Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Big Bang Theory : Théorie des relations compliquées et de l'humour simplifié

14 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Big Bang Theory

Cast-2.jpg


Je ne vous avais jamais parler de The Big Bang Theory sur ce blog auparavant. A juste titre puisque j'avais abandonné la série après la moitié de la saison 3. Une saison assez mauvaise à mes yeux qui ne m'avait pas vraiment donné envie de revenir plus tard. Et puis j'ai entrepris au début de la saison un visionnage façon binge-watching (c'est la nouvelle mode de consommation des séries apparemment) et j'ai donc rattrapé tout mon retard. Après une saison 4 particulièrement bonne, une saison 5 bonne, je me suis attelé à la saison 6. Il fallait donc que je viens vous parler de The Big Bang Theory maintenant que je suis à jour comme beaucoup. Je ne sais pas vraiment si c'est la meilleure saison de laquelle je pouvais parler étant donné qu'il y avait énormément de bons épisodes mais aussi des mauvais épisodes. Je me souviens par exemple de l'épisode faisant des références à Buffy qui était particulièrement bon, mais l'épisode sur les spoilers (qui va spoiler la fin de Alphas et un élément important de la saison 3 de The Walking Dead) m'a déçu.

C'était un peu comme si The Big Bang Theory voulait faire le buzz avec pas grand chose à part une petite polémique. Mais derrière tout cela il y a aussi Sheldon qui va certainement encore une fois obtenir une petite récompense dans les cérémonies de remises de prix. Je trouve qu'au travers de ce personnage on a souvent ce que l'on vient chercher en termes d'humour. Les blagues sont dites avec une telle spontanéité. La plus grande déception vis à vis de Sheldon c'est cette impression qu'il est constamment le meilleur. Les autres ne servent donc presque que de sidekick pour ses frasques et ses élucubrations. Il faut bien avouer que c'est le personnage le plus farfelu de la bande. Bien que Wolowitz s'en sort lui aussi très bien dans ce registre grâce à sa relation avec sa mère (qui va encore une fois mettre la main sur Raj dans mes souvenirs). Bref, cette saison était à mon sens la bonne saison pour faire évoluer la relation entre Leonard et Penny sauf que l'on se rend compte qu'il n'y a pas grand chose de raconter autour de ces deux personnages.
The-Big-Bang-Theory-Season-6-Episode-4-The-Re-Entry-Minimiz.jpgJe me suis posé la question à l'issue de la saison si je retenais quelque chose de ces deux personnages et je n'ai malheureusement rien trouvé. C'est dommage car j'aime bien Kaley Cuoco et son personnage de Penny. Notamment dans sa relation aussi bien avec les amis de Leonard qu'avec les femmes de la série. Et les femmes tient, parlons en. Car ce sont les grandes oubliées de cette saison. Si l'an dernier The Big Bang Theory pouvait jouir d'une Amy Farrah Fowler au sommet de son art (un peu comme dans la saison 4 d'ailleurs), on ne peut pas en dire autant de cette saison. Bien qu'elle continue encore une fois de changer Sheldon, la place des femmes dans la série semble se réduire à vue d'oeil. Tout cela pour mettre en avant des personnages encore plus secondaires dont je ne suis pas forcément un grand fan comme Stuart. Je me souviens malgré tout de quelques bons épisodes comme l'épisode d'Halloween qui n'était pas si décevant que ça et puis d'autres bonnes idées comme l'évolution des lieux.

J'ai retrouvé cette année que les scénaristes avaient fait l'effort de son sortir un peu du cadre de la série dans de nouvelles situations et dans de nouveaux lieux. Peut être est ce parce que cette année était aussi en quelque sorte l'année de la maturité. Les personnages sont arrivés à un moment de leur vie où il faut évoluer et faire des choix. Les personnages sont donc dans des positions parfois plus intéressantes et changeant aussi la dynamique même des personnages et de la série. C'était peut être un peu trop dommage de n'utiliser réellement que Sheldon pour mettre en avant le grand changement dans la série, mais au fond on peut aussi en rire de façon très efficace sans se prendre la tête. La saison dernière n'était pas forcément parvenue à introduire de façon intelligente les nouveaux personnages mais j'avais trouvé que l'humour collait bien et je ne m'étais pas du tout ennuyé. Je ne dis pas que je me suis ennuyé devant la saison 6 de The Big Bang Theory. Je suis loin de penser cela mais juste qu'il manquait quelque chose.
THE-BIG-BANG-THEORY-Season-6-Episode-2-The-Decoupling-Fluct.jpgAlors certes, ce qui a toujours fait le succès de The Big Bang Theory est là. Parfois en plus drôle. Parfois en plus émouvant (car oui, il y aura même un épisode à la dimension plus touchante cette année qu'est le 6.19). Mais voilà, je pense que la comédie faussement dite de geek s'est un peu trop éprise de son personnage briseur de code et s'est donc retrouvé avec un Sheldon en roue libre. Je me demande cependant si Jim Parsons n'aura pas de récompense pour avoir été le personnage le plus drôle de la saison dans The Big Bang Theory. Il y avait la place de parking par exemple qui était un excellent épisode, mais voilà, la suite ne fait presque qu'enchainer les épisodes de ce type sur le même genre de choses. Maintenant que Penny et Leonard sont ensemble et qu'il n'y a plus rien pour les séparer (j'espère qu'ils ne vont pas rejouer la carte de la séparation, ce serait complètement bête), The Big Bang Theory prend aussi le risque de devenir une comédie un peu trop pantouflarde.

Ces deux personnages sont dans leur bulle, dans une dynamique différente. La prochaine étape sera bien entendu de les faire emménager ensemble (certainement dans l'appartement de Penny) afin de faire évoluer une nouvelle fois la dynamique de The Big Bang Theory. Surtout que ce serait le moyen pour la comédie de nous apporter du sang neuf avec un ou une nouvelle colocataire pour Sheldon et créer alors une série encore une fois différente. The Big Bang Theory a changé cette année et c'est parfois raté. La tentative de rendre la série plus adulte est à mon sens un semi échec. Mais le sauvetage est imminent (enfin, à première vue). Et puis le cliffangher de cette fin de saison, nous mettant face à nous un Raj qui peut maintenant parler aux femmes sans problème va certainement faire évoluer la série et imposer aux scénaristes de se renouveler encore plus la saison prochaine.

Mon épisode préféré : "The Parking Spot Escalation" (6.09)

Note : 6/10. En bref, une série agréable mais qui aurait pu être bien mieux gérée. Trop de Sheldon peut parfois tuer Sheldon.

Commenter cet article

darkness 14/06/2013 18:14


Je suis à peu près comme toi, j'ai commencé la série au moins de janvier. J'ai trouvé en effet que la saison 3 était la moins bonne et puis maintenant je ressens une certaine lassitude avec la
saison 6. Alors est-ce parce que je me suis enchainé toutes les saisons d'un coup ou parce que la saison 6 n'est pas très bonne tout simplement. Je n'aime pas les directions que les scénaristes
ont pris concernant Raj. Je pense qu'ils n'ont tout simplement pas les "couilles" pour faire de Raj un vrai gai. Dommage. Leonard m'inssuporte de plus en plus et sont histoire de voyage
fait rappeler celui de la saison 2. 


J'espère qu'il y aura un vrai changement dès le début de la saison 7 genre Sheldon à pris un nouveau colocataire ou vit avec Amy, Raj est gai, Bernadette est enceinte et Penny c'est trouvé un
nouveau mec.


Ce serai fun non ?