Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[HORS-CLASSEMENT] - The Carrie Diaries (Saison 1)

27 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2012-2013

TheCarrieDiariesS01CloseFamily-1.png


Cette saison est apparue sur The CW une adaptation de The Carrie Diaries, le livre sur la jeunesse de Carrie Bradshaw, héroïne de Sex and the City. Si tout le monde hurlait déjà au scandale alors que la série débarquait sur The CW et que son casting n'avait pas grand chose d'excitant, les premières images m'avaient donné envie d'en découvrir plus. Cela avait l'air de ressembler à quelque chose d'honorable et de mignon. Après l'arrêt de Gossip Girl, The CW a trouvé une toute nouvelle série se déroulant dans la Grosse Pomme et nous racontant des histoires de filles dans les quartiers chics. Sauf que nous sommes dans The Carrie Diaries et donc dans les années 80. Astucieusement, la série utilise les décors de façon intelligente et surtout la bande son qui a dû coûter une fortune en droit mais qui vaut le coup d'oeil de Madonna à Cindy Lauper. Le premier épisode était déjà une belle petite surprise en soi. Un épisode bourré de gentillesse et de bons sentiments. Sauf que ces bons sentiments n'étaient jamais étouffants vis-à-vis du propos de la série.

Les scénaristes ont su au travers de cette première saison développer des intrigues agréables et de belles surprises. Si Carrie reste égale à elle même et comme on peut l'attendre, nous allons la suivre dans ses aventures les plus folles. Entre son historie d'amour avec Sebastian, son passage à vide avec George, sa relation conflictuelle avec sa soeur depuis que leur mère est morte, ses aventures de stagiaire dans un magazine de mode, etc. La vie de Carrie est à cent à l'heure et ne cesse de s'arrêter. Cependant, la vie de notre héroïne n'est pas parfaite non plus. Il y a toujours des moments plus touchants où son mode bascule. J'ai bien aimé la relation qu'elle développe avec sa soeur par exemple. C'était touchant comme tout et cela permet également de traiter des répercussions de la mort de leur mère de façon intelligente sans trop en faire. Le fait que Dorrit face sa crise d'adolescence et que Carrie tente d'être le visage maternel de la famille (notamment quand elle tente de refaire le dîner de Thanksgiving que sa mère faisait) m'ont plu.
Annasophia-Robb-Carrie-Diaries-Season-1-Episode-zAHorEQqc6N.jpgPar ailleurs, les aventures de Carrie sont aussi professionnelles. L'émerveillement quotidien de Carrie à Manhattan est un délice. C'est beau, mignon comme tout et l'on a nous aussi l'envie de vivre l'aventure que tous les personnages peuvent vivre. Je pense qu'ils auraient pu même aller encore plus loin mais ce que l'on a pu voir pour le moment m'a plu. Dommage que l'on ne revienne cependant pas sur certaines histoires tout de suite. La saison étant trop courte, il fallait trouver des astuces pour que l'on trouve forcément le temps un peu plus long et que l'on ait l'impression que The Carrie Diaries a énormément de choses à nous raconter. La plus belle évolution de la saison sera sûrement le personnage de Walt qui de sa relation avec Maggie à l'acceptation de son homosexualité (jusqu'à son coming out auprès de Carrie, qui me fait encore fondre en larmes quand j'écris ces lignes) va toucher le téléspectateur. C'est en tout cas ce que j'ai ressenti. Tout au long de la saison on a partagé la vie de ce jeune garçon qui cherche un sens à sa sexualité, à sa vie amoureuse, etc.

Maggie quant à elle va trouver tout son intérêt dans certaines scènes où elle sera face à d'autres personnages. Si elle va réussir à prendre Walt sous son aile un temps, c'est le tout que j'ai aimé. Car l'on passe d'une relation amoureuse (où Walt est trompé) à une histoire avec un flic (alors qu'elle est encore mineure et que cela n'est pas autorisé par la loi). La vie de Sebastian, l'amoureux de Carrie durant la saison, n'est pas remplie de bonheur. Entre l'absence constante de sa mère qui préfère s'amuser avec tout un tas d'hommes plutôt que de passer Thansgiving avec son fils nous présente (parfois très maladroitement à cause du jeu de l'acteur) un personnage torturé qui ne sait pas vraiment où va sa vie. Et puis il y a Mouse, l'atout comique de la série que l'on ne va pas voir très souvent malheureusement. The Carrie Diaries est une très jolie surprise et je me devais de vous en parler encore une fois avant le début de la saison 2 à la rentrée.

Meilleur épisode : 1.11 "Identity Crisis"

Pire épisode : 1.08 "Hush Hush"

Commenter cet article