Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : X-Files. Saison 1. Episodes 6 et 7.

28 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : X-Files

vlcsnap-2013-09-28-01h01m02s102.png

 

X-Files // Saison 1. Episodes 6 et 7. L'ombre de la mort / Un fantôme dans l'ordinateur.


Ces deux épisodes avaient une thématique assez proche. En effet, le premier parle d'une manifestation spectrale (qui ne se trouve pas en être une) et le second parle de ce qui pourrait être un fantôme dans un ordinateur. Alors plus précisément c'est une intelligente artificielle qui a pris le dessus et se venge. Deux épisodes très différents, mettant en scène d'un côté la psyché et de l'autre l'intelligente des ordinateurs. Tout d'abord "L'ombre de la mort". Ecrit par Glen Morgan et James Wong à qui l'on doit déjà l'épisode "Compressions" 1.03, cet épisode de X-Files était assez classique. De ce point de vue là, on pourrait presque parler d'épisode un peu décevant. C'est en effet une affaire qui n'a rien à voir avec ce que X-Files peut faire de plus classique et c'est dommage. Malgré tout, Lisa Waltz (90210) ne s'en sort pas trop mal dans le rôle de cette femme qui se trouve avoir un pouvoir de télépathie. Ce que j'aime chez ce genre de personnages c'est le fait qu'ils sont imprévisibles (et l'épisode l'était donc tout autant même si j'ai vu venir le twist final bien avant la fin lorsque j'avais vu cet épisode pour la première fois à l'époque).

Je savais pertinemment qu'il n'y avait pas de fantômes. Mais cet épisode permet également de poser des questions sur le fait que d'un côté Scully ne croit pas et Mulder croit justement aux phénomènes paranormaux. Celui-ci fait partie des faits que Scully ne peut pas expliquer mais alimente aussi la foi de Mulder puisqu'il va tout de même être témoin d'un phénomène que sa collègue ne saura pas expliquer. Mais j'ai trouvé aussi que cet épisode avait ses faiblesses. Notamment le fait que ce n'était pas une intrigue réellement originale (même pour l'époque). Et puis cet épisode était bien moins original que l'épisode précédent avec la Jersey Devil par exemple. Mais bon, il y avait aussi de bons moments comme le fait que Scully va prétendre croire à cette histoire de fantôme afin de résoudre l'affaire. Ou encore le fait que la série parvient à maintenir un climat de tension absolu et ce même si l'épisode en lui-même n'était pas un épisode à gros budget de la série. J'aime bien quand la série fait ce genre de choses car cela permet aussi de prouver qu'au fond, elle peut faire peur avec le minimum de matériel.
vlcsnap-2013-09-28-01h15m51s33.pngMais cet épisode était assez médiocre tout de même, surtout à coté de "Un fantôme dans l'ordinateur", bien plus pertinent à mon goût. L'intelligence artificielle est quelque chose qui fascine encore tout un tas de gens aujourd'hui et notamment des films qui vont exploiter cet univers de façon intelligente. Je me souviens notamment de Gremlins 2 qui nous confine dans un immeuble intelligent, comme celui de cet épisode. Et puis il y a eu tout un tas de films sur des intelligences artificielles comme i,Robot par exemple, le présentant sous son très mauvais angle. Personnellement, je dois avouer que j'ai un peu peur de cette avancée technologique. Le fait que l'on pourrait laisser sa vie entière entre les mains d'une machine me fait peur. Après, il y a certaines limites à cela. On laisse déjà notre vie à notre téléphone qui organise tout un tas de choses pour nous, etc. En tout cas, cet épisode s'amuse donc à créer un sentiment de peur panique autour de cet immeuble fou.

L'intelligence prend le contrôle de l'immeuble et commence par la même occasion à tuer des gens. C'est très bien trouvé. Par ailleurs, l'épisode a été écrit par Howard Gordon (24, Homeland) et Alex Gansa (24, Homeland). Etrange de retrouver ces deux noms à la tête d'épisodes de X-Files ? Pas tellement étant donné qu'ils ont tous les deux déjà écrit plusieurs épisodes de la série. En tout cas, la série se fait plaisir sur les guests avec Rob LaBelle (Les 4400, Watchmen), Blu Mankuma (qui a joué dans deux autres épisodes de X-Files sous des noms différents) ou encore Wayne Duvall (Washington Police). Bien que cet épisode pourrait apparaître un peu surfait pour certains (notamment dû au fait qu'une intelligence artificielle puisse prendre le contrôle d'un tel bâtiment de la sorte), je dois avouer qu'ils parviennent à mettre tout cela en scène afin que l'on croit à cette histoire et surtout que le C.O.S. Project puisse réellement nous faire peur.
vlcsnap-2013-09-28-01h07m17s19.pngJe suis certain qu'à l'époque, quand l'épisode a été diffusé sur FOX, les gens ont tout de suite sauté au plafond et ont eu envie de jeter leur ordinateur par la fenêtre de peur que celui-ci prenne le contrôle de leur appartement. En tout cas, j'aurais certainement ressenti ça. Quand j'ai vu cet épisode pour la première fois j'étais assez jeune alors au fond cela ne me faisait pas plus peur que ça, d'autant plus que j'avais déjà apprivoisé l'ordinateur et savait ce dont il était réellement capable. Ce que je recherche aussi dans X-Files ce sont des épisodes divertissants et celui-ci en fait partie. Il ne cherche pas à faire de liens avec les théories du complot ou encore extra-terrestres de Mulder mais il tente aussi de nous raconter quelque chose d'autre qui, à l'époque (et encore aujourd'hui) peut faire peur à un certain nombre de gens. On a beau être habitué à la technologie, au fond on nous a déjà montré à plusieurs reprises que celle-ci pouvait réellement nous nuire. Fringe aussi l'a démontré lors de son épisode "The No-Brainer" 1.12 et accessoirement David Cronenberg dans son film Videodrome (bien plus âgé cependant que cet épisode de X-Files), et cette référence n'est pas anachronique pour une fois.

Note : 4.5/10 et 7.5/10. En bref, deux épisodes inégaux. Le premier pèche à cause de son côté très classique et de sa mécanique trop huilée. Le second bien plus palpitant parvient à créer un sentiment de folie furieuse autour de ce bâtiment que l'on craint déjà.

Commenter cet article