Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago P.D. Saison 2. Episodes 2 et 3.

9 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Chicago P.D

Critiques Séries : Chicago P.D. Saison 2. Episodes 2 et 3.

Chicago P.D. // Saison 2. Episodes 2 et 3. Get My Cigarettes / The Weigh Station.


Encore une fois, Chicago P.D. me prouve qu’au fond il y a quelque chose à tirer de cette série et que cela peut réellement fonctionner peu importe la configuration des personnages. Le premier épisode de la saison permettant de se concentrer sur les problèmes de Voight. Maintenant que tout cela est plus ou moins mis de côté, alors la série peut se concentrer sur d’autres choses légèrement différentes (que par ailleurs j’aime beaucoup elles aussi). En effet, Antonio, Ruzek et Halstead vont tous se mettre à enquêter avec Voight quand un ami de ce dernier semble avoir été assassiné par un serial killer. Le fait que Chicago P.D. se lance dans une histoire de serial killer est une bonne idée. Cela permet de sortir un peu la série de ses histoires de gangs et de trafics en tout genre. Après tout, Chicago P.D. est une série policière qui doit aussi avoir des affaires de meurtre qui n’impliquent pas toujours des histoires de règlement de compte (même si au fond il y a toujours quelque chose qui fait que cela rend le tout assez amusant et efficace). « Get My Cigarettes » se concentre donc encore une fois sur toutes les petites histoires développées dans la série. Notamment celle de Voight. Si ce dernier a plus ou moins été lavé dans le premier épisode, Lindsay ne veut pas laisser partir Voight aussi facilement.

Tout cela car elle a fait une connexion avec quelque chose qui avait été dit précédemment. Pourquoi pas, surtout qu’au fond Lindsay est un personnage que j’avais envie de voir au delà du premier épisode de la saison. Cela aurait été bête de lâcher Voight comme ça sans rien faire qui plus est. Du coup, je me demande vraiment ce que cela nous réserve encore par la suite, surtout qu’il y a énormément de choses à faire avec ces personnages. C’est aussi assez rare que les crimes sur lesquels l’équipe enquête soient personnels même si cela va souvent nous emmener vers Voight et ses connaissances. Mais peu importe, c’était une brillante idée de la part de Chicago P.D. et quelque chose d’assez intelligent dans son ensemble. On peut comprendre que Voight, malgré le fait qu’il ait rejoint les forces de l’ordre, ait des amis un peu de partout. Après tout, il a grandi dans Chicago et pas forcément dans le meilleur endroit de la ville. Certes ce n’est pas toujours très droit ce qu’il fait mais il tente malgré tout de faire respecter la loi (tout en sauvant la mise de ses amis car l’amitié pour lui c’est quelque chose d’important). Pour qui après tout l’amitié n’est pas quelque chose d’important ?

Après avoir dit qu’il travaillait avec les Affaires Internes, on sent que l’équipe n’est plus aussi proche de Voight qu’elle pouvait l’être durant la première saison. Ce qui est compréhensible après tout puisque cela a été vécu comme une forme de trahison. C’est donc un très bon épisode qui permet de se concentrer sur le passé de Voight et ses connaissances. Ce n’est pas souvent que la série a l’occasion de faire ce genre de choses. Pourtant, j’ai l’impression que Voight est peut-être un peu trop mis en avant dans Chicago P.D.. En effet, la série nous donne l’impression que le personnage est trop important par rapport aux autres alors qu’au fond il a le même intérêt que les autres à mes yeux. On sent cependant qu’il n’est pas prêt de laisser tomber les gens peu recommandable avec qui il a pu traîner. Ce sont un peu comme des gens de sa famille, tout simplement. Après avoir séparé tout le monde sans l’épisode précédent, celui-ci permet de retrouver une certaine unité même si le groupe n’est pas encore totalement bien ficelé. De son côté, Lindsay va rencontrer sa mère, qui est très fière d’elle bien évidemment. Pourquoi pas. Ce que j’attends maintenant c’est peut-être qu’ils nous envoient dans une nouvelle direction avec elle. Elle est un bon personnage après tout et une piste future à développer.

Avec « The Weigh Station », Chicago P.D. nous offre encore une fois une enquête comme elle sait en faire généralement. C’est sans grande surprise mais cela fonctionne plutôt correctement. Un barman est retrouvé mort alors qu’un chasseur de prime en a après Halstead. Voight et son équipe doivent alors retrouver le tueur engagé et surtout faire en sorte qu’il s’arrête là. Pourquoi pas, mais la place de Halstead me plaît encore une fois puisque c’est une façon pour Chicago P.D. de nous offrir quelque chose de personnel, comme elle semble si bien savoir le faire. Ce que je regrette malgré tout c’est peut-être qu’ils n’aient pas voulu créer de vraies surprises, de bons twists, afin d’enrober l’épisode comme il se doit. On se retrouve donc avec quelque chose qui fonctionne mais tout simplement pas aussi bien que l’on aurait probablement pu le souhaiter. Je dois donc probablement en attendre un peu trop de la part de la série. Il faut alors préféré suivre les personnages dans leurs petites histoires personnelles plutôt que les enquêtes (dont il faut souvent attendre la fin pour que l’action se mette réellement en place et que l’on passe donc un très bon moment). Nadia va dire à Platt qu’elle a envie de devenir flic plus tard. C’est tout de même cocasse, surtout quand on sait que Platt ne peut pas vraiment être de bons conseils de ce point de vue là.

Ce qui me fait cependant plaisir c’est de voir que la relation entre Ruzek et Burgess est là pour apporter un peu de fun dans toutes les aventures de notre bonne équipe de flics. Ce n’est pas parfait là non plus mais il y a toujours un bon petit mot pour nous détendre, tout simplement. Je pense donc que tous les téléspectateurs (ou en grande partie) de Chicago P.D. sont uniquement là pour suivre les aventures des personnages et leurs relations. Les cas de la semaine sont très secondaires. En tout cas, à mes yeux c’est le cas.

Ruzek - « I want you so bad right now. »
Burgess - « My place. One hour. »
Ruzek - « Hell yes! »
Burgess - « You have been a bad boy. »
Ruzek - « Don't talk to me like that right now... come here. »

Note : 6.5/10 et 5.5/10. En bref, deux épisodes très différents où les relations prennent encore une fois le pas sur tout le reste.

Critiques Séries : Chicago P.D. Saison 2. Episodes 2 et 3.

Commenter cet article

trafic organique 10/10/2014 01:40

Je vous encourage à écrire d'avantage ! Merci pour cet article , je partage et recommande !
N'hésitez pas à visiter ma page !