Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Flash. Saison 1. Episode 6. The Flash is Born.

21 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Flash

Critiques Séries : The Flash. Saison 1. Episode 6. The Flash is Born.

The Flash // Saison 1. Episode 6. The Flash is Born.


Le nom « The Flash » ne vient pas vraiment d’un protagoniste étranger. Non, c’est Barry lui-même qui va souffler le nom à Iris, qui va le reprendre en tant que nouveau nom de son blog. J’aime bien l’idée que l’on donne un vrai nom à Barry Allen dans la série sous son costume. On n’attend donc pas autant de temps que Arrow par exemple qui était The Hood au départ (et c’était sacrément dommage) ou encore Smallville et son « Red-Blue-Blur » qui était probablement l’un des surnoms les plus drôles de toute l’histoire des séries de super-héros mais à la défense de cette dernière, Superman n’était pas encore vraiment né. Quoi qu’il en soit, The Flash reste une série intéressante sans que cet épisode ne parvienne réellement à être aussi bon que ceux que l’on avait pu voir dernièrement. Ce qui manque à cet épisode c’est peut-être de développer le personnage d’Iris. J’ai l’impression que l’on ne voit pas vraiment où est-ce que la série veut en venir avec elle et je trouve qu’elle souffre finalement du même problème que Laurel dans la première saison de Arrow. Ce n’est pas étrange, ce sont les mêmes producteurs. Pour moi c’est un problème car j’aurais tout simplement adoré voir quelque chose de légèrement différent.

Le méchant de la semaine et son poing en acier, Woodward, est quelqu’un qui aurait clairement pu devenir intéressant mais il n’est pas aussi bien exploité que prévu. La série en fait un cas de la semaine tout ce qu’il y a de plus simple avec une résolution tout ce qu’il y a de plus bateau, intervenant sur la fin de l’épisode de façon un peu trop facile à mon goût. Cela ne veut pas dire que je n’ai pas passé un bon moment mais disons qu’il y avait bien plus à faire à mon humble avis et que The Flash ne capitalise pas forcément sur ce qu’elle a pu faire en rendant plus ou moins iconique des méchants comme Plastique (1.05) ou Captain Cold (1.04). Woodward retombe un peu dans les problèmes des trois premiers épisodes et de leurs méchants. Sans compter que la morale qui est derrière n’est pas ce qu’il y a de plus intéressant. Ce qui me plait cependant c’est le fait que l’on développe un peu plus l’histoire de Barry, à la fois présente et passé. Dans son histoire présente c’est l’histoire qu’il partage avec Iris qui me plaît. A la fois avec et sans son costume. L’une des meilleures scènes de l’épisode c’est tout de même celle où Barry révèle sa véritable identité à Woodward à la fin de l’épisode et qu’il saute de joie comme un gamin qui vient de réussir un niveau à un jeu vidéo.

C’est une façon comme une autre de coller un peu plus à l’environnement de The Flash et son côté assez clinquant et amusant. Le but n’est pas de faire de The Flash une série aussi sombre que Arrow et cela se voit très facilement. Mais je me demande si finalement le petit jeu qui se joue entre Joe et Wells n’est pas ce qu’il y a de plus intéressant dans cet épisode. J’aime bien Jesse L. Martin car l’on sent que The Flash pourrait bien en faire quelque chose de rapidement brillant. Le but n’est pas forcément de le transformer en élément de science fiction (et ce serait dommage de le faire d’ailleurs) mais plutôt de garder le personnage ancré dans la réalité car c’est à mon sens important d’avoir des personnages qui n’ont aucun lien ou élément fantastique. Quoi qu’il en soit, je me demande vraiment ce que la série cherche vraiment à faire mais elle y va. L’épisode fait tout de même de très belles choses et j’ai notamment adoré le moment où Iris mentionne les fans de son blog parlant d’un homme en feu qui ne brûle pas. Je sens que l’on a un autre personnage de l’univers du DC Comics qui arrive. Quoi qu’il en soit, bien que je sois déçu du cas de la semaine, tout le reste dans cet épisode est plutôt réussi dans son ensemble et m’a laissé une assez bonne impression.

Note : 6/10. En bref, même si je suis légèrement déçu, cela ne veut pas dire que je n’ai pas pas passé un bon moment.

Critiques Séries : The Flash. Saison 1. Episode 6. The Flash is Born.

Commenter cet article