Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : X-Files. Saison 1. Pilot.

11 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : X-Files

vlcsnap-2013-09-10-21h28m11s248.png

 

X-Files // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Alors que X-Files fête ses vingt ans (le premier épisode a été diffusé le 10 septembre 1993), j'avais envie de replonger dans la série et quelle belle occasion pour reprendre la série dès le début. Je pense que je vais venir vous parler de l'intégralité de la série cette saison en parallèle de tout ce que je suis déjà. Je n'ai jamais parlé de X-Files sur mon blog (ou presque) et c'est un devoir pour moi que de revenir sur cette série culte qui fait encore partie aujourd'hui de mes séries préférées. Reprendre du début une série comme X-Files c'est un grand moment d'émotion, surtout en regardant une nouvelle fois cet épisode plusieurs années après avoir découvert la série. Je me souviens encore du moment où j'avais vu mon premier épisode de X-Files, c'était "L'incendiaire" avec Marc Sheppard. J'en suis maintenant encore tout aussi dingue et je regardais encore il y a quelques temps de ça quelques épisodes de temps à autre quand le temps me le permettait. Pour revenir sur le pilote de X-Files, il associe tout ce qu'il faut pour faire un bon pilote. Il y a des mystères, des personnages charismatiques et étranges, des intrigues passionnantes et une dynamique qui fonctionne du début à la fin.

L'introduction de ce premier épisode est assez classique et laisse bien évidemment entrevoir une partie de ce sur quoi va porter l'enquête de Mulder et Scully. Nos deux enquêteurs vont donc faire connaissance avec d'un côté Mulder, le croyant. En effet, ce qu'il y a de fabuleux dans la relation de ces deux inspecteurs du FBI c'est bien évidemment la confrontation de leurs points de vue sur ce qu'ils voient. D'un côté Mulder qui croit à l'existence des extraterrestres et de l'autre Scully qui tente de trouver une explication rationnelle et scientifique. Bien entendu, il y a des zones d'ombre dès ce premier épisode ce qui permet de se poser quelques questions. Ce qu'il y a d'assez intéressant dans ce premier épisode et qui permet aussi de lancer la série de façon très intelligente c'est la petite title card du début de l'épisode "The following story is inspired by actual documented accounts". Bien évidemment, je n'ai jamais cru que X-Files était réellement inspirée de faits réels mais l'imagination se nourrie forcément de quelque chose. Celle de Chris Carter me fascine car cet homme a tout de même créé une série avec une mythologie assez complexe.
vlcsnap-2013-09-10-21h51m04s162.pngSi la première scène nous offre un aperçu des forces que l'on va devoir combattre par la suite, cet épisode va aussi avant tout tenter de créer une synergie entre les deux personnages principaux de la série. On sent que malgré leurs différences, le duo fonctionne instantanément. Surtout que Scully va devoir dès le premier épisode remettre en cause son jugement face aux faits auxquels elle va assister. Certes, ce premier épisode est très mécanique finalement dans le sens où il y a un cas de la semaine mais pour faire un parallèle anachronique, je pourrais prendre pour exemple désormais le pilote de Fringe qui a fait à peu près la même chose tout en développant les intrigues des personnages et la mythologie de la série. Car cet épisode du début à la fin est truffé de questions (l'homme à la cigarette par exemple qui fait sa première apparition et qui nous offre un cliffangher intéressant). On se demande bien ce que X-Files cache derrière toutes les petites subtilités de ce premier épisode.

Car oui, si la série cache énormément de choses c'est très justement dans ses subtilités. Les intrigues sont là pour distraire l'oeil du téléspectateur de la vérité. Pour prendre une autre référence, je trouve que Scully ressemble énormément à Jodie Foster dans Le Silence des Agneaux dans ce premier épisode. Il y a ce regard innocent qui découvre quelque chose de terrible mais aussi ce regard de femme forte qui tente de tenir tête au mal (le face à face avec le shérif par exemple dans la forêt, ou encore au diner). Tout cela permet de voir que Scully n'est pas une femme que l'on trimbale pour le plaisir des yeux des téléspectateurs. Elle sert le récit de façon malicieuse et c'est aussi là toute la subtilité de X-Files. Finalement, je pense que vous allez devoir vous aussi vous pencher sur le pilote de la série. Je ne sais pas si je vais adopter le rythme de deux épisodes par exemple ou peut-être même de quatre. Je verrais. En tout cas, je reviens vous parler de X-Files rapidement.

Note : 8/10. En bref, un premier épisode solide qui nous introduit le sujet de façon efficace et ce malgré le côté mécanique stand-alone.

Commenter cet article

kevin 06/10/2013 16:35


Ah ! J'en connais un qui est aussi en manque de Fringe !