Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grey's Anatomy : Nuit noire au Seattle Grace...

11 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grey's Anatomy

vlcsnap-2011-11-11-15h54m15s32.png

 

Grey's Anatomy // Saison 8. Episode 9. Dark Was The Night.


Attendue au tournant, cet épisode de fin de première partie de la saison devait surprendre. Dès le début l'épisode nous plonge dans un univers très anxiogène, où tout ce qui se passe est à la fois très réactif mais aussi assez dramatique. On a des patients qui vont mal dont le mari de Teddy, Henry, qui doit se faire opérer. Je souhaitais dans l'épisode précédent que Teddy et Henry quittent la série, Henry la quittera sur la table d'opération et j'aurais jamais cru que ce serait possible. Alors que la série retrouvait des couleurs joyeuses depuis quelques temps, elle retrouve ici ce qu'elle sait faire de mieux en terme de dramatique. J'ai trouvé l'épisode accrocheur jusqu'à la dernière minute, on se ronge les ongles jusqu'à plus pouvoir, on est devant une histoire qui scotche le téléspectateur à son fauteuil. Le but ultime de cet épisode est forcément de nous captiver tellement qu'on aura envie de revenir en janvier prochain pour voir la suite, et c'est ce qui me frustre encore plus car un épisode comme ça, il y a un tous les 3-4 saisons. Enfin, je sais pas vous, mais cet épisode m'a vraiment touché au plus profond de mon âme. J'ai cru que j'étais moi aussi au Seattle Grace, que ma vie était presque en danger si tout le monde n'était pas sain et sauf.

La force de cet épisode est tout d'abord l'écriture. Debora Cahn qui a beaucoup écrit pour A la Maison blanche connaît très bien l'intensité. Mais elle a signé le season 7 finale, sûrement l'un des pires épisode que j'ai vu de ces dernières années dans la série. En tout cas, l'un des plus décevant. Alors elle était attendue au tournant pour mes yeux. Sauf que l'écriture est belle, soignée, les dialogues sont bons et ont chacun leur intensité. La mise en corrélation de cette écriture avec une jolie réalisation donne des choses que l'on ne soupçonne même pas alors que la série les emploi depuis tellement de temps. Ces adages que Grey's Anatomy connaît tellement, elle les ressort afin de nous planter comme ça, quelque chose digne des plus grands. Grey's Anatomy est une grande série c'est indéniable car malgré tous ses défauts elle a toujours su nous offrir quelques chose de sympathique. Les cas médicaux cela n'a jamais été son fort et pourtant. Henry est en passe de devenir le nouveau Denny ? Je ne pense pas car ce ne sont pas les mêmes personnages et Scott Foley n'a pas la gentillesse de Jeffrey Dean Morgan.
vlcsnap-2011-11-11-16h43m35s191.pngPetit à petit l'épisode avance, et plus il avance plus on plonge dans l'univers dramatique qu'il veut nous livrer. Notamment grâce à l'opération de Henry. Teddy est appelée sur un cas qu'elle est la seule à pouvoir résoudre, de ce fait elle demande à ce que Christina s'occupe de l'opération car elle l'avait fait avec elle il y a très peu de temps. Henry est donc entre les mains d'une Christina qui ne sait pas que c'est Henry sur la table. Le parallèle entre la gaité de Christina et la moue des autres personnages, très tendus, qui n'attendent qu'une chose : que Henry soit sauvé d'affaire, se fait sans problème. J'adore Christina et elle va trouver ici le début d'une intrigue qui promet de belles choses pour la suite, dont la fin plausible d'une amitié avec Teddy, mais aussi la fin de sa relation avec Owen qui lui a menti - ou omit de lui dire qui était sur la table -. Je m'attendais pas à ce que cette opération soit aussi risquée, et surtout à ce que le personnage meurt. Je me suis dit que Grey's Anatomy nous donnait un peu de tension pour que l'on reste jusqu'à un évènement exceptionnel à la fin.

L'épisode ne se concentre pas que sur ces personnages, il va aussi nous proposer une intrigue assez importante autour de Callie et Jackson. En effet, leur patiente est sur le point de mourir car Jackson a mal fait une opération et que le coeur de la patient est endommagé par sa faute. Callie se sent coupable car durant toute l'opération elle avait lu un magazine. Forcément ce sentiment de culpabilité, couplé à l'affaire qui se passe dans la salle d'opération impose une nouvelle tension. Ce que j'ai trouvé de magique c'est les réactions des différents personnages qui vont croiser le chemin de Callie et notamment Bailey qui semble ne rien penser de cette histoire. Intelligent ou non, les divers parallèles fait durant l'épisode afin de jongler entre les multiples personnages étaient excellents. Même si Christina gagne haut la main la scène la plus intense. Je n'ai pu contenir mes larmes lors de la mort de Henry, ce fût un moment tellement touchant.
vlcsnap-2011-11-11-16h43m31s151.pngEnfin, Meredith et Derek ne récupèreront pas Zola. Une fois de plus "Dark Was the Night" porte bien son nom et nous apprend une nouvelle mauvaise nouvelle. L'idée est bel et bien de nous plonger Meredith et Derek dans un état de catharsis. L'idée est sûrement de faire imploser leur couple, pour le pire comme pour le meilleur. Mais pour le moment l'un l'autre restent attachés. J'espère que la suite de l'épisode - en janvier - sera à la hauteur de nos espérances. D'ailleurs, Meredith et Alex sont impliqués dans une situation de vie en danger quand ils tentent de naviguer entre un hôpital voisin qui n'a pas le matériel nécessaire et le Seattle Grace, le tout pour sauver un nouveau né. Les deux personnages - Meredith et Alex - nous offre enfin ce que j'adore avec eux et ce que je pouvais attendre d'eux. J'aurais cru qu'on irait plus loin, que l'on mettrait un peu plus en danger les deux personnages - comme Alex dans l'épisode du tireur fou dans la saison 6 ou comme Meredith avec l'accident du ferry -.

Les scénaristes ont opté pour quelque chose de plus sage, pourquoi pas surtout que le cliffangher nous laisse de glas. Je ne sais pas trop ni pourquoi ni comment mais j'aime bien également. Ainsi, ce nouvel épisode de Grey's Anatomy était si intense qui m'a donné la chair de poule - et pourtant ce n'est pas Halloween / oui, je dédramatise la situation -. J'en attendais tellement des scénaristes et ils m'ont pas du tout déçu. Au delà de mes espérances cet épisode m'a touché, mais vraiment, comme rarement la série a pu le faire depuis pas mal de temps maintenant. J'attends avec impatience la suite de cet épisode, et j'espère que la seconde partie sera tout aussi bonne et à la hauteur de ce que je vais maintenant en attendre. L'an dernier le mid-season finale était ridicule, cette année il est sublime. Grey's sait aussi faire aussi bien le meilleur comme le pire. C'est vous dire.

Note : 10/10. En bref, même si la note ne veut pas forcément dire grand chose, je n'avais pas autant aimé un épisode de Grey's Anatomy depuis une éternité. Je dirais même qu'il surpasse le season 6 finale. Un des meilleurs épisodes dans l'histoire de la série, c'est certain.

Commenter cet article

Gab 13/11/2011 00:39



C'est sûr que c'état un très très bon épisode. Beaucoup de suspense dans les dernières minutes, quelque réplliques drôles au milieu. Peut-être un des meilleurs épisodes de la saison, mais il n'a
sûrment pas égalé le final de la saison 6. Sauf si tu as pleuré devant celui là?