Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un été avec les Walkers…

4 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

brothers-sisters-saison-3-13.jpg


Alors que je voyais le dernier épisode de la série en mai dernier, j'ai décidé d'entreprendre au début de l'été et avec la sortie des derniers coffrets DVD de la série (je n'ai toujours pas reçu mon coffret de la saison 5, donc j'attendrais qu'il sorte pour la revoir cette dernière saison, en octobre prochain) un revisionnage de l'intégrale de la série, revoir ces Walker qui m'ont tellement ému avec leur départ tarabiscoté. Car oui, il faut bien appeler un chat un chat : la saison 5 était assez mauvaise. Bon, je relativise en me disant qu'on a quand même vécu quatre années de bonheur juste avant mais ce n'était pas une raison pour terminer la série de cette façon, peut être que ABC a été trop vache elle aussi, elle aurait pu rallonger la saison 5, donner une fin convenable, non pas que le final ne fait pas office de correct series finale, mais la série méritait mieux. Voilà pour mon premier coup de gueule car tout le reste ne sera qu'amour et eau fraiche (oui, l'eau, le business de Narrow Lake, vous vous souvenez ?).

Bref, ce périple débute et je suis alors pessimiste, je me dis, et si j'aimais moins les Walker ou au contraire je serais encore plus attaché et par la même occasion j'aurais donc du mal à me dépêtré de mes revisionnages qui m'ont quand même beaucoup fait rire, ému et surtout jeté à la poubelle des kilos de mouchoirs, désolé sainte Terre mais je devais le faire, faut pas croire que j'allais revenir aux mouchoirs en tissus, on est plus au début du siècle précédent. La première saison fût jouissive et un revisionnage que j'attendais au tournant. C'est là que mon amour pour la série avait débuté, il y a de ça quelques années maintenant, on va dire un peu plus de quatre ans puisque je n'ai pas tout de suite découvert la série, fruit d'une volonté au départ d'attendre la diffusion française sur une chaîne autre que Foxlife. Non content de trouver une diffusion convenable j'ai alors utiliser ma force pour découvrir les petites perles qu'étaient les premiers épisodes.
brosis.jpgJe découvrais une famille, cette famille c'était presque tout ce que je n'avais pas encore vu en télévision dans le genre. Dieu sait que j'avais déjà regardé une bonne plâtrée de série bien avant celle ci, et notamment sur la famille mais aucune n'a eu autant de charme que Brothers & Sisters (qui s'est à mes yeux très bien faite coiffée au poteau dernièrement par l'excellente Parenthood dont la seconde saison était pour moi la reprise même de ce que Brothers & Sisters avait entrepris au départ). Alors le début de la série et les faces à face entre Nora et Holly, ce côté lynchage public pour cette dernière qui va au fil des saisons se faire une place dans la famille Walker. Il faudra quand même attendre la saison 4 pour que ce soit vraiment le cas et toute cette histoire de vente de part pour qu'elle se rend compte qu'elle est aimée chez les Walker et pas seulement pour sa fille qui est mariée avec Justin, mais aussi parce qu'elle a vécue des épreuves avec cette famille qui les lient à jamais.

Alors l'intensité de ces intrigues m'ont fait adoré Sally Field et Patricia Wettig. Ces deux actrices sont absolument fabuleuses, et je pense que personne ne pourra me contredire. D'ailleurs, je pense que Nora Walker est mon personnage préféré, et pas Kitty comme beaucoup de fans de la série. Cette dernière est drôle, fun, sympa, mais je sais pas, j'ai jamais eu cette histoire que j'ai eu avec Nora, cette mère que tout le monde rêve d'avoir qui fait des sundae à ses enfants en pleine nuit, qui a fait tellement de choses pour sa famille, tant de sacrifice, qu'elle a bien sûr du surmonter elle seule, jusqu'à la mort de son mari William. Et puis Holly était elle aussi un personnage magistrale qui me rappelle combien ce côté salope de comptoir me manque dans les séries. Bizarrement, j'aurais bien vu Melinda Clarke aussi dans le rôle, malgré le ressucé de The OC que ça aurait pu faire.
brothers-and-sisters2.jpgDu côté des enfants j'ai une préférence pour Sarah. Alors bon, mis à part sa romance avec son français qui m'a bien ennuyée et surtout que j'ai trouvé pas assez puissante pour me rallier à sa cause, elle n'en reste pas moins réjouissante. Rachel Griffiths était une de mes actrices préférées de Six Feet Under avec Lauren Ambrose et son rôle dans la série est tout ce que j'attendais d'elle. Cette femme d'affaire qui va tenter de trouver du temps pour sa famille, qui va voir son mariage partir en fumée, etc… Tant d'évolutions vont avoir lieu au fur et à mesure des saisons. D'ailleurs, j'ai eu un problème avec Greenatopia, Mais bon, quelques intrigues sont pas forcément ratées mais moins intéressantes, moins pimentées. Et puis il y a eu la perte d'Ojai Food à la fin de la saison qui a assommé la série d'un grand coup de massue, j'aurais vraiment cru qu'ils allaient réussir à la sauver… "connard" de Ryan (oui, j'ose le mot…).

