Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Last Tango in Halifax. Saison 3. Episode 6.

1 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Last Tango in Halifax

Critiques Séries : Last Tango in Halifax. Saison 3. Episode 6.

Last Tango in Halifax // Saison 3. Episode 6. Episode Six.
SEASON FINALE


Fraîchement renouvelée pour une saison 4 par BBC (et c’est amplement mérité), on peut dormir tranquille, Last Tango in Halifax sera donc de retour l’année prochaine. Je me demande par ailleurs si finalement, en faisant le bilan de la saison, on n’a pas eu la saison la plus consistante de toute l’histoire de la série. Il y avait énormément de choses dans cette saison mine de rien, beaucoup de drames, beaucoup de rebondissements dans la vie de nos très chers personnages. En plus d’avoir été une saison abondante en histoire c’était aussi une saison assez constante. Elle a su au fil des épisodes rester fidèle à elle-même quand d’autres séries seraient tombées dans les facilités en tout genre. Forcément, cela fait plaisir de voir une série évoluer dans la bonne direction et surtout pour ce qui est de Last Tango in Halifax qui est une série à laquelle je tiens beaucoup. Je n’ai pas l’impression de le dire suffisamment haut et fort mais je tiens bel et bien à cette série. Ce dernier épisode était donc plein de mélancolie, de bons sentiments et de moments plus légers. A commencer par le mariage de Gillian avec Robbie. C’est toute une aventure tout de même cette histoire et l’épisode l’exploite à merveille.

Gillian avait des doutes. Doit-elle se marier ? C’était une question qu’elle s’était posé et cet épisode tente d’y répondre mais l’approche de Sally Wainwright est beaucoup plus intelligente que ça. Surtout quand elle intègre les doutes de Robbie. Après tout, il n’y a pas que Gillian qui a le droit de douter. Les autres personnages peuvent donner. Les scènes entre Gillian et Caroline sont parmi les plus réussies de l’épisode. Cela permet aussi de boucher un peu les trous laissés par l’épisode précédent alors que Gillian avait une tonne de raisons de ne pas se marier avec Robbie. L’une de ces raisons était forcément son petit flirt avec Ollie plus tôt cette saison. Mais la série s’amuse et ne cherche pas à nous accabler. Au contraire, elle parler de l’amour comme de quelque chose d’éphémère qui flotte dans les airs mais n’attache pas toujours tous ses personnages. L’épisode se concentre énormément sur Robbie et Gillian mais ce n’est qu’une trame pour l’épisode. En effet, dans l’épisode les autres personnages ont eux aussi leur place. Et quelle place de choix. La complicité qu’il y a entre Nicola Walker et Sarah Lancashire est toujours aussi intéressante et la série la met en scène de façon assez intelligente. Car le but n’est jamais de trop en faire.

Au contraire, Last Tango in Halifax a intégré le fait que finalement les personnages représentent des moments de la vie d’une famille avec ses moments heureux comme ses moments les plus tristes. Je pense que cette saison est la plus mature de toutes et la plus aboutie des saisons. Sally Wainwright n’a pas eu peur de se confronter aux problèmes de chacun afin d’en faire des épisodes touchants mais sans jamais tomber dans les bons sentiments ringards. Non, tout est fait avec cette légèreté qu’elle seule semble maîtriser. Alors que HBO prépare un remake avec Diane Keaton à la production (et probablement aussi au casting) - et bien qu’il n’en soit qu’au stade des prémisses -, je dois avouer que ce serait dommage de gâcher cette série et ce qu’elle représente. L’épisode s’intéresse également à Celia et Alan. Ces deux là sont probablement ceux que la saison a laissé le plus de côté. Volontairement mais ils ont malgré tout eu chacun leur rôle à jouer, surtout Alan. Ce dernier a eu une place assez importante dans la saison, notamment car justement il a son petit rôle à jouer face à Gary. Finalement, cette saison de Last Tango in Halifax était réussie, pleine de belles choses et surtout ajustée comme il se doit. Une saison sincère et surtout mature.

Note : 8/10. En bref, bel épilogue pour une belle saison.

Commenter cet article