Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : X-Files. Saison 2. Episodes 17 et 18.

9 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : X-Files

vlcsnap-2014-07-09-01h06m52s254.jpg

 

X-Files // Saison 2. Episodes 17 et 18. End Game (Part 2) / Fearful Symmetry.


Voilà, avec « End Game », nous avons la fin d’un double épisode sensationnel qui permet de mettre encore une fois en avant le fait que les conspirations et les théories extra-terrestres tentent de faire un retour en force. X-Files a toujours su traiter sa mythologie de façon intelligente, c’est d’ailleurs pour ça que l’on va encore une fois faire référence à Samantha. Ce double épisode est essentiel dans cette série, surtout car notre chasseur de primes hybrides est un élément important dans la mythologie de la série. X-Files a toujours été capable de produire de bons épisodes de la semaine mais ce n’était pas ce que la série réussissait le plus non plus. Disons que ce que j’ai toujours préféré ce sont les épisodes mythologiques et pour le coup, « Colony / End Game » en fait partie. Cette seconde partie a été écrite par Frank Spotnitz, l’un des scénaristes les plus prolifiques de X-Files et qui écrit ici son premier épisode pour la série. Il va plus tard être à l’origine de bon nombre de séries comme Hunted, Night Stalker : le guetteur et malheureusement du second film X-Files : Régénération. Peu importe, ce scénariste reste l’un des plus importants de la série et ici, il écrit l’un de ses meilleurs.

Car tout ce qui se déroule dans cet épisode, de Mr. X à William Mulder en passant par notre Alien Bounty Hunter, tout se déroule de façon terriblement jouissive avec pour issue, l’introduction de « Colony ». Mais ce que j’ai aussi apprécié dans cet épisode c’est que revienne sur le devant de la scène l’intrigue personnelle de Mulder (la disparition de sa soeur, Samantha introduite au début de la saison comme un élément important de celle-ci dans « Little Green Men »). La découverte du sous marin, Mulder qui plonge dedans la tête la première et tombe forcément au milieu d’une sorte de piège avant d’en être éjecté, sans compter la dernière minute, qui permet de conclure cet épisode de façon terriblement intelligente. Forcément, tout ce qui se déroule autour de Mulder et le fait que notre très cher Alien Bounty Hunter va prendre sa place à un moment donné m’a beaucoup plu. C’était un truc qui n’était clairement pas sans rappeler ce que la série avait pu voir avec Olivia et Charlie dans la saison 2 de Fringe. Je sais que mes références sont anachroniques mais peu importe, c’est l’exemple le plus récent et dont je me souviens. Les recherches de Mulder sont toutes justifiées et il a réussi à embarquer Scully dans sa folie.
vlcsnap-2014-07-09-01h24m27s45.jpgMais tout ça, on sait pertinemment que ce n’est pas uniquement dans un but purement policier (on sait très bien qu’il y a un vrai coup de foudre entre les deux personnages mais l’on y reviendra bien plus tard dans la série là aussi). Par ailleurs, je crois que l’un des meilleurs moments de cet épisode c’est bien entendu le face à face entre Skinner et Mr. X. C’était parfait. Encore une fois car Skinner prouve à la fois toute son utilité mais aussi le fait qu’il est un personnage important dans la série. Mitch Pileggi délivre ici parmi ce qu’il a pu faire de mieux dans X-Files. Scully trouve aussi le moyen d’avoir encore une fois juste au sujet de la science (« And ultimately, it was science that saved Agent Mulder’s life ». Fringe serait ravie alors que Fringe a toujours été très proche de la science et des réponses qu’elle peut apporter (tout était exploité avec Walter). Pour X-Files tout n’est pas expliqué par la science (ou du moins, tout de suite). Puis il y a « Fearful Symmetry », un épisode autour d’un zoo. Le problème avec cet épisode c’est qu’il se retrouve après un double épisode sensationnel alors forcément, je n’ai pas réussi à l’apprécier autant que j’aurais pu le souhaiter. Mais ce que je trouve aussi étrange c’est que je ne me souvenais pas du tout de cet épisode.

Pourtant, cet épisode n’est pas petit et a dû coûter de l’argent. Ne serait-ce que pour la scène d’introduction avec l’éléphant. Ce n’est pas une petite scène de rien du tout. Mais d’un autre côté, cela reste un épisode assez faible. Cela aurait très bien pu être un épisode jouissif mais il n’en est rien. Toute cette histoire manque cruellement de folie et d’intérêt pour ses personnages (ou bien ses animaux). J’aurais aimé être touché par le fait que l’on puisse parler avec des animaux avec le langage des signes (je sais que cela se fait mais la démonstration aurait pu être touchante) mais il ne se passe rien. En se rapprochant presque de La Planète des Singes, cet épisode ne réussie pas grand chose et c’est dommage. Steve De Jarnatt signe ici son seul épisode de la série. Et l’on peut comprendre pourquoi c’est le seul. Cet épisode a beau avoir l’énergie d’un épisode de X-Files, ce n’est pas suffisant réussi à mon goût. Par ailleurs nous avons Lance Guest (Côte Ouest, Corky) sous les traits de Kyle Lange. Sauf que l’acteur ne fait pas grand chose. Par ailleurs, c’est aussi un épisode avec notre très cher John Fitzgerald Byers, l’un des trois Lone Gunmen avec un autre de ses acolyte, Melvin Frohike.
vlcsnap-2014-07-09-00h59m51s135.jpgLà aussi X-Files ne sait pas trop quoi faire tout simplement car son intrigue de zoo est complètement perchée et que l’issue semble ne pas pouvoir se dessiner. J’ai pourtant bien aimé le personnage de Willa Ambrose, cette femme qui parle aux animaux (incarnée par Jayne Atkinson - Esprits Criminels, 24, House of Cards -) mais voilà, quand on voit le double épisode précédent, on se dit qu’il y a quelque chose qui ne colle pas ici. Sans compter que l’on a souvent l’impression dans cet épisode que Mulder et Scully vont et vient sans qu’il n’y ait de réel résultat apparent derrière.

Note : 10/10 et 4/10. En bref, dommage que le second épisode de cette salve soit aussi décevant avec autant de potentiel.

Commenter cet article