Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TCA Summer Press Tour 2010 : CBS // Point sur la rentrée série

28 Juillet 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Série Express

136835369-be1c8972babd310d1b8639db04c80b29.4c505b08-scaled.jpg

 

The Big Bang Theory saison 4 : les nouveautés, les infos, les moments forts...

Nina Tassler, la président de CBS a confiée "La case horaire semble bonne... une bonne opportunité pour nous de mettre la série dans une case stratégique".

Le panel Big Bang Theory débute avec une petite déclaration de Chuck Lorre, le créateur de la série : "Nous entrons dans notre 4ème case horaire en 4 ans mais je n'en veux à personne car ça fonctionne".

Kaley Cuoco plaisante quand on lui parle des négociations sur son contrat "Je serais prête à faire la prochaine saison gratuitement".

Sur le Comic Con, Jim Parsons se dit "That's disturbing" à propos des tee-shirt Sheldon Cooper vendu lors du Comic Con. Il poursuit "I underplayin my head... the it's a little over whelming" et à propos des fans du Comic Con "Ils sont les personnes les plus gentilles et les moins psychotiques que j'ai rencontré".  Kaley Cuoco s'est dit "extrêmement touchée d'avoir fait un "panel" là bas", confirmé par Simon.

Steve Wozniak, le co fondateur d'Apple est confirmé en tant que guest star dans un épisode de la série, il jouera son propre rôle. Par ailleurs, Blossom sera de retour, de même que Will Wheaton et enfin Melissa Rauth dans la peau de Bernadette et petite amie d'Howard.

Enfin, Sheldon aura une "unique relationship" avec Blossom (Mayim Bialik) dans la série. Kaley confie "Sheldon et Penny one une relation très spéciale. Je pense qu'ils se respecte l'un l'autre désormais, vous ne pensez pas ?". Jim confirme "Oh que oui !". A propos de la "bromance" Simon s'exprime : "Nous nous aimons tous" avant que Kunal lance "Pas sexuellement, la plupart du temps".

 

136860059-d784ed55022284484c47172d839215f1.4c506918-scaled.jpg

 

Mike and Molly saison 1 : une série avec des obèses qui ne parle pas d'obésité...

Chuck Lorre ouvre le panel de sa nouvelle série "La télé engagerais normalement Chris O'Donnell et Courteney Cox comme des gens qui se rencontrent aux Gros Mangeurs Anonymes". Le ton est lancé.

L'actrice Swoozie Kurtz (vu dans Desperate Housewives, Chuck et casting secondaire de Mike & Molly) dit "Je pense que cela aidera les gens à se sentir moins seul. La série sera bonne pour la santé des gens, dans le sens moral".

Lorre "voulais amener le retour des gens vrais à la télévision avec Mike & Molly. Le tout semble réussit. C'est un spectacle sur les personnes ayant des problèmes... ce qui est généralement constructif pour la comédie qu'il y a autour".

A la question comme fait-il pour gérer 3 séries en même temps, Chuck Lorre annonce qu'il jouer son temps "difficilement". Retour sur Mike & Molly, "Pas sûr à 100 % que le fait de titiller un sujet soit sans se heurté à certains risques face aux producteurs".

Mark Roberts "C'est une sitcom assez traditionnelle. Nous voulions faire un truc du genre "viande et pommes de terre" (traduit littérallement)". Il compare même la série à Marty ou encore The Hooneymooners. Ce côté rétro devrait d'après lui être un bon lead-in pour Hawaï Five-O.

Melissa McCarthy annonce que son personnage "va porter ce qu'elle peut se permettre. Son personnage est un professeur, alors elle ne portera pas de Marc Jacbos".

Jim Burrows est confirmé en tant que metteur en scène de la série.

Chuck Lorre, le créateur de la série déclare ce qui semble être LE point fort de son projet "Ce peut sembler ridicule pour certains d'entre vous mais ce n'est pas une série sur le poids, seulement sur l'amour. Une série sur le poids avec des plaisanteries sur la nourriture et les matières grasses lasserait très vite les gens".

Billy Gardell, le personnage principal masculien parle "Billy dit qu'il aimerait perdre du poid mais son TIC c'est la pizza. C'est bien, vous pouvez rire de cela, j'ai pris un miroir". C'est déjà sympa alors Mike & Molly ?

