Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : X-Files. Saison 3. Episodes 17 et 18.

28 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : X-Files

vlcsnap-2014-07-28-01h26m40s26.jpg

 

X-Files // Saison 3. Episodes 17 et 18. Pusher / Teso Dos Bichos.


On s’approche de plus en plus de la fin de la saison et « Pusher » est l’un des épisodes les plus importants de la saison. Dans cet épisode de Vince Gilligan, outre la référence a Flukeman, cet épisode est l’un des rares épisodes de X-Files ayant eu droit à une suite. On retrouvera donc plus tard Robert Patrick Modell dans l’épisode 8 de la saison 5 « Kitsunegari » écrit par Vince Gilligan et le brillant Tim Minear. Pour en revenir à cet épisode, Vince Gilligan avait au départ développé cet épisode d’une idée de film à laquelle il avait pensé. Je dois avouer que cette idée est assez fabuleuse, celle d’un homme qui parvient à suggérer des choses dans la tête des gens qu’il a en face de lui. Le « Pusher » est appelé de la sorte car il est capable de pousser les gens à faire des choses et notamment impliquant leur mort (que cela soit s’immoler, créer un accident de la route, etc.). Modell est un personnage assez fascinant mine de rien et je dois avouer que j’avais été très heureux de le retrouver. Quand j’étais plus jeune, au second visionnage de cet épisode (que j’avais soigneusement enregistré sur une VHS, vous imaginez donc le fait que cela fait pas mal de temps) j’avais trouvé le personnage du Pusher tellement intéressant que j’avais moi même écrit une suite à l’épisode.

C’était une courte nouvelle de quelques pages mais c’est l’un des rares personnages de la semaine de X-Files qui m’a autant fasciné (en dehors d’Eugene Tooms). D’ailleurs, si jamais je retrouve cette nouvelle, je vous la ferais partager sans problème. Je dois avouer que j’aime beaucoup ce que tente de faire X-Files de ce point de vue là, surtout que Pusher est un personnage qui est aussi hypnotique à l’écran pour ses téléspectateurs que pour les personnages dans la série. L’un des moments les plus intense est cette partie de roulette russe. Au départ cette scène aurait dû être supprimée de l’épisode alors que FOX avait peur que cela soit mal perçue à une heure de grande écoute mais Vince Gilligan a su convaincre la chaîne que cette scène était utile et surtout qu’elle n’aurait jamais été d’une mauvaise influence pour qui que ce soit. Le face à face entre Modell et Mulder était donc assez fascinant dans son ensemble. Rob Bowman parvient à mettre tout cela en scène de façon juste et intelligente, comme d’habitude. Ce réalisateur est l’un des meilleurs de toute l’histoire de X-Files, tout simplement. L’autre scène de cet épisode qui ne laissera personne indifférent c’est ce moment où Holly tabasse littéralement Skinner.
vlcsnap-2014-07-28-01h08m47s44.jpgPour la petite anecdote, Mitch Pileggi n’avait pas été très heureux de cette scène dans le sens où il avait l’impression de passer pour un homme faible, sans compter qu’il avait l’impression d’être le souffre douleur de la saison. En plus d’être le second épisode Vince Gilligan en tant que scénariste de X-Files, cet épisode est sa première grande réussite. Petit à petit l’épisode se construit en explosant dans sa grande scène de face à face. Cela pourrait rappeler aux connaisseurs de Vince Gilligan ce que ce dernier a pu faire par la suite dans Breaking Bad avec le rythme de cette dernière. C’est le genre d’épisodes qui parviennent également à mettre en avant le fait que X-Files est une très bonne série car Pusher est un excellent vilain. Il est proche de ce que l’on peut voir avec Tooms par exemple mais pas uniquement. Robert Wisden est parfait sous les traits de Modell et son côté ultra arrogant rend le tout encore plus efficace. Sans compter que le scénariste parvient également à exploiter à merveille les capacités de Pusher. C’est un très grand classique de la série et ce même si ce n’est pas mon épisode préféré de la saison. Il aurait pourtant pu l’être mais les coprophages étaient d’excellentes bestioles avec le talent de Darin Morgan.

Et puis l’on enchaîne avec certainement le pire épisode de la saison : « Teso dos Bichos ». Qu’est-ce que j’ai pu détester cet épisode. Je ne m’en souvenais pas du tout mais je dois avouer que de le revoir me fait encore plus de mal. En effet, si Kim Manners parvient à rendre le tout légèrement potable visuellement, on ne peut pas dire que cela soit parfait d’un point de vue du scénario. John Shiban, qui est pourtant un scénariste assez prolifique de la série (« The Walk ») signe ici l’un des épisodes les plus mauvais de sa carrière. C’est tellement ennuyeux et inintéressant. Toute cette histoire aurait pourtant pu mettre en scène l’intérêt de cette histoire d’amérindien, notamment car l’introduction de la saison s’est portée plus ou moins là dessus. Sans compter que cet épisode est tout simplement détesté à la fois du casting mais aussi de l’équipe et de Kim Manners. C’est bel et bien la preuve que cet épisode était tout simplement raté et qu’il aurait fallu le jeter tout simplement à la poubelle, surtout quand on sait que le script de l’épisode a été vu et revu plusieurs fois. C’est bien la preuve que le tout ne fonctionnait pas du tout.
vlcsnap-2014-07-28-01h37m06s136.jpgLa seule scène importante de cet épisode est certainement celle des chats. C’était une scène assez terrifiante, surtout quand je regarde l’épisode avec un chat à côté de moi. Que pouvait-on réellement demander de la part de cet épisode improbable ? Je ne sais pas trop. En tout cas, si je n’en ai gardé aucun souvenir c’est qu’il y a bien une raison et le fait qu’il soit autant renié par tout le monde est aussi la preuve qu’il n’y a rien à sauver là dedans. Ce n’est pas le seul mauvais épisode que X-Files a pu produire dans sa carrière mais c’est certainement l’un des pires. Le script est en plus de ça complètement tordu dans tous les sens. Il y a une volonté de nous faire peur mais à côté tout semble tourner au ridicule. Sans compter que Mulder et Scully jouent de vrais rôles de plantes vertes pour le coup. C’est particulièrement frustrant de voir X-Files tomber dans des pièges comme cet épisode mais bon, après tout, ce n’est pas non plus le premier et ce n’est pas le dernier épisode que la série a pu faire de plus mauvais. C’est la vie de toute série, tout simplement. Heureusement que Mulder et Scully sont là (pour le peu qu’ils sont là d’ailleurs).

Note : 10/10 et 1/10. En bref, du brillant au très mauvais.

Commenter cet article