Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale - Panique au Precinct…

27 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : SVU

vlcsnap-2012-09-27-15h13m24s213.png

 

New York, Unité Spéciale // Saison 14. Episodes 1 et 2. Lost Reputation (Part 1) / Above Suspicion (Part 2).


La saison dernière, SVU connaissait un grand dépoussiérage qui lui avait permis de trouver une seconde jeunesse. L'arrivée de Kelli Giddish y était pour beaucoup. Le personnage d'Amanda Rollins avait apportée quelque chose de frais à SVU et j'étais ravi de retrouver la série cette année, notamment parce que le cliffangher était particulièrement bon et laissait espérer quelque chose là aussi de très bon. A la fin du 13.24, le capitaine Cragen se retrouvait dans son lit avec une escort décédée à ses côtés et des mains en sang. Evidemment, SVU reprend là où l'on avait pu laisser la série. Dann Florek prépare donc avec classe son départ de la série dans ce double épisode particulièrement bien mené. Avec dans un premier temps une assez courte petite enquête qui va rapidement nous menée vers le traitement judiciaire de l'affaire. Nous allons en découvrir des vertes et des pas mûres sur le pauvre Cragen (notamment sur le fait qu'il était un adepte des escorts à cause de la solitude dans sa vie).

Je dirais qu'il n'y a pas de mal à se faire plaisir, le pauvre a perdu sa femme, il peut bien passer un peu de bon temps avec des filles de joie. C'est son droit le plus cher. Bref, le tout permet donc de mettre en place une réelle machination judiciaire. Cragen est sous le coup d'une vraie conspiration et c'était attendu. Ce que j'adore dans les séries policières c'est quand les personnages que l'on connait sont en danger. Pas forcément en danger de mort mais qu'ils se retrouvent dans des positions pas toujours confortables. C'est le cas cette semaine pour Cragen. Cet épisode reprend donc la plupart des personnages présents dans le season 13 finale, ce fait une belle petite continuité. Nous avons par exemple encore une fois Cassidy (incarné par Dean Winters). Ce personnage, que l'on n'avait pas vu dans SVU depuis la saison 1 su se faire une jolie place dans la série. Je ne pense pas qu'il reviendra, mais j'aurais réellement apprécié qu'il soit là pour Olivia. Elle a besoin de quelqu'un dans sa vie et c'est celui qui pouvait lui correspondre.
vlcsnap-2012-09-27-14h47m30s39.pngvlcsnap-2012-09-27-15h33m19s129.pngPendant ce temps, SVU s'amuse aussi avec Nick Amaro et ses petits problèmes personnels qui sont révélés au grand jour. J'ai là aussi bien aimé car la tension vient de tous les bords. SVU ne se contente pas de mettre la pression sur Cragen (ce qui serait beaucoup trop facile) mais aussi sur toute l'équipe en elle même. C'est aussi le cas pour Olivia qui ne peut pas vraiment faire grand chose pour aider Cragen. Ses réunions presque secrètes dans un parc avec Paula Foster étaient excellentes. Cela permet de créer des liens avec Foster, un personnage que j'ai trouvé assez intéressant (mais alors pas plus de deux épisodes d'un coup). Incarnée par Paget Brewster, je pense que cette dernière s'est trouvé un nouveau rôle à la hauteur de son talent. Dans Criminal Minds elle ronronnait tellement que son départ a fait du vent dans la série de CBS. Il était temps. Et là, elle débarque la fleur au bout du fusil pour nous offrir un personnage assez sympathique (même si j'aurais largement apprécié qu'il soit un peu plus développé).

L'autre agréable surprise de ce double épisode c'est Adam Baldwin. Il incarnera surement pour quelques épisodes (intérieurement j'espère qu'il sera là toute la saison) le nouveau capitaine de la saison (et remplace alors Cragen). Il s'agit de Steven Harris, un personnage qui a le sens des responsabilités et un sens du code assez strict (j'ai adoré le moment où il dit à Fin que le code vestimentaire des inspecteurs c'est le costume cravate et pas le jogging). C'est une accumulation de bonnes petites scènes autour de ce personnage et puis une scène finale de ce double épisode où Olivia et Harris partagent un regard complice. Pas dans le sens sexuel du terme, loin de là, mais dans le sens du travail évidemment. Finalement, ce double épisode était une vraie petite réussite. Je n'ai pas vu passer le temps et l'enquête arrive à être passionnante du début à la fin (avec quelques bons personnages ici et là comme Ganzel incarné par Peter Jacobson qui s'est trouvé un rôle parfait pour lui ou encore Delia Wilson de retour sous les traits de Brooke Smith - Grey's Anatomy -).

Note : 7.5/10. En bref, une double bonne surprise. Un rythme effréné et bien mené.

Commenter cet article