Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Elementary. Saison 3. Episodes 22 et 23.

16 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Elementary

Critiques Séries : Elementary. Saison 3. Episodes 22 et 23.

Elementary // Saison 3. Episodes 22 et 23. The Best Way Out is Always Through / Absconded.


« The Best Way Out is Always Through » est un épisode qui permet à Sherlock et Marcus de développer un peu plus une relation qui n’a jamais été simple. Justement, la série a toujours tenté de réinventer son propre univers, ses propres personnages et c’est le cas avec cette relation qui n’a eu de cesse d’avoir des hauts et des bas tout au long de la série. Sherlock respecte Marcus et ce dernier comprend les compétences de Sherlock et ses méthodes ce qui fait que maintenant les deux personnages sont bien plus en phase avec le reste qu’ils ne l’étaient auparavant. Mais cela se démontre encore plus dans cet épisode qui utilise cette relation comme un moteur pour tout l’épisode. C’est un épisode qui cherche donc plus à faire évoluer la dynamique personnage plutôt qu’autre chose et c’est déjà pas mal. Les deux personnages ont maintenant réussi à passer au delà de ce qui s’était passé l’an dernier. Mais c’est un épisode qui développe aussi le personnage de Marcus en tant que personnage simple. L’équilibre entre sa vie professionnelle et personnelle est quelque chose d’important et les scénaristes parviennent justement à nous intéresser à lui de façon très intelligente.

Sherlock quant à lui se pose encore une fois tout un tas de questions existentielles, ne serait-ce que sur la solitude. Joan est a côté beaucoup plus isolée qu’auparavant, créant forcément une interrogation sur la nature de sa relation avec les autres et ce que cela peut avoir comme influence sur sa vie personnelle. Je pense que Sherlock a cependant raison en disant que Marcus est la personne la plus seule qu’il connaisse. A côté il n’y a pas de personnage plus seul. Je me demande si cela va influencer d’une certaine manière le dernier épisode de la saison et créer de nouveaux enjeux pour la saison prochaine (CBS a renouvelé Elementary pour une saison 4, fort heureusement). Bien souvent, Elementary est une série qui veut raconter des choses intelligentes sur la psychologie de ses personnages. C’est souvent réussi et je n’en attendais pas moins de la part de la série. Surtout que l’histoire de la Stanley Cup par exemple n’apporte pas grand chose mais juste une façon différente de voir les personnages. Car les personnages sont ce qu’il y a de plus cher aux scénaristes de la série. Le crime de la semaine n’est pas ce qu’il y a de plus important mais c’est une porte d’entrée supplémentaire dans la vie des personnages te dans leur exploration de l’univers qu’ils connaissent.

Cet épisode a donc de bonnes surprises à nous offrir et un équilibre à trouver entre vie personnelle et professionnelle. C’est un équilibre qui permet aussi de définir le degré de solitude de chacun des personnages de la série. Mais si cet épisode est très réussi à mon goût, « Absconded » est particulièrement décevant. L’ouverture de l’épisode était déjà assez problématique et m’avait donné l’impression de voir un épisode de Bones ou quelque chose dans ce genre là. Alors que pourtant je sais pertinemment que l’on est face à Elementary et qu’il y a encore tous les dénominateurs communs qui font le succès de cette série. Quoi qu’il en soit, le problème de cet épisode est son cas de la semaine qui manque d’énergie dès le départ. Il y a des éléments intéressants dans cet épisode, notamment Sherlock qui s’occuper des abeilles. C’est assez drôle comme petite histoire et c’est une bonne chose que cela prenne autant de place dans l’épisode car le reste est particulièrement creux. J’adore Sutton Foster mais sincèrement, son personnage dans cet épisode est tout simplement ennuyeux et ne sert pas à grand chose. Le problème c’est que Elementary n’a pas vraiment de matière à travailler autour de son personnage et forcément, cela se ressent très rapidement.

S’il y a de bons éléments dans cet épisode, notamment dans la dynamique personnage, du point de vue de Sherlock et Joan, dont la relation n’a de cesse de prendre de l’ampleur et de m’amuser, le reste de cet épisode était particulièrement étrange car j’ai eu l’impression d’assister à un épisode de remplissage tout ce qu’il y a de plus ennuyeux. Au demeurant, je pense que l’on va attendre le dernier épisode de la saison qui devrait faire de bonnes et belles promesses pour la suite mais j’ai malgré tout peur qu’il ne soit pas à la hauteur non plus. Cet épisode est tellement déconnecté des bonnes idées de base de Elementary que j’ai peur que le dernier épisode ne parvienne pas à rester sur le bon chemin. Cette saison 3 de Elementary est globalement réussie, avec quelques idées laborieuses qui ont mis du temps à accoucher mais ce n’est pas ce qu’il y a de plus grave pour autant.

Note : 7/10 et 4/10. En bref, du bon au moins bon.

Commenter cet article