Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

{Day 12} - An episode you've watched more that (2)5 times...

23 Octobre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #TV Meme

ae80238bc3e6fb9974d40dace1f79c5e.jpg


Desperate Housewives - Pilot (1x01)

 

Il y a des tas d'épisodes de série que j'ai vu plus de 5 fois, j'ai donc décidé de choisir le pilote de Desperate Housewives. Pourquoi ? Tout simplement car le pilote de cette série je l'ai vu plus de 25 fois. En même temps, quand on sait que je suis tombé amoureux de cette série avec cet épisode c'était logique qu'il se retrouve là. Car oui, pourquoi moi, avoir vu ce pilote m'a donné l'impression d'être tombé amoureux pour la première fois. C'était beau, enlevé et tellement fin et nouveau, tellement frais et de toute beauté. J'étais fan.
Les premières notes d'un générique sublime, beau et esthétiquement parfait (qui m'énerve de nos jours car il n'a jamais été changé pour chaque saison et maintenant, on a droit à deux trois notes). Il y a aussi cette voix off, celle d'une Mary Alice, un truc initiatique que j'ai trouvé tout bonnement excellent, faire d'une morte celle qui raconte la vie de ses amies, comme une entrée dans un journal intime presque parfait. C'était soigné, finement écrit. Je me souviens encore des musiques de fonds, tellement belles et raisonnants encore dans ma tête à ce jour, notamment cette musique "mexicaine" pendant qu'elle parle de Gaby ou que Gaby va tondre le gazon. Une scène qui restera à jamais graver dans mon esprit.
Reste également Lynette qui va entrer habillée pour un enterrement dans la piscine afin que ses terribles enfant en sortent encore une scène mythique. Il y a également Susan et son fameux gratin de macaroni au fromage, à la fois pas cuit et cuit, en bref, une scène bien piquante. Je n'oublierais jamais les quatre héroïnes parler ensemble des ragots du quartier et le travelling final de l'épisode avec la découverte de cette fameuse lettre qui va bouleversé l'avenir du quartier, pourtant si tranquille. Je ne passerais pas sans oublié les fameux paniers de muffins de Bree aux rubans bleus et roses.
Au final, cet épisode et l'émotion parle encore est magique, une étincelle de bonheur qui m'a pénétré de tout mon être. Je met aussi cette série là car même si elle connaît depuis plusieurs années déjà des heures pas très glorieuses, je dirais même mauvaise, c'est et cela restera une série culte qui aura su faire vibrer le coeur de millions de fans à travers le monde. C'est bien pour ça que je vais faire mon mea culpa et remercié Marc Cherry d'avoir créer cette série.

Commenter cet article

delromainzika 24/10/2010 00:17



Ben tout le monde n'est pas forcément entré dans la série dès le pilote. En tout cas quand je l'ai découvert, ce fût un coup de coeur, le coup de foudre d'un sériephile. Bon, je ne dirais pas ça
des dernières saisons bien sûr.



Stacy 24/10/2010 00:14



Je dois être l'une des seules à ne pas être ultra fana du pilot. D'accord, il est bien écrit, mais je ne le trouve pas si exceptionnel que ca. Pour ma part, je l'avais trouvé très sympathique,
sans pour autant crier merveille...