Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Borgia. Saison 3. Episodes 11 et 12.

26 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Borgia

Critiques Séries : Borgia. Saison 3. Episodes 11 et 12.

Borgia // Saison 3. Episodes 11 et 12. 1504 / 1505.


Le double épisode précédent était légèrement décevant. Et pourtant, c’était un double épisode chargé de mettre en scène la mort de Rodrigo, un personnage tiré jusqu’à la corde dans cette saison. Il était temps qu’il trépasse et c’était donc enfin arriver. Ces deux nouveaux épisodes, sans Rodrigo, avaient donc pour but de mettre en scène les petites histoires de Cesare et Lucrezia, les deux membres restant de la dynastie Borgia qui n’est plus vraiment aussi puissante qu’auparavant. Bien au contraire, elle est petit à petit en train de disparaître. Tout est fait autour de Lucrezia pour l’éloigner et l’affaiblir pendant que son frère, Cesare, se retrouve à devoir s’évader. Alors que Cesare est devenu une cible facile, il est contraint d’accepter une alliance avec … Della Rovere. Autrement dit, son ennemi juré. Mais j’aime bien l’idée que l’on cherche à impliquer une relation entre ces deux personnages car l’on sait quand on se lance là dedans qu’à un moment donné tout va exploser. Mais « 1504 » n’est pas vraiment le meilleur épisode de Borgia. Bien au contraire, je trouve qu’il manque quelque chose là dedans, quelque chose de légèrement plus efficace. Cesare est quelqu’un qui est tellement parti dans tous les sens cette année que je n’arrive pas à retrouver la cohérence que l’on aurait dû retrouver.

En parallèle, nous avons toujours Lucrezia. Cette dernière affronte une terrible querelle fraternelle. On sait bien que ce n’est pas la première et que ce n’est pas la dernière. Dans cet épisode elle ne sert donc pas à grand chose. Pourtant, la saison a tenté de faire en sorte que Lucrezia représente quelque chose d’important dans la dynastie Borgia, une femme forte en somme. Mais dans cet épisode on se rend compte qu’il ne se passe pas beaucoup de bonnes choses de ce genre là. Bien au contraire, on se retrouve avec quelque chose d’assez médiocre dans son ensemble à mon plus grand regret. Avec Cesare capturé, il est temps de nous emmener vers son procès dans « 1505 ». C’est à ce moment là qu’il va devoir préparer son évasion. C’est un roi de l’évasion tout de même et bien que l’on ne sache pas vraiment où est-ce que veut aller la série, globalement c’est assez réussi dans son ensemble. Disons que ce qui force plus ou moins le respect dans Borgia c’est le fait que la série surprend. Elle veut nous offrir un spectacle visuellement différent et mettre les personnages dans des configurations beaucoup plus tendues pour eux et leur situation. Le procès de Cesare est un moyen intelligent de mettre le personnage en danger.

On sait bien que Borgia n’a plus rien à perdre puisque c’est la dernière saison et qu’en plus de ça elle doit suivre l’histoire. J’ai beau ne pas connaître la suite et où est-ce que la série veut réellement nous emmener, j’ai hâte de voir la suite (et donc les deux derniers épisodes de la série). Alfonso de son côté va refuser de soutenir Cesare, ce qui va causer encore plus de problèmes à ce dernier. Comme on pouvait s’y attendre, forcément. La disgrâce des Borgia se poursuit donc de façon inexorable. Ce qui me fascine c’est tout de même le fait que Borgia cherche constamment à nous surprendre. Même si cela ne fonctionne pas toujours, l’épilogue que l’on nous prépare promet de faire des remous. Les Borgia sont tout simplement punis pour leurs crimes et reste le sort réservé à Lucrezia, point central de cette fin de saison. Même si au fond on ne sait pas forcément dans quelle direction la série va bien pouvoir aller. Le souci ce n’est pas tant Lucrezia mais le scénario qui reste tout de même sacrement médiocre à mon goût. Je m’attendais tout simplement à beaucoup plus élaboré mais je suis forcé de constater que ce n’était apparemment pas le but de la série. Isolda Dychauk est sensée être la star de la fin de Borgia mais finalement c’est plutôt Mark Ryder qui prend tranquillement sa place.

Note : 5/10 et 6.5/10. En bref, une fin de saison se prépare, la série arrive à son épilogue. C’est sympathique mais pas transcendant non plus d’un côté, et un peu plus efficace de l’autre.

Critiques Séries : Borgia. Saison 3. Episodes 11 et 12.

Commenter cet article

youbain you 28/10/2014 17:49

on s'attendais a quelque chose de grandiose , dommage on est déçue de la fin

youbain you 28/10/2014 17:50

peut'on s'attendre a une 4eme et ultime saison ,?