Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Last Man Standing - Saison 2 : (pas) les mêmes et on recommence...

23 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Last Man Standing

Last-Man-Standing-ABC-season-2-2012-poster.jpg

 

Last Man Standing // Saison 2. 18 épisodes.
BILAN


Je n'ai jamais trouvé Last Man Standing exceptionnelle mais j'avais passé un bon moment durant la saison 1. C'était une comédie familiale très classique, qui reprenait les us des années 90, et au fond ça m'allait bien. Il n'y a pas de honte à aimer Last Man Standing quand d'autres aiment Hot in Cleveland par exemple. On est donc dans un esprit très familial encore une fois avec cette seconde saison. Ils ont bien évidemment fait quelques ajustements, comme avec le personnage de Mike par exemple. Qu'ils ont peut être un peu trop transformé à mon goût. Lorsque j'ai vu le premier épisode de la saison, j'ai eu peur que Last Man Standing soit complètement perdue. Disons que les histoires politiques étaient assez médiocres dans leur ensemble et qu'ils n'avaient pas réussi à trouver un bon ressort comique autour de ça. Malgré tout, j'avais passé un bon moment car j'ai appris à apprécier les personnages. Notamment celui de Tim Allen. Cet acteur n'a jamais été un grand acteur de comédie mais Disney semble l'adorer (ils lui donnaient chaque année le rôle principal de ses comédies de Noël). Et quand ABC a voulu le récupérer (alors que ABC appartient à Disney) c'était l'occasion pour eux de garder la main sur le poulain (découvert dans Papa Bricole sur ABC…).

Bref, cette seconde saison a comme je vous le disais fait quelques ajustements. Notamment au niveau des personnages et des relations qu'ils entretiennent les uns avec les autres. On ne peut pas dire que cela soit la plus belle réussite des scénaristes. C'est étrange comme sensation mais bon, j'ai persévéré, pensant que la suite pourrait être de bien meilleure facture. Car au fond, le premier épisode était une sorte de nouveau pilote. Et je sais ce que les pilotes de comédie sont : souvent pas le meilleur épisode d'une comédie. Et je ne me suis pas trompé. Le second épisode était bien meilleur, bien plus fun. Notamment vis à vis de Mike et Eve qui étaient assez drôle dans leur histoire de Dodgeball Club. Je ne suis généralement pas fan des intrigues parlant de Dodgeball mais je dois avouer que dans Last Man Standing cela collait parfaitement à l'esprit de la série. C'était donc suffisamment fun pour que je ne m'ennuie pas. Bien que je ne sois pas le plus grand partisan des changements opérés dans Last Man Standing, je dois avouer que le fait que Mike tente de participer à la vie de son petit fils était touchant.

D'ailleurs, jusqu'à la dernière scène de la saison (et la petite blague du saut d'eau), Last Man Standing va tenter de créer une relation entre Mike et son petit fils. C'était très réussi bien qu'au début, j'étais très septique. C'est un peu comme Kristin. Je n'étais pas un fan de la nouvelle dans le premier épisode et puis petit à petit j'ai appris à faire avec et surtout, elle était de plus en plus appréciable au fil des épisodes. Il y a cependant un épisode qui m'a un peu déçu. Les comédies afro-américaines font partie de la tradition américaine et quand des afro-américains viennent dans Last Man Standing, forcément il fallait s'attendre à ce que la série nous offre un brin de comédie comme dans les années 90. Je n'ai pas été très convaincu par cet épisode en lui même. Du coup, l'apparition de Jonathan Adams (American Dreams, Bones)  et Erika Alexander (The Cosby Show) tombe un peu à plat. J'aurais préféré quelque chose de différent et de plus équilibré. Les blagues étaient tellement déjà vues.

Le côté politique (comme je le disais plus haut) de cette seconde saison de Last Man Standing m'a dérangé. Disons que j'aurais préféré qu'ils n'en parlent pas. Le fait qu'ils soient très conservateur était dérangeant car le but d'une comédie moderne est d'être ouverte à tout ce que le monde nous offre de beau de nos jours. Et finalement, ce côté un peu fermé m'a déplu. Je n'ai pas non plus trouvé ça à s'arracher les cheveux, mais j'aurais préféré qu'ils ne parlent pas de politique. Cela amène en plus de ça quelques morales pas très bonnes dans leur ensemble. La seule chose que l'on aurait pu sauver de ces histoires plus politisantes aurait été Robin Riker (Thunder Alley), l'ex femme de Mike, Wanda. Finalement, cette seconde saison de Last Man Standing semblait parfois un peu daté et pas très bonne. Et puis dans d'autres registres elle était bien plus drôle et agréable. Je suis donc encore une fois très partagé vis à vis de Last Man Standing. Qu'attendre d'une saison 3 ? Je ne le sais pas vraiment si ce n'est une certaine continuité.

Note : 4/10. En bref, une saison 2 tantôt décevante de par les changements effectués. Tantôt intéressante grâce à de bonnes idées et personnages.

Commenter cet article