Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grey’s Anatomy : Callie au Tribunal

15 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grey's Anatomy

vlcsnap-2013-11-15-15h21m46s174.png


Grey’s Anatomy // Saison 10. Episode 9. Sorry Seems to be the Hardest Word.


Je me demande si l’issue du procès n’est pas une issue trop simpliste. Disons que cela aurait peut-être été beaucoup plus intéressant que de donner une issue défavorable. Notamment car si Callie n’a plus l’amour d’Arizona (au premier abord), elle pourrait aussi perdre la seule chose qui lui donne une raison de se lever le matin : son boulot. J’ai l’impression que cette saison cherche réellement à mettre la vie des personnages de Grey’s Anatomy sans dessus dessous. Entre Bailey dans l’épisode précédent et maintenant Callie, sans parler de l’amitié entre Meredith et Cristina qui déraille, toute cette saison semble être axée sur les ruptures et les problèmes que cela peut engendrer. C’est bien construit, comme toujours et cela permet aussi de voir qu’après dix saisons, Grey’s Anatomy a toujours les moyens d’évoluer. L’épisode cherche donc à nous plonger dans la vie de Callie alors que la vie de celle-ci est en train de partir en lambeau. L’idée que l’on colle un procès contre Callie était excellente d’autant plus que cela permet également d’éviter la répétition des cas médicaux encore et encore sous la même forme.

Ce qu’il y a de bien avec la partie médicale de Grey’s Anatomy c’est le fait qu’elle reste simple mais que parfois elle peut, en l’associant avec quelque chose d’autre, devenir réellement intéressante. Cette erreur professionnelle, nous allons la suivre en deux temps et en parallèle. Le procès qui est donc l’une de ces parties et le patient qui est l’autre partie. On revient donc en flashback sur la manière dont cette opération s’est déroulée et surtout où a été faite l’erreur. Tout cela permet encore une fois à Callie d’être mise sur le devant de la scène à deux places différentes. Celle de la femme qui veut sauver son patient et tente de trouver la meilleure solution, et celle de la femme qui est en train de tout perdre mais qui ne veut pas forcément se laisser avoir. Le patient n’est pas le personnage le plus intéressant de l’épisode, mais cela permet aussi de faire un parallèle avec la relation entre Callie et Arizona qui s’égratigne de plus en plus. Le fait que les deux aient eu envie de faire un enfant à nouveau n’était pas nécessaire. Cela semble être beaucoup trop et assez superficiel. J’ai donc trouvé ça légèrement dommage.
vlcsnap-2013-11-15-15h23m36s249.pngCet épisode sort cependant presque de nulle part. L’épisode précédent nous laissait avec une Bailey au bord du gouffre et cet épisode fait presque tout l’inverse, nous préparant à quelque chose d’assez différent. De terrible mais de différent. Grey’s Anatomy n’est pas non plus dénuée d’humour et quelques petites touches vont venir agrémenter un épisode déjà suffisamment riche. Callie est donc l’épicentre de cette affaire et le reste des personnages est alors mis au second plan. Voire même dans une position de spectateur. C’est une bonne chose car Sara Ramirez est une excellente actrice et dans cet épisode, hymne à son jeu et à son personnage, elle arrive à la fois à nous toucher mais également à nous intéresser à ce qu’elle raconte. Dans son histoire avec Arizona j’ai toujours été de son côté, notamment car ce qu’à fait Arizona n’est pas forcément compréhensible (même si cet épisode tente d’ajouter une nouvelle dimension avec cette histoire d’enfant qui a capoté et ajouté une goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Note : 8/10. En bref, un hymne à Callie.

Commenter cet article

Marissa 17/11/2013 23:17


Un épisode émouvant comme toujours j'ai envie de dire depuis la saison 6 je ne vois guère de défauts à GA mais j'avoue que j'aurais aimé un témoignage à la barre d'Arizona du style à décrire ce
que ça lui a fait comme colère et peine de plus avoir sa jambe mais qu'au final elle a compris que Callie avait fait du mieux qu'elle pouvait parce que là la fin et l'issue du procès est en effet
un peu baclé. Bonne idée de tout centrer sur Callie notamment grâce à Sara Ramirez qui est l'une des meilleures actrices de la série! Sinon la fin, j'ai envie de dire pauvre Murphy même si il
 n'y avait selon moi aucune alchimie entre elle et Arizona, ca reste toujours bof d'être un lot de consolation qu'on rejette comme un vieux mouchoir..To be continued..