Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : XIII. Saison 1. Episodes 11, 12 et 13. FINAL.

24 Juillet 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-07-24-14h43m41s26.png

 

XIII // Saison 1. Episodes 11, 12 et 13. The Bunker / The Key / Revelation.
SEASON FINALE


Je croyais pas pouvoir le penser mais je veux bien une saison 2 de XIII maintenant que j'ai vu l'intégralité de la première saison. Oui, le cliffangher est pas mal, surtout quand on voit que le président Carrington est impliqué dans l'affaire de Renelco au Costa Verde et qu'il était là lors de l'attaque, ou bien que Jones ait voulu tué XIII alors qu'il récupérait un ordinateur contenant ce qui semble être la "clé des Dieux". Les trois épisodes montent en puissance au fur et à mesure pour terminer la saison dans notre belle capitale française (il était temps, pour une co-production Canal + et M6). Mais bref, le propos n'est pas de savoir si cela allait enfin se dérouler à Paris un petit peu mais surtout de voir comment la conspiration et surtout, sur quoi porte les montres que l'on cherche depuis une longue liste d'épisodes.

"The Bunker", premier épisode de cette dernière salve était assez moyen. Disons que j'ai eu du mal à revoir Irina. Virginie Ledoyen est la pire actrice du casting. Elle est hyper crédible dans Tout ce qui Brille en salope bourrée de fric, mais en tueuse à gage, c'est la blague du siècle (peut être que les meilleurs actrices sur la liste n'était pas disponible, alors on prend les mauvais). Le petit fils du président Carrington donne le nom de Eric Schmidt à XIII. Il va tenter de le retrouver afin de mettre la main sur la dernière montre et donc, retrouver les données dans leur intégralité. XIII va en profiter pour en apprendre un peu plus sur ce qui s'est déroulé au Costa Verde au détour d'une conversation avec un ancien allié à lui. C'était intéressant d'en savoir plus sur lui mais sinon, pas terrible de passer les trois quart de l'épisode dans un bunker.
vlcsnap-2011-07-24-14h37m01s128.pngMais XIII apprend une information capitale : il n'a pas tué tous les gens là bas. Ce qui permet de se rassurer quand à la nature de l'homme que XIII était à l'époque où il avait encore toute sa tête. Garehart est toujours là, il les a bien eu. Dommage que ce personnage ne prenne qu'une importance sous entendue. J'aurais aimé un plus long face à face dans le dernier épisode que ce coup vite fait bien fait. C'est alors que "The Key" va nous apprendre la teneur de ces cartes mémoires. Il s'agit en fait de la "clé des Dieux". Je ne vous dit pas, mais ils ont vraiment pompé tout sur Die Hard 4 (ou Die Hard 4 a pompé sur eux, mais bref, Garehart n'est pas incarné par Timothy Olyphant et c'est tout de suite mon excitant). Bref, c'est un programme qui permet de contrôler tout ce que l'on veut des réseaux électriques aux marchés financiers en passant par les pipelines.

L'épisode était rythmé, notamment sur la révélation du père de XIII, qui, même si il trépasse à la fin de l'épisode, va permettre à Jones de révélé son vrai visage, celui d'une femme qui ne voit que les intérêts du président actuel avant tout et non ceux de XIII et sa volonté de retrouver sa mémoire. Le père va permettre à XIII de retrouver le mot de passe qui cryptait les données des cartes mémoires. Tout est fait avec plus ou moins de facilité, et le personnage de hacker de Aaron Ashmore était de retour, on avait donc du fun, des coups de feu, des effets de surprise et des rebondissements. C'est pas désagréable, j'ai passé un bon moment devant cet épisode et je ne regrette pas de l'avoir vu jusqu'au bout. Mais alors, le dernier épisode de la saison, "Revelation" sauve l'honneur de la série.
vlcsnap-2011-07-24-14h56m28s13.pngCe n'est pas uniquement pour son côté parisien (car ça fait toujours plaisir de voir Paris dans une série) mais surtout parce que tout avance et s'accélère. La "clé des Dieux" est entre les mains de Garehart (qui se fait tuer comme ça, très vite à la fin de l'épisode dans une scène un peu trop rocambolesque à mon goût). On a également le retour de la femme mystérieuse, qui ne va pas tellement levé le voile sur son identité. Le président Sheridan profite de Garehart pour monter dans les sondages et faire chuter toute opinion positive pour Carrington qui tente de se démêler des problèmes occurrents dans des bases pétrolières américaines. La partie politique est intéressante et son développement assez sympathique.

Enfin, XIII retrouve petit à petit la mémoire. Ce qui ne plaît pas à Carrington. On en apprend pas grand chose, mis à part dans la dernière scène de l'épisode. Bref, au final, après une première saison assez passable, voire mauvaise, XIII a eu quand même quelques hauts si l'on met de côté le casting assez peu convainquant et le ridicule de certains épisodes. J'ai passé un moment accéléré sur la fin, et je serais finalement pas contre une seconde saison. Ca reste une série à voir si l'on aime la saga, si l'on a aimé (apprécié) la mini série. Sinon, je suis pas sûr que cela ait un quelconque intérêt. Des séries sur des conspirations il en existe des plus maîtrisées et je pointe du doigt 24 qui reste un must dans le terroristes et les petits papiers de l'Etat.

Note : 4.5/10, 6/10 et 7/10. En bref, une salve d'épisodes plutôt réussi quand on fait le bilan de la saison. Surtout le final, où je me suis pas du tout ennuyé.

Commenter cet article