Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : X-Files. Saison 3. Episodes 23 et 24.

1 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : X-Files

vlcsnap-2014-08-01-02h09m25s70.jpg

 

X-Files // Saison 3. Episodes 23 et 24. Wetwired / Talitha Cumi.
SEASON FINALE


Sacrée X-Files tout de même. Cette série nous aura vraiment tout faire voir et le final de la saison 3, appelant directement à la suite dans le season 4 premiere, je dois avouer que c’était une fois de plus du génie. Si le triple épisode du final de la saison 2 et des deux premiers épisodes de la saison 3 est magique, ce final est peut-être meilleur que celui de la saison 2 dans le sens où il se concentre à merveille sur la conspiration et pas totalement sur la théorie alien. Mais avant tout nous avons « Wetwired ». Cet épisode de Mat Beck est le seul que ce dernier a écrit pour le compte de la série. En effet, Mat Beck est surtout connu pour avoir été l’un des producteurs des effets visuels de X-Files plutôt que pour avoir été scénariste. D’ailleurs, c’est son seul crédit de toute sa carrière en tant que scénariste. Cet épisode permet de nous congestionner au sein de cette paranoïa ambiante. Ce n’est pas la première fois que quelqu’un devient complètement fou dans la série. On avait déjà pu le voir dans le double épisode du grand retour de Krycek cette année où Mulder était obnubilé par venger la mort de son père et ne voulait croire personne sur son chemin, même plus Scully. C’est à ce moment là qu’il a fallu le soigner bien évidemment et qu’ils ont fait à nouveau appel au chaman vu dans le triple épisode.

Pour en revenir à « Wetwired », la paranoïa c’est Scully qui va la vivre dans cet épisode. Je dois avouer que j’ai énormément aimer voir l’actrice incarner ce personnage avec une telle forme, un tel caractère. C’est la preuve qu’au fond Scully a beau être souvent sujette à des expériences, elle n’en reste pas moins une femme forte également. Mulder va découvrir que les signaux de la télévision sont altérés et notre équipe des Lone Gunmen confirment que des informations supplémentaires sont transmises en plus des normaux. Le signal créé donc un sens paranoïaque qui permet aussi de dire qu’au fond les tueurs de cette communauté sont simplement influencé par ce qu’ils ont pu voir à la télévision, ni plus ni moins. La paranoïa va grandir quand Scully va croire voir Mulder et l’homme à la cigarette partager un bon moment à rire dans la voiture. C’est pour une fois Mulder qui va devoir tout arrêter pour tenter de sauver à nouveau Scully. C’est par ailleurs l’occasion de faire revenir également Mr. X. Ce dernier, on ne l’avait pas vu depuis le double épisode du train il me semble bien où il avait sauvé Mulder d’une explosion, détruisant par la même occasion certaines preuves de ce qui pourrait être l’existence d’une vie extra-terrestre.
vlcsnap-2014-08-01-01h46m05s158.jpgL’introduction de cet épisode fonctionne particulièrement bien, laissant alors espérer un excellent épisode (et c’est le cas). On a donc une fois de plus ce qui fonctionne le mieux dans X-Files, la paranoïa constante qui permet de mettre en scène les personnages de la série (en l’occurrence Scully atteinte elle aussi de la même paranoïa). Mais c’est aussi l’occasion de nous plonger dans le quotidien d’une charmante communauté dans laquelle se déroule des choses terribles. C’est généralement ce qui fait la force de beaucoup de cas de la semaine dans cette série (l’épisode précédent est lui aussi dans cette catégorie). Mat Beck n’est pas un scénariste parfait mais il tente de sortir X-Files de sa zone de confort à un épisode de la fin de la saison. Dans cet épisode nous allons aussi apprendre que Mulder est daltonien. Est-ce important ? Oui, puisque c’est ce qui lui permet de ne pas être affecté par le virus qui passe par la télévision. Cela a largement de quoi rappeler cet épisode avec les petites lumières vertes et rouges dans… Fringe. Je crois bien que les scénaristes de cette dernière sont de très grands fans de X-Files et ont piqué tout un tas d’idées pour en faire les leur.

Et c’est d’ailleurs très bien fait (d’autant plus que bien que je fasse la connexion, les deux épisodes ont été écrits de façon très indépendante si cela se trouve). Ce qui rend cet épisode réellement bon c’est certainement le dernier tiers quand Mulder doit résoudre l’affaire tout seul et que sa relation avec Mr. X, qui n’a jamais vraiment été très bonne, commence à plus ou moins délivrer quelque chose de réellement intéressant. Enfin il y a « Talitha Cumi », le dernier épisode de la saison. Ou plutôt la première partie d’un épisode beaucoup plus long qui se poursuit dans la saison 4. Ce season finale n’est pas forcément ce que X-Files a fait de plus réussi dans tout son histoire (la preuve, c’est loin d’être mon épisode préféré de la saison) mais il fait renaître avant toute chose la conspiration gouvernementale et surtout l’implication de l’homme à la cigarette dans tout ça. En effet, ce dernier a souvent été là à des moments clés de X-Files (il était encore là dans le 2.21, très important pour Skinner) mais il sait aussi très bien avoir une place de choix à chaque fois. Je ne me souvenais pas très bien de ce dernier épisode de la saison 3. Et pour cause, j’avais surtout des souvenirs du triple épisode du début de la saison.
vlcsnap-2014-08-01-02h09m23s56.jpgPourtant, en revoyant l’épisode je dois avouer que je me suis demandé si j’ai réellement vécu le cliffangher et le fait que l’on doive attendre la suite. C’est vrai, cet épisode est assez court finalement, notamment grâce à sa fluidité. Une fois que celui-ci s’achève on n’a donc pas vraiment l’impression qu’il s’est achevé et c’est certainement ce qu’il y a de plus réussi à mon goût. Cet épisode est aussi celui de Chris Carter (sur une idée de Chris Carter et… David Duchovny). Mine de rien, je dois avouer que j’aime bien les idées de David Duchovny. Il y a quelque chose là dedans qui fonctionne très bien et que l’on a peut-être envie de voir un peu plus souvent. La dernière scène de l’épisode, marquant le grand retour du Alien Bounty Hunter était jouissive à souhait. On a l’impression de voir débarquer Terminator mais qui serait devenu méchant par la même occasion. C’est parfait. C’est un épisode où l’occasion est aussi de retrouver de façon très psychédélique des personnages comme Deep Throat (qui manque toujours à X-Files) et William Mulder. Sans compter sur Mr. X qui est lui aussi un personnage important de cette fin de saison. Les conversations entre Jeremiah Smith et l’homme à la cigarette sont assez fascinantes et, curieusement je dois avouer que c’est parmi les passages que j’ai le plus aimé dans l’épisode.

Bien que qu’un simple face à face musclé entre Mulder et l’homme à la cigarette. J’aime toujours les points d’ironie de ce dernier. Son côté ultra sarcastique le rend réellement intéressant à mon goût. On a donc tout ce que l’on peut attendre de la part de X-Files, tout simplement. Cet épisode a également permis de mettre des doutes dans la tête des femmes. L’homme à la cigarette a connu la mère de Mulder, très personnellement si vous voyez ce que je veux dire. Les fans, au moment de la diffusion de l’épisode, interprétaient alors ça comme le fait que l’homme à la cigarette puisse être le père de Mulder. Finalement, on reviendra plus amplement sur cet épisode avec le premier épisode de la saison 4 qui entame alors une autre saison que je trouve particulièrement bonne.

Note : 8.5/10. En bref, du très bon X-Files. Encore une fois.

Commenter cet article