Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Desperate Housewives Chronicle : Episode 15. Lovely.

25 Février 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Desperate Housewives Chronicle

vlcsnap-2374731.png

Desperate Housewives // Saison 6. Episode 15. Lovely.


Voilà le nouvel épisode de Desperate Housewives, un épisode simple et présenté comme un épisode chorale avec au centre : la strip-teaseuse jouée par Julie Benz. Dans l'épisode, on suit une sorte d'histoire liant la belle stripteaseuse à chacune des housewives.
L'épisode s'ouvre chez Gaby avec une sorte de fête où tout le monde est inviter, tout le quartier. On remarque alors que tous les hommes sont intéressés par la nouvelle venue : Robin.
Tout d'abord Lynette. Bon, fallait s'y attendre. Les amis de Parker vont chez elle, regardent par la fenêtre avec des jumelles pour mieux apprécier la douche de notre Stripier préférée. Lynette découvre horrifiée que Parker à offert de l'argent à Robin (Julie Benz) pour coucher avec lui. Cette scène où Lynette découvre ça, c'est la crème sur la chantilly. Oui, la crème sur la chantilly, je sais, c'est bizarre de dire ça. Sinon, on a droit pour clôturer cette histoire à une petite crise de Robin envers Lynette sur le faite qu'elle aussi devrait fermer ses rideaux quand elle se donne à son mari. C'est énorme et j'aime retrouver cette Lynette que j'adorais enceinte jusqu'aux yeux à faire semblant de ne pas l'être pour garder son travail chez Carlos. Depuis, elle était devenue chiante et moins intéressante. Petit bonus : la leçon sur les relations sexuelles faite à Parker, c'est vraiment épique et digne de la série. Le sujet aurait mérité d'être encore plus exploité. Pourquoi pas le surprendre dans sa chambre avec Robin, attention, je ne parler pas nus mais entrain de discuter et que Lynette pique une crise.
Puis, c'est Bree and the Striper. Rien que quand Robin fait de Bree son fond d'écran sur son portable, et Bree avec son air coincé qui lui demande ce qu'elle fait cela ne pouvait que bien démarrer. Cependant, l'histoire manque de piment. Quand on en vient au sujet Orson, avec cette histoire de mariage solide et que Robin fait une gaffe. Je trouve vraiment que c'est la nouvelle Eddie Britt mais en plus sympa et moins vulgaire. Ce serait bien de l'avoir toute la saison désormais mais alors il faudrait exploité à fond son personnage sans trop en faire. Petit bonus : Bree qui fait un lapdance à Orson sur du Peter Tchaikovsky. Ca aussi c'est à mettre dans les annales de DH surtout quand on voit comment ça se fini. J'ai pour ainsi dire adorer cette petite partie de l'épisode.
Ensuite, on continue avec Gabrielle and the Striper. Là, c'est un peu moins inspirer. En effet, prendre l'histoire entre Anna et Danny comment fond de commerce pour cette aventure c'était raté d'avance. Certes ce petit couple tout mignon est sympathique mais le mettre en avant, non merci. Gaby tente donc, avec l'aide de Robin, de les éloignez tous les deux. Elle tente donc de forcer Anna à partir dès aujourd'hui à New York et de quitter Danny. Luke Rayfield de New York appelle, enfin sois disant et boum, Anna peut aller à New York se faire tirer le portrait mais sans Danny. Anna dit non, bla bla bla, veut rester avec Danny, bla bla bla, on dirait la chanson de Ke$ha avec tous ces bla bla bla. Bon, finallement, Carlos perd toute sympathie et Gaby son côté funny que j'adorais auparavant. Dommage, c'est raté.
Tadah !! C'est au tour de Susan. J'ai adorer retrouver la Susan des bons moments de DH, cette Susan drôle et à la fois complaisante. On trouve une histoire avec Robin et c'est parti. Ici, c'est une histoire de massage. Robin remet en place le dos de Mike qui a travailler toute la journée alors que Susan avait prévue d'appeller le kiné. Susan, en énorme jalouse, va découvrir en revenant des courses, Mike alongé sur le sol avec Robin lui marchant sur le dos pour le masser. Mike : "It's AMAZING". C'est alors que Susan décide de se mettre aux massages elle même. C'est là que ça se complique. Elle ne sait pas faire les massages et boum... Mike à l'hôpital. Susan me fait rire pour une fois depuis longtemps.
Et on fini avec l'histoire du siècle : Katherine & Robin. Cette petite histoire certes inintéressante finie en beauté avec ce petit baiser surprenant entre Katherine et Robin. J'ai trouver que cette histoire pourrait être bien sympathique. Le seul truc c'est que j'espère que Robin ne sera pas enfermé avec le personnage un peu pètsec qu'est Katherine. Elles ne vont tellement pas ensemble que c'est ça qui me plaît. Le décalage horraire est prêt. A quand le décolage ?

Note : 9/10. En bref, un Lovely épisode depuis longtemps. Un peu "hors série", cet épisode séduisant et charmant fait oublier pendant 42 minutes certes très mauvais épisodes de la saison.

Commenter cet article

delromainzika 19/10/2010 22:05



@Pierrot : Ah oui, lol. J'avoue que c'est drôle car je me demande comment j'ai pu écrire ça mais bon.



Pierrot 19/10/2010 22:00



" J'ai pour incidire adorer cette petite partie de l'épisode"


moi aussi, j'adore cet humour très spirituel et ce décalage, surtout dans l'orthographe. Mouarf !!!!