Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : X-Files. Saison 2. Episodes 15 et 16.

8 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : X-Files

vlcsnap-2014-07-08-02h10m50s237.jpg

 

X-Files // Saison 2. Episodes 15 et 16. Fresh Bones / Colony (Part 1).


J’aime à penser que le double épisode débuté par « Colony » et terminé par « End Game » dont je vous parlerai bien plus tard, a inspiré toute l’histoire des shapeshifters dans Fringe. En tout cas, ce n’est pas bête et puis la référence, si elle est là, est flatteuse. Commençons donc d’abord avec « Fresh Bones », un épisode utilisant une histoire de sorcellerie vaudou. Pour le coup, un peu comme avec les vampires au début de la saison et les loup garous à la fin de la saison précédente, je ne suis pas fan. Mais alors vraiment pas fan du tout. Je ne me souvenais pas du tout de cet épisode mais je suis forcé de constater que ce n’était pas l’épisode de mes rêves. Ce n’est pas ce que X-Files a pu faire de pire non plus, nous plongeant dans quelque chose qui avait à la fois le côté camp de concentration mais aussi la vengeance vaudou en arrière plan afin de créer une paranoïa ambiante. Cependant, Howard Gordon n’a pas vraiment brillé avec cet épisode et ce malgré la mise en scène plutôt inspirée de Rob Bowman. Malgré tout, les fans de The Sentinel seront certainement content de voir Simon Banks ou plutôt l’acteur Bruce A. Young incarne le rôle de Pierre Beauvais. Sans compter la présence de Callum Keith Rennie (24, Californication) en coup de vent qui était déjà apparu dans « Lazarus » plus tôt dans la série.

Je trouve dommage d’inviter quelqu’un de sa trempe dans un épisode aussi médiocre que « Fresh Bones ». Car malgré toutes les qualités de cet épisode (notamment le côté images dégoutantes que les soldats et que Scully vont se mettre à voir à certains moments), je n’ai pas réussi à en apprécier l’intégralité. J’ai beau trouvé excellente la scène de terreur de Scully où des doigts commencent à sortir de sa main, ce n’est pas suffisant à mon goût pour en faire un bon épisode. Notamment car il manque peut-être un peu d’âme ou bien d’une intrigue qui évolue réellement. Par moment j’ai eu l’impression que l’épisode ronronnait un peu trop et le fait que je ne me souvienne pas du tout de ce qui se passe prouve aussi que la série a eu du mal à réellement se renouveler au fil de l’histoire. L’épisode tente donc de trop en faire et se brûle forcément les doigts. On aurait pu espérer quelque chose de beaucoup plus amusante avec une intrigue moins complexe mais mieux gérée. Ils n’avaient pas besoin d’en faire des tonnes finalement mais c’est aussi le problème de X-Files par moment, de trop en mettre dans des épisodes. Howard Gordon a déjà pu connaître ça par le passé dans la série étant donné qu’il a pu délivrer lui aussi des épisodes un peu moins bons que les autres mais il est aussi à l’origine de quelques perles comme « Lazarus » ou encore « Ghost in the Machine ».
vlcsnap-2014-07-08-02h25m46s229.jpgMais je trouve aussi normal que X-Files se laisse tenter par des épisodes inspirés de créatures ou bien de mythologies de ce genre là. Après tout, c’est aussi le but d’une série fantastique que de s’en inspirer mais parfois cela ne fonctionne pas très bien, ce n’est pas très logique et du coup on se retrouve avec un épisode qui n’a plus que ses scènes d’horreur pour le sortir réellement de là. Pourtant, l’épisode ne manque pas de volonté. Notamment du point de vue conspiration avec Mr. X qui va parler à Mulder de comment le gouvernement va faire disparaitre tout le camp. Forcément, je préfère largement « Colony ». Le hasard de la programmation de mes critiques a fait que je m’arrête sur un double épisode et que je ne vais donc pas voir la suite, tout de suite. Contrairement au double épisode précédent qui mettait en danger Scully, cette fois-ci c’est Mulder. La scène d’ouverture est d’ailleurs assez impressionnante en son genre et elle fonctionne terriblement bien. « Colony » a certainement inspiré Fringe mais en plus de ça, c’est un épisode ces épisodes écrit par Chris Carter qui nous plonge dans un truc encore plus fou que l’on ne pourrait le penser.

Outre la scène d’ouverture où l’on ne sait pas vraiment ce qui s’est déroulé avec Mulder, on va rapidement voir cet homme qui liquéfie des corps avec une substance verte dont son corps est intégralement formé. Le tout est d’autant plus fasciné qu’il peut prendre l’apparence des gens. Pour la petite histoire, si Chris Carter a écrit l’épisode, c’est lui-même et David Duchovny qui ont développé l’idée ensemble. Cet épisode est par ailleurs celui des premières apparitions de William Mulder (incarné par Peter Donat) et du Alien Bounty Hunter (incarné par Brian Thompson). Tout cela est forcément amené à évoluer dans « End Game ». C’est pour cela que j’ai peut-être un peu peur de trop vous en dire sur la suite. Je pense aussi que cet épisode ne se déguste pas sans l’épisode suivant. C’est le problème des double épisode. Il est vraiment difficile de les juger un à un plutôt que l’un à côté de l’autre. Cet épisode s’occupe aussi de la mythologie de la série, c’est même ce que X-Files peut faire de mieux dans le genre actuellement (à l’époque de la saison 2). Le cliffangher de fin laisse forcément le téléspectateur assez pantois, dans l’espoir de voir que la suite soit réellement au rendez-vous.
vlcsnap-2014-07-08-02h25m26s29.jpgC’est difficile de voir cet épisode comme la première partie d’un tout. Il se passe tellement de choses mais le tout est fait avec une telle fluidité que l’on ne voit donc jamais le temps passer. C’est presque ce qu’il y a de plus merveilleux dans cet épisode finalement. « Colony » aurait pu être un épisode complètement raté, mais bien au contraire, en nous introduisant en plus de ça deux personnages importants la série fait forcément tout pour que cet épisode ne tombe pas dans un piège. En mettant en danger Mulder dans un épisode mythologie (plus ou moins la première fois depuis le final de la saison précédente) permet aussi d’équilibrer les choses avec ce qui arrivait à Scully ces derniers temps. En effet, la pauvre a vraiment souffert et même dans l’épisode précédent elle était déjà le bouc-émissaire. Ce qui nous emmener à cet excellent cliffangher est d’ailleurs tout aussi passionnant à mon humble avis. Cela permet à X-Files de prouver qu’elle en a dans le ventre et qu’elle n’a pas peur de faire en sorte de mettre ses personnages dans de sales situations. Après tout, le but n’est pas non plus très trop gentil avec lui. Mais avant de trop vous ne dire, je vous parlerai plus amplement de cet épisode avec « End Game » prochainement.

Note : 4.5/10 et 10/10. En bref, entre la déception et l’excellence il n’y a qu’un épisode.

Commenter cet article