Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mindy Project. Saison 3. Episode 19.

22 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Mindy Project

Critiques Séries : The Mindy Project. Saison 3. Episode 19.

The Mindy Project // Saison 3. Episode 19. Confessions of a Catho-holic.


Parler de religion dans une comédie peut être une très bonne comme une très mauvaise idée. Dans la situation de The Mindy Project, je pense que l’on est dans la bonne mais parfois, l’épisode manque certaines étapes et pourrait donc tomber dans la seconde catégorie. Disons que l’attachement que l’on a pour les personnages et surtout pour le couple vedette composé de Mindy et Danny, fait que l’on ne peut pas détester un tel épisode. Il y a quelque chose là dedans qui devient très rapidement drôle. Faire de Danny un catholique, quand on sait qu’il est d’origine italienne, ce n’est pas étrange. Je dirais même que c’est assez logique, surtout aux Etats-Unis où la religion a encore une place très importante dans la vie de ses habitants. La série force les traits sur les origines de Danny mais je ne trouve pas que cela soit ni offensant pour les italiens, ni même ridicule. C’est au contraire une façon de confronter une culture à une autre, celle de Mindy à Danny en somme. Mindy n’est pas la meilleure catholique qu’il soit, mais même son couple en lui-même ne l’est pas tellement alors qu’ils ne respectent pas le voeu de chasteté avant le mariage, etc. La série en fait des caisses sur tout un tas de sujets du genre et je trouve ça assez drôle.

L’épisode fonctionne non pas grâce à Mindy et Danny et la confrontation de leurs idées mais grâce au père Mike incarné par Stephen Colbert, assez méconnaissable. Danny et Mindy vont faire croire qu’ils sont de bons catholiques alors ils vont décider aussi de l’inviter à dîner. C’était une occasion en or de nous amuser dans leur appartement avec tout ce qui pourrait heurter la sensibilité du père Mike (mais ce dernier n’est pas dupe et rien qu’au moment où il sort les capotes du pot de cookie, j’ai hurlé de rire car c’est pile poil ce que j’imagine quand je vois un épisode de The Mindy Project, des scènes aussi cocasses que celles-ci). Stephen Colbert incarne donc ici un père catholique un peu hors du commun, parfois un peu rebelle sur les bords. C’est justement ce que j’ai trouvé d’amusant, de ne pas nous jouer les sermons et la découverte offensante, mais simplement de nous jouer le rôle d’un homme qui ne se prend pas la tête et qui veut avant tout vivre sa religion comme notre couple vedette peut vivre sa vie de couple. Rien que les moments où il parle de ses relations sexuelles avant d’entrer dans les ordres, on sent que le père Mike n’est pas ce qu’il y a de plus conventionnel dans le genre.

Et j’aime bien. Les répliques amusantes fusent (« The New Testament! There’s a sequel to the Bible and not to Gone Girl? ») et The Mindy Project démontre encore une fois à quel point c’est une bonne comédie. Je ne m’attendais pas du tout à ce que les choses se déroulent de cette façon mais c’est drôle et remarquable, comme j’aime les choses dans cette série. Il y a des intrigues secondaires aussi, beaucoup moins passionnantes qui mettent en scène d’autres personnages de la série. Ce n’est pas le point fort de The Mindy Project malheureusement. Car elle a souvent du mal à trouver de quoi faire faire aux autres quand elle met en avant son couple star. Ce n’est pas si dérangeant que ça étant donné que j’aime beaucoup Mindy et Danny et que ce couple n’a pas besoin des autres personnages pour vivre dans la série (contrairement à Nick et Jess dans New Girl qui avaient toujours besoin des autres pour évoluer) pour ne citer qu’un exemple. Mais je dois avouer que j’apprécie aussi quand The Mindy Project tente des choses avec les autres et qu’elle veut les mettre en avant. Le départ de Peter a été dommageable pour eux plus que pour Danny et Mindy qui n’ont pas besoin de ça non plus.

Note : 6/10. En bref, pas le meilleur épisode mais drôle et permettant encore une fois de nous amuser des bêtises de Mindy.

Commenter cet article