Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Humeur - Doit-on baisser ses attentes l'été ?

9 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Série Express

camp1.jpg

 

Eté [nom masculin] (latin aestas, -atis). Littéraire. Période de la pleine maturité de quelque chose.


Souvent, l'été, une question se pose. Est-ce que l'on doit baisser ses attentes en termes de séries ? L'été est souvent là pour permettre aux téléspectateurs de découvrir des petites séries sans prise de tête, divertissantes et rafraîchissantes à la fois (cela peut-être le cas de certaines séries de ABC Family par exemple ou plus récemment de Camp de NBC). Mais l'été c'est aussi la période de l'année où le câble enrichi véritablement l'offre série, de True Blood à Breaking Bad en passant par Weeds et Rizzoli & Isles. Malgré cette affluence de séries, l'été est aussi l'occasion de se reposer sur des petits revisionnages de série et même des rattrapages sur des séries où l'on est encore à la bourre (et cela m'arrive à moi aussi).

Afin de revenir sur la question que je pose, est-ce que par exemple on a moins d'attentes vis-à-vis d'une saison de Breaking Bad diffusée l'été ou bien a est-on beaucoup plus impressionné par Breaking Bad l'été qu'en pleine saison ? C'est une question à laquelle il est difficile de répondre car il faudrait comparer l'avis de quelqu'un qui a vu une saison l'été et l'autre en pleine saison. Cependant, la qualité de Breaking Bad n'étant plus à défendre, finalement c'est un exemple un peu bête. Mais pas une si mauvaise idée que de penser que finalement on peut être beaucoup plus impressionné quand l'on n'est pas noyé sur une montagne d'autres (et très bonnes) séries. Si par exemple vous aviez des épisodes de Breaking Bad, Game of Thrones, Mad Men et The Good Wife dans la même semaine, le téléspectateur en viendrait plus à faire la comparaison avec ce qu'il a trouvé de mieux et de moins bon. C'est en tout cas ma vision des choses.

Mais l'été est aussi synonyme de détente. On n'a pas nécessairement envie de réfléchir devant une série et le succès récent d'Under the Dome va dans ce sens. Une série feuilletonnant, divertissante qui ne laisse pas de place à trop de réflexion. On est juste spectateur d'une série à spectacle. Alors certes, Under the Dome n'est pas parfaite mais bizarrement, le téléspectateur accroche plus facilement. Je ne sais pas si j'aurais autant apprécié Under the Dome en pleine saison. Je suis un grand fan de Stephen King (je mérite d'ailleurs une fessée pour ne pas avoir lu le livre dont est adapté la série) mais l'on ne peut pas dire que cette adaptation soit tonitruante. Il y a de bonnes choses certes, mais globalement c'est assez déceptif. Et pourtant, cela cartonne. Peut-être que cela vient également du fait que les gens retrouvent avec cette série quelque chose qui leur manque (la deuil de Lost étant aujourd'hui terminé).
burn_mom.jpgL'été est également l'occasion pour les chaînes de nous proposer des séries plus feuilletonnantes qui n'ont pas peur de nous inclure des intrigues à tire-larigot tout en restant dans une démarche fun. Il y a une série qui a su trouver l'équilibre entre divertissement et intelligence : True Blood. Alors certes, toutes les saisons de True Blood ne sont pas brillantes mais globalement elle a su allier les deux et elle est diffusée en plein été. J'en attends toujours plus de la part de cette série étant donné que les deux premières saisons avaient créées des attentes de la part du téléspectateur. On attend quelque chose de survolté, de fou mais de terriblement agréable à suivre. Le mélange prend, aussi bien au travers de personnages dénudés sans vraie raison ("il fait chaud l'été, vivons nus" pourrait être la devise de Jason Stackhouse) mais également au travers d'une réflexion un peu plus poussée sur les vampires, les diverses créatures et leurs origines. Sans oublier les relations entre les personnages.

Le Larousse donne une définition littéraire (citée plus haut) de l'été qui m'a tout de suite fait réfléchir : et si au fond faire des séries pour l'été n'était pas plus compliqué que des séries pour la pleine saison ? Les téléspectateurs consomment différemment l'été car il fait chaud, sont plus enclins à sortir ou encore à laisser tomber la zapette pour un barbecue entre amis. Il n'y a pas de nouvel épisode de The Good Wife à regarder et le dernier cliffangher de Scandal n'aura de suite que fin septembre. Mais le Larousse parle de "maturité" de quelque chose. Au fond, une série estivale est presque plus complexe car elle doit en plus de séduire un public pas très enclin à suivre semaine après semaine une nouvelle série assiduement dans son canapé. Une série comme par exemple Camp, typique série estivale, ne fonctionne pas si bien que ça et pourtant au fil des épisodes elle a su trouver un ton agréable sans prise de tête qui me plaît. Mais ai-je baissé mes attentes ?
Dexter_and_Ray_Donovan_Summer_2013.jpgOui. Mais.
Je ne vais pas baisser mes attentes pour toutes les séries. Je vais cependant être plus enclin à faire des découvertes qui vont me plaire car je ne suis pas dans une ambiance nocive d'emploi du temps mais plutôt de détente. Les séries sont là pour m'offrir un divertissement que je n'ai pas eu pendant l'année et je ne cherche pas forcément à réfléchir dans tous les sens. C'est pourquoi par exemple j'aime bien rattraper une saison de Burn Notice chaque été (j'en ai toujours une de retard). C'est pourquoi aussi j'aime bien regarder une petite saison de Leverage (ce que j'ai fais récemment) ou découvrir des séries sans grand faculté mentale comme Devious Maids. Cette dernière est la formule type de la série estivale dont il ne faut pas attendre grand chose mais qui fait mouche à chaque fois. C'est drôle et pourtant ce n'est pas non plus brillant. Marc Cherry a réutilisé pas mal de choses qu'il avait déjà usé dans sa précédente série.

L'été est aussi considéré comme un trou durant lequel il faut boucher les trous. En effet, les cliffanghers des séries de pleine saison ont été dévoilé fin mai au plus tard et l'attente est forcément longue jusqu'à fin septembre. Il faut donc trouver de nouvelles choses à faire. Si le beau temps aide à s'amuser hors de son canapé, au fond on peut aussi avoir envie le soir de retrouver une petite série amusante ou bien divertissante. Je trouve que toutes les séries d'été ont globalement ce point commun. Cela ne veut pas pour autant dire qu'elles sont moins bonnes mais une série comme Franklin & Bash est un peu la version estivale de toute série judiciaire. Bien qu'elle ne soit pas exceptionnelle. Falling Skies ne manque pas d'ambition mais globalement elle est bien l'été, alors que le téléspectateur n'a pas le cerveau étriqué entre dix cliffanghers d'une dizaine de séries qu'il a pu voir durant une semaine et peut donc un peu mieux en apprécier les ressorts malgré sa médiocrité.

Finalement, l'été ne signifie pas forcément baisse des attentes mais permet plutôt de prendre son temps et de ne pas se sentir constamment à la bourre de partout. On déguste alors mieux les mets que l'on nous propose et l'on apprend à mieux les apprécier. La qualité n'est pas forcément meilleure que d'autres séries diffusées en pleine saison mais l'été nous aide, dans une ambiance plus conviviale à mieux les apprécier. Chaque semaine tout le monde a ses attentes et à chaque série va ses envies. Par exemple je n'ai pas les mêmes attentes d'un épisode de Pretty Little Liars qu'un épisode de Dexter. Et pourtant, si l'une s'améliore, l'autre s'engoufre.

Commenter cet article