Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes 10 acteurs de l'année 2012…

24 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Série Express

damian_lewis_homeland.jpg
10. Jon Hamm (pour Mad Men). Se retrouver en bas de ce modeste classement, c'est presque une punition pour le héros de Mad Men mais ce n'est pas le cas. En effet, la saison 5 de la série star de AMC n'était pas centrée sur le personnage de Don Draper mais bel et bien sur les personnages féminins. Il faut dire que Mad Men, malgré son nom très masculin, est l'une des séries les plus féministes actuellement diffusée. Il mérite cependant cette place dans ce classement, malgré sa place discutable dans la saison 5 car il est l'âme de cette série et qu'il l'incarne avec brio comme chaque année.

9. Nick Nolte (pour Luck). Je pense que cette série est maintenant oubliée par beaucoup de monde mais pas moi. Même si je n'ai pas tout aimé, je pense que je ne pouvais pas ne pas mettre Nick Nolte dans ce classement. Il a très souvent volé la vedette à Dustin Hoffman dans cette série, ce dernier n'étant pas nécessairement très à l'aise et juste dans sa prestation. Nick Nolte j'en parlais de la grande révélation de Luck. Quelle bonne idée que de l'avoir casté, mais j'espère maintenant qu'il aura de nouvelles chances de briller.

8. Bryan Cranston (pour Breaking Bad). Impossible de l'année de l'année 2012 sans parler de Bryan Cranston. Encore une fois, si Breaking Bad est aussi jouissive et bonne, c'est surtout grâce au talent de son casting et plus particulièrement de son héros incarné par l'ancien père de famille un peu foufou de Malcolm. Bryan Cranston est suffisamment bien reconnu par ses pairs, mais c'est aussi parce que l'acteur le mérite. Même s'il n'a pas eu d'Emmy cette année, il aurait très bien pu en avoir un nouveau. Souvent dans le cartoonesque, l'acteur amuse et effraye à la fois. Nick-Nolte-Luck-HBO7. Peter Krause (pour Parenthood). Si chez les femmes dans Parenthood on peut parler de Monica Potter, je pense que l'on ne peut pas passer à côté de son bras droit dans la série : Peter Krause. Adam Braverman est un personnage singulier car il sait toujours être là, aussi bien pour son frère, que sa famille, que sa femme. Et il trouve toujours le moyen de redonner un peu d'espoir à tout le monde. Peter Krause, que j'avais découvert grâce à la brillante Six Feet Under, continue de me surprendre d'années en années (même quand il n'était qu'un avocat dans Dirty Sexy Money).

6. Steve Buscemi (pour Boardwalk Empire). Contrairement à la saison 2, Steve Buscemi était durant cette saison réellement mis à l'épreuve. Au début de la saison alors qu'il était l'homme fort et le plus puissant d'Atlantic City, sans ennemi apparent et ensuite avec l'apparition d'un vrai ennemi et du début de la chute du personnage. Buscemi est un acteur de grand talent et je pense qu'il a sa place dans ce classement cette année, un peu comme l'aurait tout autant Boardwalk Empire qui est une excellente série elle aussi à la base.

5. Jim Caviezel (pour Persons of Interest). J'aurais très bien pu mettre Michael Emerson mais je pense qu'il faut bien plus saluer Jim Caviezel dans Persons of Interest. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'acteur fait le plus gros de la série en termes de divertissement et qu'il incarne ce Batman des années 2010 avec brio. De plus, ce que je trouve de fascinant chez cet acteur c'est qu'il a toutes les expressions du héros de comic de façon si naturelle qu'il pourrait presque faire oublier Christian Bale dans son interprétation du personnage.
boardwalk-empire-steve-buscemi-season-34. Charlie Hunnam (pour Sons of Anarchy). En plus d'avoir fait un bon en termes de qualité durant la saison 5, Sons of Anarchy a également permis à Charlie Hunnam de briller. J'aime beaucoup cet acteur et il était temps pour lui d'intégrer le classement des meilleurs acteurs de l'année. Ce n'est pas une révélation, mais en tout cas son talent ne démérite pas. J'ai également beaucoup aimé la manière dont il a incarné cette sorte d'évolution que le personnage a eu de l'espoir de changer quelque chose à cette fin de saison où finalement il va nous montrer qu'il n'est pas nécessairement mieux que son beau père.

3. Joshua Jackson (pour Fringe). Il est vrai qu'il est le maillon le plus faible du trio qu'il forme avec Anna Torv et John Noble sauf que cette année ce n'était pas vraiment le cas. En effet, ce que j'ai trouvé d'excellent avec Joshua Jackson dans la cinquième saison de Fringe (et accessoirement dans la seconde partie de la saison 4) c'est qu'il était bien plus étonnant que l'on n'aurait pu le penser. Prenant les mimiques des Observers d'un côté, et de l'autre étant plus touchant aux côtés d'une Anna Torv complètement déboussolée. Je pense qu'il est facile de dire qu'il mérite amplement sa place ici.

2. Kelsey Grammer (pour Boss). Même s'il méritait déjà sa présence dans le classement durant la première saison de Boss, je trouve qu'il mérite encore plus sa présence dans ce classement pour sa prestation dans la seconde saison. L'acteur était réellement surprenant dans sa manière d'incarner la folie. Le personnage était au sommet de son art et l'acteur a su retranscrire à merveille toute l'étendue de la maladie. Mais il est également resté un homme de pouvoir dans cette saison, et je retiens notamment un discours prononcé au début de la saison qui m'avait beaucoup surpris.
Joshua-Jackson-as-Peter-Bishop-eating-an-apple-Fringe-The-R.png1. Damian Lewis (pour Homeland). Je ne l'avais pas mis l'an dernier dans le classement de mes 10 acteurs de l'année uniquement car je ne pensais pas qu'il le méritait nécessairement. L'acteur est très bon c'est certain, mais j'aurais surement préféré qu'il le soit encore plus et notamment à la hauteur de Claire Danes. Mais ce que j'ai découvert avec la seconde saison c'est qu'il s'agissait uniquement d'un problème de script. Damian Lewis était tout simplement exceptionnel et mériterait très bien son Emmy gagné en septembre dernier pour son rôle. C'est certain.

Commenter cet article