Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago P.D. Saison 2. Episode 18.

9 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Chicago P.D

Critiques Séries : Chicago P.D. Saison 2. Episode 18.

Chicago P.D. // Saison 2. Episode 18. Get Back to Even.


Ce qui est sûr et certain c’est que Chicago P.D. voulait nous accrocher à son histoire du début à la fin. Cet épisode était l’occasion pour les personnages de la série de se retrouver souvent dans de sales situations, que cela soit Voight et la relation paternelle qu’il a avec les autres ou encore cette histoire de feu qui ne nous a malheureusement pas permis de faire un lien avec l’histoire de Chicago Fire. C’est dommage que Chicago Fire n’ait pas été intégré à cet épisode car il y avait largement de quoi faire. C’est bien beau de faire des intrigues de feux s’il n’y a pas les pompiers d’à côté pour s’en occuper. Je ne comprends donc pas vraiment pourquoi Chicago P.D. va parfois dans cette direction, tenter de faire des liens avec ses intrigues et celles de Chicago Fire sans aller jusqu’au bout de l’idée (après, je ne dis pas que le prochain épisode de la série de pompiers ne va pas faire évoluer le tout de façon drastique). Voight est un personnage que j’aime bien car il a une place vraiment intéressante dans l’univers de Chicago P.D.. C’est lui qui instigue bien souvent tout ce qui doit être fait et qui permet de doser l’action de façon judicieuse.

L’atout de cet épisode est de nous proposer tout un tas de petits twists tout au long de l’épisode en plus du drama assez classique auquel Chicago P.D. nous habitue. J’aime bien quand une série comme celle-ci tente de nous offrir du drama car les relations entre les personnages est ce qui nous permet de nous attacher aux séries. C’est en tout cas ce qui me permet de m’attacher à des personnages de séries policières, comme cela peut être le cas dans cet épisode et dans cette série de manière plus globale. La scène où Nadia se fait tirer dessus permet d’apporter tout de suite une bonne dose dramatique très forte. C’est aussi une façon de nous donner l’impression que dans Chicago P.D. on suit vraiment le quotidien de policiers qui se retrouvent en danger tous les jours. J’ai bien aimé la façon dont Lindsay s’occupe de Nadia, créant une fois de plus des liens. Elle lui a parlé comme n’importe quelle mère pourrait faire. Cela a forcément aidé Nadia à aller de l’avant avec ce qui s’est passé. Mais je suis surpris que les évènements n’ait pas affecté la carrière de Roman ou Burgess.

Par ailleurs, Platt va montrer un visage complètement différent d’elle dans cet épisode. La série tente encore une fois de donner de la consistance à ses personnages et c’est fait de façon très maligne. En tout cas, je trouve tout cela assez fascinant dans son ensemble. Je me demande comment va s’amorcer la fin de cette saison et surtout comment va être introduit dans Chicago P.D. le spin off Chicago Med (que l’on va devoir probablement attendre pour la mi saison prochaine, comme cela avait été le cas pour Chicago P.D. quand cette dernière avait été lancée suite à l’échec du remake d’Ironside). Pour en revenir à cet épisode, les scènes s’enchaînent et les personnages sont constamment dans le feu de l’action, rien de mieux pour me donner envie de plonger un peu plus, dès le prochain épisode, dans le monde de Chicago et de ses policiers. Chicago P.D. me rappelle souvent Chicago Code, la série de Shawn Ryan que ce dernier avait tenté de présenter comme une vision des forces de l’ordre de Chicago sauf que la série partait souvent dans tous les sens et n’était pas toujours passionnante.

Note : 6/10. En bref, des twists et encore des twists.

Commenter cet article

Claire 09/04/2015 17:21

J'adore cette série, mais j'ai été déçue par les derniers épisodes, dommage !