Melissa annonce que "ce n'est pas du tout une série de la mauvaise humeur. La série a beaucoup de coeur". Intéressant je trouve mais le truc c'est que j'ai peur qu'on tombe dans la banalité et l'exclusion totale de sens.

Billy Gardell fait une petite confession "Quand vous être un gros gars à Hollywood, vous êtes le méchant, le flic ou le voisin, jamais le héros. Ici c'est pour montrer que les gros peuvent aussi être des personnages de la vie de tous les jours."

Ensuite, il était temps pour les journalistes de poser des questions sur le poid des deux acteurs principaux qui se déclarent "bien comme ils sont. Pourquoi changer ?". "Nous sommes en matières grasses".

Chuck Lorre déclare que son travail "est maintenant de faire l'épisode 2".

Melissa McCarthy n'a pas échappé la question d'une quelconque réunion possible de Gilmore Girls au cinéma. "Non, je n'ai rien entendu d'officiel à ce sujet". Donc, on peut passer notre chemin je pense.

Chuck Lorre conclu par "J'espère que nous serons de retour ici dans 3 ans afin que vous puissiez poser des questions au casting sur les problèmes de taxes".

 

136911268-5cfad17832c95156315ecfa93ff5efe8.4c509348-scaled.jpg

 

Hawaii Five-O saison 1 : pas un remake mais un reboot, une série qui n'a que l'esprit de l'originale...

Nina Tessler, la présitente de CBS avait débuter le TCA de CBS par annoncé que les critiques que le remake d'Hawaii Five-O était trop sombre, trop violente et manquant de beaux paysages n'étaient pas fondées. Elle a confirmé qu'il n'y avait pas de discussion pour le moment pour un retour éventuel d'ex star de la série originale.
Le panel de la série commence avec une vidéo montrant un orchestre jouant le thème principal de la série, le générique. Ce générique et cette chanson seront d'ailleurs sujet de bons nombres de questions de la part des journalistes pendant la demi-heure de discussion sur la série. J'y reviendrais plus tard.
Alex O'Loughlin, tout excité comme un petit enfant annonce la couleur "Ce n'est pas un remake, c'est un reboot." Par rapport aux flops de ses deux dernières séries sur CBS (Three Rivers, Moonlight) il n'a pas échappé à la question : et si ça fonctionne pas ? : "Si cette série ne fonctionne pas, je n'ai alors aucune idée de comment la télévision fonctionne, je serais désorienté."
Scott Caan nous informe qu'il n'a jamais regardé la série originale pour préparer le remake et qu'il ne prend pas exemple sur son père James Caan pour essayer d'être original et de ne pas être trop dans la ligne de ce que fait son père.
Alex Kurtzman, le producteur de la série (et co-créateur de Fringe) dit que "Hawaii est comme le cinquième Beatle d'Hawaii Five O. L'esprit de Five-O est sur la famille. D'où ce "retour à la maison" dans le pilote. Il est donc plus possible de s'identifier." Le casting de la moitié des guests star de la série sera hawaïen dans la série, pour mieux coller avec la réalité ethnique de Hawaii. "Ce n'est pas un remake car il s'agit de l'esprit de la franchise originale mais pas les mêmes histoires. Il ne faut donc pas utiliser le mot "remake" mais "reboot" car sinon on pense que l'on fait la même chose alors que ce n'est pas le cas".
Daniel Dae Kim, absent lors de ce panel est décrit comme le "maire officieux de Waikiki", il serait celui qui connaîtrait tout le monde à Hawaii (notamment grâce au fait qu'il y a passer 6 ans pour Lost) et Alex Kurtzman confirme qu'il connaît tous les bons lieux pour manger des sushis sur l'île (un gros spoiler !). Il serait en tout cas un atout pour la série.
Lenkov parle à propos des procédurales : "Résoudre des crimes, les mystères, c'est hors du temps, c'est toujours à la mode. Hawaii Five-O n'est pas un procédural comme les autres. Il a son petit truc à part. Les fans de l'original peut courir pour voir des hommages dans cette nouvelle version".
Et voilà, les questions se sont alors concentrer sur ce fameux générique je personnellement je trouve kitch et finalement à la hauteur de ce que sera très certainement la série. Alex Kurtzman commence par "Pourquoi salir quelque chose qui est déjà parfait ?. Je m'ennuie à la télévision, il n'y a plus de chansons comme générique, c'est un art perdu. Cela me manque en tant que téléspectateurs. Celui de Five-O durera au moins 30 secondes". Lenkov ajoute que "CBS est enchanté à cette idée".

