deux épisodes comme les deux précédents, « Tooms » et « Darkness Falls » il était difficile de faire bien mieux dans le genre. Du coup, on a presque l’impression que le but de X-Files ici est de nous permettre de souffler un bon coup avant les deux derniers épisodes de la saison. Ce serait logique et pas une mauvaise idée. Michelle n’est en plus de ça pas vraiment une sorte de monstre. Cet épisode est donc un peu décevant compte tenu du fait que la série et les scénaristes nous ont habitué à beaucoup mieux.

Note : 10/10 et 3.5/10. En bref, deux épisodes très différents. D’un côté une suite brillante à un épisode terrifiant. De l’autre un épisode copiant à droite et à gauche ce qui s’est fait de bien mieux dans d’autres épisodes.

Commenter cet article