Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Jour, Une Critique : COLD CASE (par Serialviewer)

8 Octobre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Un Jour - Une Critique

Image 2

 

Voici la troisième critique de l'opération Un Jour, Une Critique, des critiques écrites par des lecteurs et blogueurs. Ecrite par Serialviewer. Serialviewer est un blog consacré aux séries TV. Retrouvez mes coups de cœur, mes coups de gueule et mes critiques d'épisodes mais aussi des articles consacrés à l'actualité et aux nouveautés.

 

cold-case-1-1024x768.jpg

 

Cold Case: quand le passé se faisait présent


Dans le cadre de la rubrique "Un jour, une critique", j'ai voulu faire mon article sur l'un de mes coups de cœur, toutes séries et toutes époques confondues, et dont l'annulation m'a plutôt touchée: Cold Case. Alors, pourquoi écrire sur une série terminée depuis un an? Parce que je trouve qu'elle n'a jamais bénéficiée de la notoriété et de la popularité qu'elle méritait, malgré sa très grande qualité et son succès (d'audience) tout de même important. C'est maintenant, je l'espère, chose réparée par le biais ma modeste plume.
Cold Case est pour moi beaucoup plus qu'un simple cop show. C'est une ambiance, une atmosphère, une façon bien particulière de raconter les histoires, ce sont aussi des personnages attachants. Tous ces ingrédients font qu'elle dépasse le cadre parfois trop étriqué des séries mettant en scène des enquêtes policières. De par son concept qui consiste à rouvrir d'anciennes enquêtes, elle nous offre à chaque épisode une reconstitution admirable d'époques pouvant remonter au début des années 1900. Le détail est poussé à l'extrême avec les décors ou les costumes, toujours en accord avec la période décrite, sans parler de l'astuce permettant de voir les personnages à deux âges différents dans une même séquence, marque de fabrique de la série en quelque sorte. Mais surtout, c'est grâce à la musique choisie, qui nous immerge tout de suite l'action, qu'elle se démarque encore plus. Toujours sélectionnées avec soin, les chansons font partie intégrante de Cold Case. Et c'est d'ailleurs leur présence qui a empêché la sortie des DVD, les droits d'auteurs coûtant malheureusement bien trop chers pour permettre leur exploitation à grande échelle (snif!). Tout est donc réuni pour nous transporter dans un autre univers.

lilly-rush.jpgLe premier mot qui me vient à l'esprit que je pense à Cold Case, c'est "émotion". Elle est quasi omniprésente, à travers l'attitude et l'histoire des personnages mis en scène ou par le biais des fins d'épisodes (sorte d'au revoir à la victime), toujours extrêmement soignées. Bien sûr, on pourrait penser qu'elles sont un peu tire-larmes, mais j'ai toujours trouvé l'émotion juste et sincère et donc appropriée, jamais déplacée. L'émotion est également présente grâce aux multiples thèmes abordés: racisme, rejet d'autrui, homosexualité masculine et féminine ou encore émancipation sociale et professionnelle de la femme. Des sujets bien ancrés dans les époques décrites, parfois critiques envers la société américaine et toujours traités avec justesse et pudeur.
Et bien sûr, comment ne pas parler de Cold Case sans aborder le personnage de Lilly Rush! Beauté glaciale et personnalité torturée, elle est loin d'avoir eu une enfance rose, entre un père absent et une mère alcoolique. Ce passé a conditionné sa vie présente et fait d'elle la personne qu'elle est aujourd'hui. Dotée d'une empathie immense, mais aussi d'une sensibilité à fleur de peau lorsqu'un sujet la touche de trop près, elle prend les affaires parfois trop à cœur pour un policier, mais c'est aussi ce qui fait son efficacité. C'est pour moi l'un des personnages les plus complexes et fascinant que j'ai pu voir dans une série. A côté de Lilly, les autres membres de la brigade peuvent faire pâle figure, et ce n'est pas faux car même s'ils bénéficient aussi d'intrigues annexes, elles restent trop souvent au second plan ou évoquées pas assez profondément. Enfin, les personnages secondaires ne sont jamais en plan, et bénéficient d'un traitement tout aussi soigné que s'ils étaient personnages principaux.
Finalement, cet article tombe à point nommé pour le retour de la série sur France 2, pour la 6e et avant-dernière saison. Autant dire que j'étais impatient de la retrouver et que j'encourage tous ceux qui n'auraient pas encore jeté un coup d'œil de le faire, car elle mérite à mon sens largement le détour! Et je me rends compte qu'en définitive, je n'ai pas vraiment fait de critique à proprement parlé, puisque je n'ai énoncé que des points positifs. Cold Case méritait bien ça!

Commenter cet article

le veilleur 08/10/2010 21:20



Parmi toutes les séries policières, Cold Case me semble être la plus fine et la plus touchante. Je me souviens qu'il y a quelques années à Reims, un épisode avait été diffusé pour les rencontres
internationales de télévision mais c'est vrai que cette série n'a pas eu toute la reconnaissance qu'elle méritait (et les rencontres de télévision ont été supprimées !), ça la rend encore plus
exceptionnelle.