 

136937672-adb083bc30a77acb25c2e0210538e6a5.4c50a158-scaled.jpg


The Defenders saison 1 : Vegas forever...

The Defenders c'est le nouveau drama judiciaire de CBS. Jerry O'Connell l'annonce "Nous vivons à une époque où c'est la télé-réalité qui influence les drama". Car en effet, la série est inspiré d'un docu réalité sur deux avocats de Las Vegas qui avait été réalisé pour la FOX. Les personnages sont donc proches de la réalité, c'est ce que voulaient faire ressortir aussi bien le casting que les créateurs de la série. Le petit plaisantin Jerry, je cite "Depuis que je suis marié, je ne vais à Vegas qu'avec ma femme Rebecca (NDRL : Romijn) pour faire du shopping". Belushi rajoute "Mon groupe joue des concerts à Las Vegas et je joue très peu".
A la question si Vegas est une partie vivante de la série, et bien O'Connell répond "Carrot Top (NDRL : un humoriste) n'arrête pas de nous appelés". La série sera "un mélange de la culpabilité (mais pas de coupable) et les innocents qui ont besoin d'être défendu par Jim et Jerry" nous raconte le producteur exécutif. Belushi sera une sorte de francs-tireurs : il parle de méchants comme des "assassins et des gitans".
Jurnee Smollett, connue pour avoir jouer dans Full House ou encore Friday Night Lights jouera une ancienne danseuse exotique fraîchement diplômée de l'école de droit. Un personnage de la série a donc payée son école de droit par le strip-tease, peut-on croire aux mythes ?
Belushi sur la différence entre According to Jim et The Defenders : "Juste le temps et l'argent" dixit avec ironie. La série semble donc pour le moment bien partie avec la comédie. L'alchimie entre Belushi et O'Connell semble fonctionné à merveille. Jurnee : "Nous prenons tellement de plaisir sur le plateau, s'en ai presque criminel". O'Connell "Vous êtes dans une scène avec lui et ces yeux morts albanais vous regarde, c'est un pote intense !" déclarait l'acteur en regardant droit dans les yeux Belushi. Il rajoute même "La chose la plus difficile pour lui c'est l'endurance que nécessite un drama d'une heure qui dure toute l'année".
La série montrera un peu de ce qu'est Vegas, ira voir les gens. CBS semble donc vouloir des séries plus populaires et proche des gens (après avoir décrite Hawaii Five-O de série familiale). Jerry O'Connell en rajoute avec une petite anecdote sur lui "J'ai fait un cours de cours du soir en droit dans le Midwest. Maintenant je joue un avocat à la télévision. Les rêves peuvent donc se réaliser les enfants !". 

 

136951434.jpg

 

Blue Bloods saison 1 : Un cop show dans la pure tradition du terme, très familial...

Nouvelle série policière dite familiale qui débutera sur CBS en septembre prochain dans une case confidentielle : les vendredis à 22h. Tom Selleck commence le panel de Blue Bloods par déclarer : "J'ai quitter Magnum après 8 ans parce que j'étais fatigué, pas lassé". En cause donc ? Les rigueurs d'une série hebdomadaire.
Robin Green, la productrice exécutive de la série s'exprime "Il faut vraiment arriver à vivre la vie de la police avec ces personnes". Sur la société secrète de la police : "cela sera analysée en trame de fond au cours de la saison" dixit la productrice. Les showrunners ont voulu définir ce qu'est un héros aujourd'hui après avoir travaillé sur l'anti-héros dans Les Sopranos. Les créateurs Robin et Mitchell Burgess disent qu'ils "n'ont surpris personne à faire une série centré sur une famille de la police vu du côté procédural de la chose avant Blue Bloods".
A propos du lieu de tournage Tom Selleck déclare "On n'a rien contre Toronto, j'ai tourné là bas et c'est beau mais... c'est pas New York (je confirme)". "Il n'y a pas d'autre endroit qui semble si grand. Tourner à NY m'excite". Donnie Walhberg "Je trouve que travailler avec Tom est intéressant en raison de ses performances nuancées".
Dans la série, Selleck aura une fille qui "parfois entendra ce qu'elle ne devrait pas entendre à table".
Quand à Jesse Stone, Tom Selleck n'y a pas renoncé pour autant. Il annonce qu'un épisode 7 intitulé "Inside Lost" est déjà tourné et qu'un épisode 8 est en cours d'écriture.
Pour Nick Turturro, l'acteur sera présent dans plus d'épisodes que le simple pilote. Il est donc régulier dans la série. Robin confirme avec "Il était dans le pilote la chose la plus authentique venant de NY dans la série".