Kitty Walker est le personnage central par excellence mais malheureusement, je m'y suis pas attaché comme tous les autres cités plus haut. Je n'ai pas été fan de sa réincarnation en femme politique dans la dernière saison, elle était sympa et cool en peste qui veut descendre les politiques dans son émission dans les prémices de la série, puis très émouvante avec la storyline du cancer qui m'aura sûrement rebouleversé pour le mois à venir. Et je déconne pas, d'avoir revu ces épisodes au début de la semaine dernière ça m'a foutu un gros coup de fouet monstre. Après il y a un couple, celui de Scotty et Kevin, ils sont attachants et mignon ensemble. J'avais eu du mal durant la saison 2 d'ailleurs, et surtout dans la première saison quand ils se sont séparés. Mais il y a du bon, et des histoires à la fois drôles et touchantes. Leur mariage notamment.
brothers-and-sisters-owning-it.jpgEnfin, le reste des épisodes de la série aurait pu me touché un peu plus, comme Justin qui mis à part en fin de première saison n'a pas eu d'autres occasions (mis à part sa replongée dans la drogue) de vraiment me trouvé. Après, une fois avec Rebecca j'ai trouvé qu'il s'était un peu plus rangé et surtout qu'il était devenu un peu plus intéressant. Pourquoi pas. Tommy c'est l'anarchie total et c'est à cause de l'acteur, dommage. Enfin il y a Robert, le mari de Kitty, qui à mes yeux était un bon personnage, inextricablement mal sorti du jeu (la fin de la saison 4 était hyper émouvante mais la saison 5 n'a pas su géré le truc, notamment à cause du départ de l'acteur). Les histoires de la famille Walker, entre amour, famille, business, travail, argent, études, pleures, rires, dîners, … m'auront bien à la fois remonté le moral estival et également fait replonger au fin fond des abysses de la dépression (je me souviens de Kitty et son cancer en saison 4, ça m'avait remué l'estomac).

Bref, ce revisionnage, frénitique sur les derniers jours avalant un DVD (4 épisodes) par soir, m'aura appris une chose, Brothers & Sisters est bien dans mon coeur, j'en garde quatre années de bonheur (pour moi la saison cinq était vraiment à part, trop même avec le départ de la moitié du casting). Déprimé pour le moi à venir, je pense qu'il va falloir faire mon deuil une nouvelle fois. Je ne pouvais pas partir en voleur comme durant la saison 5 sans vous parler de mon ressenti avec la série, ça aurait été tellement malhonnête de ma part. Voilà donc pourquoi pour moi les Walker c'est une famille en or. Ce n'est pas seulement des personnages, c'est aussi des personnes vivantes, qui ont offert de bouts de vie à des téléspectateurs, une introspection dans un monde certes parfois un peu doré (il faut dire que niveau argent ils sont bien lotis, parfois un peu moins certes mais au départ oui), mais qui n'aura pas plongé dans la facilité d'un monde qui aurait pu être superficiel. Non, ce qui était présenté sentait le vrai.

Commenter cet article

delromainzika 04/09/2011 23:19



J'ai du l'oublié... :/



marion 04/09/2011 20:32



Ton article est très juste et trop complet pour le décortiquer ... et il est aussi très touchant


Je suis dans le même cas que toi, j'ai accueilli et été accueillie à bras ouverts par les Walker puis j'ai fini par aller voir du côté des Braverman .. mais tout de même, une sacrée famille et de
sacrés acteurs ... et 4 bonnes saisons :)


Juste 2 petites remarques : personnellement, fan de Calista Flockhart (merci Ally), elle est certes une pièce maitresse de la famille (la pièce maitresse du casting) mais pas le centre de
celle-ci, d'ailleurs ça tourne tout aussi bien en son absence, merci Nora & Sarah


Tommy est un grand gachis ! 


Et enfin, ok, j'ai passé le week end dans le train et j'ai pu le rater mais où est Oncle Saul ???? C'est bien la valeur ajoutée de la série  : il est tjr là tel un roc, se cherche beaucoup,
tient le rôle du père ... et son personnage de senior gay, assez rare à la tv pour le souligner ! (où je suis passé à côté dans l'article)