Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Zero Hour. Saison 1. Episode 11. Hands.

11 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-06-09-18h10m06s35.png

 

Zero Hour // Saison 1. Episode 11. Hands.


Je trouve dommage que cet épisode ne soit pas vraiment la suite du précédent. En effet, on sent qu'il y a comme une sorte de vieille ellipse temporelle dégueulasse entre l'épisode 10 et celui ci. Mais ce n'est pas grave, j'ai tenté de prendre le tout comme cela venait. Et j'ai bien fait de ne rien attendre en retour de cet épisode étant donné qu'il n'était pas très bon cet épisode non plus. En effet, je trouve assez dommage le fait que le tout manque d'action. Il y a des moments où clairement on a l'impression que le tout stagne et ne cherche pas à avancer. Pourtant, je n'ai jamais mis pause durant tout l'épisode, alors je me demande pourquoi la série de Paul Sheuring accuse d'aussi gros problèmes de rythme. Surtout que sur la fin, avec la mort de Laila notamment, l'épisode prend alors une toute nouvelle dimension. Et puis quand on voit que Vincent a tué Laila, sans forcément le vouloir, presque uniquement pour rien, alors on a envie de se demander ce que Zero Hour cherchait réellement à raconter. Alors certes, Hank doit finir avec l'agent du FBI (c'est un fait, depuis le début de la série) mais c'est un peu abrupte vous ne trouvez pas ?

"Hands" était donc l'occasion pour tout le monde de montrer que Hank était encore nécessaire à l'équipe de recherches de Lynch. Elle avait besoin de savoir ce qui a fonctionné chez lui afin de recréer un génome identique avec la séquence ADN du Chist. C'est complexe et au fond je m'en fiche un peu de l'explication scientifique qu'il peut y avoir derrière l'épisode. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus important, loin de là, alors du coup on peut tenter d'attendre que quelque chose de bien plus intéressant se passe sauf que l'épisode patine. Et oui, mais vous allez me dire que c'est quelque chose de très commun à cette série. Je suis bien d'accord et le fait que le tout peine réellement à évoluer me donne envie forcément envie de voir la fin (même s'il ne reste que deux épisodes). On peut notamment déplorer la place de Arron et Rachel. Ou même de Beck. Les trois personnages sont certes présents mais sont parmi les responsables des problèmes de rythme de la série. Je trouve cela dommage alors qu'ils pourraient très bien servir le récit.
vlcsnap-2013-06-09-18h11m24s51.pngDéjà que l'introduction de l'épisode était assez mal fichue. Cette histoire de rencontre entre Hank et Laila devant une horloge aurait pu être symbolique et réellement intéressante mais rien que le filtre sépia apposé sur l'image m'a donné envie de zapper. Et puis l'on sent que Anthony Edwards et Jacinda Barret ne sont pas dans leurs rôles. Ils sont complètement à côté de la plaque. Alors certes, on ne peut pas dire que le scénario soit bon mais au fond on aurait pu croire qu'ils auraient bien envie de rendre la série bien plus intéressante. Enfin, on aurait pu seulement le croire. Le père de Hank ne sert pas à grand chose lui non plus. Et puis il y a Vincent qui reste à la traine et tente alors de se faire une place de méchant au milieu d'un récit qui n'a plus du tout envie de ce personnage. Car l'on sent pertinemment que les scénaristes rament pour trouver une place à Vincent. Tantôt du point de vue émotionnel (et c'est raté), tantôt du point de vue de l'action (et c'est raté également).

Note : 3/10. En bref, derrière un épisode mal écrit et mal foutu se cache pourtant quelques bonnes idées mais malheureusement difficile de voir cela au milieu d'un épisode ennuyeux.

Commenter cet article