 

136972029-bee5aa934a85162eb8cde4f8c73ad8d0.4c50b670-scaled.jpg

 

Bleep My Dad Says saison 1 : De la sitcom avec un Shatner plus en forme que jamais et très drôle au final (en tout cas, devant un public)...

C'est l'une des sitcoms les plus attendues de la rentrée, la sitcom ne s'appelera pas Shit My Dad Says, ni ni Shat my Dad Says mais bien Bleep my Dad Says ou $#'! my Dad Says. Un critique l'a même appelé Feces my Dad Says (ou en gros, excréments). A peine assit, William Shatner fait le show, il applaudit son propre panel.
Les premières questions sont bien sûr sur Twitter. Shatner est-il un adepte (car il a un compte) ou pas du tout (en fait il a engagé un étudiant pour remplir le compte mais les mots sont de lui) ? "Eh bien, je sais que c'est 148 caractères". Déjà, il est totalement dans le panneau, c'est 140, pas 148. Et la réponse est "Non" quand on lui demande s'il a regardé à quoi ressemblait Twitter quand il a obtenu l'offre pour la série. Ca commence bien... Quand le producteur éxécutif parle des twats de Justin, William Shatner réponse "Twitter ? Tweet ? Je sais que ce n'est pas un Twat !". Ainsi, à cause d'un malentendu les mots "twat" et "tweet" se retrouvent mêlés à la conversation sur l'aspect Twitter de la série.
Jonathan Sadowski, le remplaçant de Ryan Devlin dans la série n'est pas dans le panel de la série. Un producteur s'exprime "L'histoire d'amour dans l'épisode pilote entre Henry et Sam a été retirée, le pilote sera concentré sur la relation entre Shatner et son fils. Pas plus". Quand William Shatner décrit son nouveau rôle "Il y a un clin d'oeil à la façon dont il parle, donc s'il agit par maladresse ce n'est pas moi, c'est le personnage". Il semble en tout cas satisfait de son rôle dans la série. "Denny Crane cherche ses pensées, mais ce gars-là s'est accommode très bien".
Shatner encore et toujours "Toute personne de plus de 25 ans de travail est menacée par cette ère de l'électronique". "J'ai commencé quand les caméras était aussi grande que ce panel, avait des chambres à air et qui ronronnaient". Shatner n'est-il finalement pas son propre personnage ? "Je suis responsable" dixit Shatner quand il plaisante où il est question de savoir si lui et Star Trek sont responsable de la technologie d'aujourd'hui comme Twitter. "Le drame de nos vies a été notre inventivité", Shatner fait une pensée profonde, trop profonde je crois.
Ensuite, à propos du titre de la série, Shatner répond. "Vous savez ce que je veux ? Je voudrais qu'ils l'appellent Shit". Tout le monde dans l'assistance était d'accord et ont applaudis en coeur. Il rajoute même "Pourquoi tergiverser. Le mot merde n'est pas un mot horrible, c'est une fonction naturelle". Shatner et son humour subtile, il va le traîner jusqu'à la fin du panel quand il va jusqu'à dire "Quelqu'un avait un iPad, quelqu'un d'autre avant un autre tampon..." (car oui, dans iPad, pad veut aussi dire tampon féminin).
Dans la série, chaque épisode devrait débuter avec un tweet réel. Ils feront des tweets une part importante de la sitcom, ce qui n'est certainement pas la meilleure idée je pense mais bon. En tout cas, le tweet du début sera par la suite entendu dans un dialogue. Par ailleurs, tous les tweets ne seront pas forcément issu du compte Twitter Shit My Dad Says si l'aventure se poursuit longtemps. Sur le fait que la série est enregistrée devant un public en studio Shatner dit qu'il lui a fallu du temps pour s'adapter aux rires des spectateurs.

 

Fin du TCA de CBS.

Commenter cet article