Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lost Chronicle : Critique. Saison 6. Episode 11. Happily Ever After.

11 Avril 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-7248807.png

 

Lost // Saison 6. Episode 11. Happily Ever After.

 

Enfin l'épisode sur Desmond et le plus réussit de cette saison à mon humble avis. En effet, il faut bien le dire, tous les épisodes sur Desmond sont réussit (en tout cas, je n'ai pas le souvenir du contraire). Dans cet épisode, on se joue de notre esprit violemment en mélangeant les histoires : Desmond confond son passé avec son sideways flash.

Même si l'histoire de l'épisode est un peu fleur bleu et notamment avec sa quête effrenée pour Penny je n'a pas eu de mal à accrocher sauf peut-être avec la discussion avec la mère de Penny. C'est bien une famille de cinglé quand même entre le père qui est complètement fou et "addict" à l'île, le fils qu'on revoit enfin après sa mort dans la saison précédente qui prend le flambeau de son père et s'intéresse vraiment à l'île lui aussi d'une manière très différente j'ai l'impression. Ainsi, les histoires d'amour dans Lost c'est jamais génial mais le reste c'est le pied.

Avec un flash-sideways où il y a une vraie histoire c'est ce que j'aime bien voir. C'est du grand Lost, du grand art cet épisode par rapport aux épisodes précédents plutôt décevants et je parle du spécial Sayid, Sawyer et Jin & Sun dans une moindre mesure. Peut-être est ce le retour de Faraday ou encore de Charlie (enfin, retour à moitié car c'est pour faire le fou au volant d'une voiture et attérir dans le fleuve donc bon, pas de big retour).

Cette belle alchimie entre Penny et Desmond est une histoire qui ne finira jamais. Dès que j'avais vu que Desmond revenant dans l'épisode précédent, alias "The Package", je me suis demander comment ils allaient faire pour le faire revenir sur l'île et surtout pourquoi. On s'éintéresse à une intrigue sur le fait qu'il peut résister à une sorte de pulsion électromagnétique. Et si les flash-sideways n'était pas le présent qu'ils ont grâce aux évènements de la fin de la saison 5 mais plutôt une sorte d'imagination par les personnages de ce que leur vie aurait pu être dans des rêves. J'en ai aucune idée mais on remarque qu'ils sont tous connectés sans le savoir, ce qui est un peu bizarre alors que quand on avait droit aux flashback dans les saisons 1 à 3 on voyait bien qu'ils ne se connaissaient pas.

 

Note : 10/10. En bref, un épisode bien réussit et qui me donne vraiment envie de voir la suite alors que certains précédents se suivaient sans grand intérêt et ressemblaient plus à du blanc rempli. Ici, c'est du vrai, du pur Lost. C'est ce que j'aime.

Commenter cet article