Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Major Crimes. Saison 3. Episode 17. Internal Affairs.

14 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Major Crimes

Critiques Séries : Major Crimes. Saison 3. Episode 17. Internal Affairs.

Major Crimes // Saison 3. Episode 17. Internal Affairs.


Major Crimes a toujours aimé mettre en scène ses personnages. C’est ce qu’elle va pouvoir faire cette semaine avec Sanchez alors que l’homme en charge de s’occuper de la mère de Sanchez est retrouvé mort dans de mystérieuses circonstances. Ce qu’il y a d’embêtant c’est que Sanchez est le dernier à l’avoir vu en vie et il se retrouve donc dans la situation complexe du premier suspect. J’ai adoré l’idée que Sanchez soit en danger et que l’on soit proche pour lui de l’arrestation et de la fin de sa carrière. J’aurais même trouvé l’ambitieux que Major Crimes aille jusqu’au bout de son histoire et même encore un peu plus loin. Sauf que non, ils ne vont pas le faire et c’est certainement le seul truc qui m’a légèrement déçu dans cet épisode qui n’est pas un avant dernier épisode de la saison mais plutôt un épisode de Major Crimes comme on en a déjà durant toute les saisons de la série. Ce qui fait l’originalité de cet épisode c’est avant tout le fait que Sanchez est accusé de meurtre. C’est plutôt pas mal comme point de départ de l’histoire en plus de ça étant donné que les scènes d’interrogatoires sont les meilleurs moments de l’épisode. Les faces à faces sont soignés afin de ne pas donner l’impression que tout est fait de façon un peu trop simpliste.

Je suis persuadé que dans la réalité les inspecteurs qui font équipe avec Sanchez n’auraient pas le droit de l’interroger afin de ne pas obstruer l’enquête mais finalement cela reste assez fun de voir Sharon face à Sanchez lui posant toutes les questions nécessaires pour le bon déroulement de l’enquête. Après tout, Sharon sait au fond d’elle même que Sanchez n’y est pour rien mais comme dirait tout le temps tout le monde dans les séries policières quand l’un des leurs est impliqué dans quelque chose : « c’est la procédure ». Et ce n’est pas bête comme réponse mais c’est aussi l’excuse de tout le monde un peu tout le temps et cela pose un petit problème pour moi. Quoi qu’il en soit, je me demande cependant comment va se terminer la saison étant donné que cet épisode ne nous l’introduit pas forcément de façon judicieuse. En parallèle nous avons Rusty qui tombe un soir sur Jack, l’ex mari de Sharon, complètement bourré chez Sharon justement. Ce n’est pas une situation très plaisante pour Rusty mais ce dernier est tout de même gentil car il va trouver le moyen de confisquer les clés de Jack afin que ce dernier n’aille pas conduire et mettre en danger la vie des autres mais également la sienne.

Rusty est prévoyant et j’aime bien son côté gentil samaritain qui veut aider tout le monde même s’il ne faut pas en faire non plus une habitude. Après tout il est vraiment dommage de ne pas en profiter pour nous offrir des scènes un peu plus importante pour Rusty ou en tout cas différentes de ce que l’on a pour habitude de voir jusqu’à présent. Quoi qu’il en soit, ce que j’ai aussi apprécié avec « Internal Affairs » c’est le fait qu’il s’agit d’un épisode qui aurait très bien pu être le dernier de la saison mais qui ne l’est pas du tout. Non, Major Crimes ne veut probablement pas trop en faire et c’est aussi un choix judicieux. J’aime les séries qui savent rester humble même quand elles ont entre les mains une aussi bonne idée que celle-ci. L’intégration des affaires internes, déjà vu précédemment, permet de nous pencher sur une branche différente de la police et de voir aussi comment l’univers de Major Crimes peut évoluer de façon légèrement différente. Je me demande cependant si la fin de cet épisode apporte des indications réelles sur ce que le dernier épisode de la saison veut et doit être mais pourquoi pas. Après tout, je trouve que Major Crimes est une série policière plus originale qu’elle ne le laisse à penser.

Note : 6.5/10. En bref, du bon Major Crimes.

Commenter cet article