Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Black-Ish. Saison 1. Episode 12. Martin Luther King Skiing Day.

17 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blackish

Critiques Séries : Black-Ish. Saison 1. Episode 12. Martin Luther King Skiing Day.

Black-ish // Saison 1. Episode 12. Martin Luther Skiing Day.


Sortir un peu les Johnson de leur maison et de leur univers afin de les envoyer au ski était une excellente idée. Dans cet épisode, Andre est au sommet de sa forme, tout ce que l’on pouvait attendre de la part de la série. Je ne m’y attendais pas du tout mais cet épisode était peut-être même l’un des meilleurs épisodes de la saison. Les Johnson célèbre le week-end Martin Luther King en allant skier. Ce qui devait être un week-end simple et relaxant va devenir complètement différent. Andre va surtout se rendre compte que finalement Junior ne connaît pas grand chose de l’histoire afro-américaine contrairement à ce qu’il devrait. Andre aimerait bien que son fils apprenne un peu plus de l’histoire des afro-américains mais je dois avouer que le tout fonctionne très bien. Les histoires s’enchaînent avec une telle simplicité et l’humour se veut très présent. C’est ce à quoi on va avoir droit lors du contrôle de police, du passage par l’épicerie de station service, etc. Ce sont ce genre de choses qui font le succès de Black-ish. Andre de son côté va nous offrir l’opportunité de créer des choses assez drôles avec son univers afro-américain et l’obsession d’Andre qui pense que tout ce qu’il n’a pas, est du racisme. Notamment quand il ne se retrouve pas avec les chambres jointes qu’il avait voulu (et que ce sont des « blancs » qui ont pris les dernières). La série fait des tas de choses presque dans l’excès mais ce n’est jamais dans le mauvais sens du terme.

« The white boy I don’t know »

Le voyage va alors se séparer en deux, d’un côté avec Andre, Junior, Zach et Charlie et de l’autre avec Rainbow, Zoe, Jack et Diane avec une compétition entre les deux voyages : celui qui aura le plus de connaissance sur l’histoire afro-américaine à la fin du voyage. Dans un premier temps Andre va tenter de savoir ce que son fils sait et il va se rendre compte qu’il ne sait finalement pas grand chose de l’histoire de ses ancêtres. Mais il faut bien avouer que de toute façon si Junior n’a aucune connaissance de ça, c’est en grande partie car il vit une vie où le racisme est assez absent (même si je pense que ce n’est pas forcément juste puisque malheureusement le racisme est présent de partout). Andre continue d’être finalement celui qui ne comprend pas que tout le monde n’est pas raciste et tout le monde ne fait pas forcément passer les « blancs » avant par simple plaisir de faire passer les « blancs » avant. Si c’est quelque chose que je trouve d’assez cocasse, ce n’était pas ce que le pilote de la série avait fait de plus réussi. Je suis donc heureux de voir que les choses ont bien évolué et que désormais les choses prennent une forme bien plus satisfaisante.

Pratiquement tout ce qui se passe dans cet épisode est bourré d’humour et d’auto-dérision. On a l’impression de voir ces excellentes comédies afro-américaines des années 80 et 90 mais avec le ton des années 2010. C’est en grande partie pour ça que Black-ish est une série réussie à mes yeux, car elle sait nous faire rire de situations qui n’ont pas forcément grand chose d’original mais qui sont réellement bonnes. Et puis il y a Rainbow qui de son côté apporte également de très belles choses. Notamment dans sa façon de moquer les réactions de son mari. Elle ne comprend pas toujours les choses ridicules qu’il peut faire simplement pour nous dire qu’il ne faut pas discriminer les afro-américains. C’est un beau message mais Rainbow aimerait bien simplement qu’elle soit pris pour quelqu’un de normal et pas comme quelqu’un qui est capable de faire une protestation ridicule simplement pour une histoire de chambre. Surtout que l’hôtel n’y était pas pour grand chose. Trace Ellis Ross continue donc de briller et Black-ish d’être l’une de mes comédies préférées de la saison. Comme quoi, cet épisode prouve que cette comédie était une excellente idée.

Note : 9/10. En bref, l’un des meilleurs épisodes de Black-ish.

Commenter cet article