Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Young James Herriot. Mini-series. Episode 2

23 Décembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

article-2071496-0F1DAA8100000578-1_634x384.jpg

 

Young James Herriot // Mini-series. Episode 2.

 

Après un pilote charmant et bien sympathique, ce second épisode me fait douter de la possibilité de voir la série sur la longueur. Peut être que trois épisodes c’était largement suffisant finalement. Bien que la partie s’intéressant aux personnages était sympathique, le cas de la semaine tombe très vite dans le risible et dans le bien mauvais genre. En effet, les étudiants doivent former des binômes afin de travailler sur des cas concrets mais pas mandataires de grandes analyses. Il s’agit juste pour eux de se faire la main et de comprendre la réalité du terrain, et donc des animaux bien vivant. Une idée judicieuse que l’on oublie souvent à mon avis dans ce genre de série. On ne peut donc pas reprocher à Young James Herriot d’essayer des choses qui à mon sens avait de la jugeote. Au risque de plonger dans le grand n’importe quoi, l’épisode tente de nous faire apprécier les binômes qu’il nous créer. Malheureusement, ce n’est pas ce sur quoi l’épisode va réellement se prendre, puisque l’histoire du mariage de la jeune femme avec le garçon d’étable qui a failli tuer (puis finalement pas) des vaches était vraiment ennuyante.

 

Oui, terriblement. On en avait rien à faire de cette histoire juste là pour faire pleurer dans les chaumières. Je suis bien d’accord que la série doit trouver des trucs intéressants afin de se différencier des autres, tout en offrant une once d’humanité. Mais voilà, cela aurait pu être fait d’une autre façon. Young James Herriot n’est pas une série sur un jeune vétérinaire qui se reconverti dans le conseil conjugal, mais plutôt une série sur des cas médicaux sur des animaux. Du coup, j’ai vraiment peur que ce genre de série n’arrive pas vraiment à pointer du doigt de façon très pertinente son sujet. Et le pilote (ou la première partie) y parvenait sans aucun problème. Là on touche beaucoup trop à de la série qui veut se faire mousser sur tous les plans du coup… c’est raté. Sans compter la partie avec la propriétaire et James, leur histoire est ridicule et risible. Ce n’est pas drôle et le fait que l’on se prête au jeu de la cougar – qui au fond aurait pu être hilarant dans ce genre de série notamment avec un personnage comme James – ne parvient même pas à émoustiller quelques zygomatiques.

uktv_young_james_herriot_3.JPG

Au final, ce nouvel épisode Young James Herriot manque de pas mal de choses, et surtout de côté différenciant par rapport à ce que l’on a l’habitude de voir dans ce genre de série habituellement. Je ne suis pas dépaysé et c’est justement le gros problème de l’épisode. Il est beaucoup trop confiné, anxiogène et encore une fois ce n’est pas faute d’essayer d’éviter que ce soit le cas avec les multiples lieux extérieurs. Mais rien ne fait. Un des trucs qui m’intéresse le plus c’est le clash entre le féminisme et le misogynisme. Les deux cultures sont différentes et le choc entre la jeune femme et son prof est intéressant, mais traité avec beaucoup trop de lâcheté et le scénario oublie presque les deux personnages à la fin de l’épisode. Dommage.

 

Note : 4/10. En bref, un épisode ronflant, assez mauvais sur la partie cas, moyen sur la partie personnage.

Commenter cet article