Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Taxe Google : mais où va la France ?

8 Janvier 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins !

photo_1262802980713-1-0.jpg
Nicolas Sarkozy vient de proposer une nouvelle taxe qui aurait pour but de taxer le géant de la recherche sur Internet, autrement dit, Google. Pourquoi ? Comment ? Decryptage d'un noyage politique assuré.

On rit jaune chez Google mais on rit à l'étranger sur la profilation de cette nouvelle taxe, surnommée "Taxe Google". Le gouvernement voudrait taxé le moteur de recherche Google (mais aussi les autres moteurs de recherche) sur les gains qu'il réalise sur la publicité faite par les liens commerciaux. En France le groupe gagnerait 800 millions d'euros grâce à ce filon. Mais pourquoi taxé les moteurs de recherche ? Tout simplement, et encore une fois, pour financer la loi... roulement de tambour.... Hadopi 2 et ses nouveaux amendements. Que fait Google, Yahoo, ... dans le téléchargement illégal ? Quelle idée saugrenue trotait dans la tête de Sarkozy quand il a pensé à cette injure sociale ? La France reste donc vraiment de marbre face à ce futur four politique, essentiellement car c'est pour nous et d'après nous "débile".

Le président de Google France se veut rassurant, proposant ce genre de publicité la plupart du temps à de petits sites internet et petites entreprises qui rêve de publicité en grand, une taxe comme celle ci est ridicule. Cela mènerait les petites entreprises vers la sortie car ils seraient obligés d'augmenter les tarifs si taxe il y a. De plus, la presse étrangère se rit de notre nouvelle idée révolutionnaire pour sauver notre industrie culturelle.

Industrie culturelle ? A bon, ça existe en France ? On pourrait certes souvent parlé de monarchie constructive sur la culture mais une industrie, alors là, on crève le plafond. Si beaucoup pensent que cette taxe sera bien mise en place et financera la loi Hadopi (parce que mine de rien, elle coûte cher cette loi : 1,3 milliard d'euro devraient être dépensé en 2010 contre les 500 millions prévu à cet effet). La France est en crise mais on se permet de financer une loi, dont aucune preuve ne montre que cela a un impact sur la baisse des ventes de disque ou alors que les gens fréquentes moins le cinéma (le cinéma ne s'est jamais aussi bien porté que cette année et Avatar notamment, déjà piraté et disponible sur Internet battent des records en France en étant le film le plus vu sur 12 mois et dans le monde également, ensuite pour la musique des sondages montrent que les français achètent plus de disques malgré le téléchargement).

Encore ? Et oui, on en revient toujours au même point. Sarkozy ne doit pas être le meilleur ami de l'Internet et peut être même qu'il ne sait pas s'en servir, qu'il voudrait revenir à l'âge de pierre où le bon vieux tourne disque au coin du feu de l'Elysée, y'a pas mieux. Cependant, cet acharnement contre les français qui téléchargent alors qu'il y a des problèmes bien plus importants à résoudre et que l'argent dépensé pourrait être mis dans d'autres choses bien plus intéressantes.

C'est leur choix. Ainsi, une taxe Google, pour taxer la publicité sur Internet (et plus précisement sur les moteurs de recherche) cela devient encore plus ridicule (mais vu le four de la taxe carbone, on devrait pas avoir de soucis). A quand Sarkozy sortira de son chapeau une loi qui taxera chaque citation de son nom, une loi contre la recherche sur Internet ou bien... et mieux encore... une loi contre Facebook (qui caricaturise de plus en plus notre cher Président).

Sur ce, voilà, une taxe Google ? Nous aussi on est comme aux US, on rit encore et toujours de ces idées débiles qui naissent. La fin de l'ère Google ? Jamais. Nous avons dans notre article fait de la pub indirecte pour Google au moins une dizaine de fois en citant leur nom, va t-on être taxé alors ?

Commenter cet article