Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Lies. Saison 4. Episodes 9 à 12.

19 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #House of Lies

Critiques Séries : House of Lies. Saison 4. Episodes 9 à 12.

House of Lies // Saison 4. Episodes 9 à 12.
BILAN


Pas facile pour House of Lies de terminer cette saison 4 de façon réussie. Au fil des épisodes de la saison j’ai réellement perdu foie en House of Lies. La série de Matthew Carnahan a souvent eu du mal à gérer ses personnages du début à la fin, ce n’est donc pas si nouveau que ça de les voir se heurter à nouveau à quelques petits problèmes techniques. Mais malgré tous les problèmes de la série, je pense que cette fin de saison est probablement ce que la série a le plus réussi depuis un sacré bout de temps. Car dans cette fin de saison il y a énormément de choses qui justement font le succès en partie de cette série et parviennent à me donner encore envie de revenir. Denna est un personnage à qui il ne faut jamais vendre son âme. C’est un peu comme le Diable finalement et il faut alors toujours se préparer aux conséquences. Et c’est quelque chose que Marty va apprendre à la fin de l’épisode 4.10. Il veut faire en sorte que Ellis Hightower finisse au fond du trou sauf que malheureusement pour lui, il ne semble même plus avoir le contrôle de Kaan & Associates. Denna est tout de même un personnage malin et quand House of Lies se concentre sur les petites affaires, je trouve que cela fonctionne à merveille. Surtout que les négociations, les coups bas, c’est ce genre de choses qui fait le caractère intéressant d’une telle série.

L’épisode était assez amusant dans son ensemble d’ailleurs, permettant à Doug et Clyde de sortir un peu des sentiers battus. Cela fait plaisir à voir mine de rien, et je ne m’y attendais pas nécessairement pour autant. J’apprécie quand une série comme House of Lies tente de faire des choses qui sortent un peu de l’ordinaire. Mais cette fin de saison prend réellement forme dès l’épisode 4.09, justement là où j’avais plus ou moins abandonné la série. Dans cet épisode Marty et Jeannie vont se retrouver à nouveau sur le devant de la scène. House of Lies n’a pas toujours fait bon usage de ces deux personnages c’est certain mais ils restent les piliers de la série sans qui la série ne serait vraiment pas aussi intéressante. Ils peuvent toujours trouver une façon d’avoir la paix mine de rien et cet épisode parvient à leur faire prendre conscience qu’ils doivent tout simplement arrêter de faire les gamins au sujet de leur relation qui est en train de complètement tomber en ruine et de leur enfant qui n’est pas encore né et qui semble les séparer une fois de plus. C’est d’ailleurs quelque chose de terrible que House of Lies n’a pas géré avec beaucoup d’intérêt et surtout avec la dose émotionnelle qu’il aurait fallu utiliser pour ce genre d’histoires. Mais je suis toujours contre les histoires de bébé dans les séries de toute façon.

Kristen Bell était enceinte lors d’une partie du tournage de la saison et je me demande si intégrer en partie cette histoire dans la série était vraiment une bonne idée. Après tout, il aurait été intéressant de laisser Jeannie en dehors de House of Lies le temps de quelques épisodes histoires de s’accommoder de sa disparition et tenter de survivre sans elle. Je ne pense pas que House of Lies ait besoin de Jeannie à temps plein tout le temps, surtout si c’est une idée qui est exploité une fois dans l’histoire de la série. Ce que l’on peut aussi comprendre c’est que Marty ait du mal à gérer ce qui lui tombe sur la tête. Le pauvre n’a pas vraiment de chance mine de rien mais la série n’est jamais tendre avec lui. Au contraire, on sent que le but de House of Lies est de plus en plus de mettre la tension autour de chacun des personnages. Leur relation a beau vouloir s’apaiser, à l’écran on ne le ressent pas vraiment. Mais cet épisode nous préparait petit à petit vers la fin de la saison et surtout petit à petit vers ce que House of Lies a le mieux réussi cette année. Dans l’avant dernier épisode, Marty tente de sécuriser sa place au sein de Kaan & Associates. Aprèss avoir perdu le contrôle de sa société a cause de l’affaire qu’il a conclu avec Denna, forcément il a pris peur et veut tout faire pour garder son trône.

Marty est comme ça. Il est très matérialiste de toute façon. House of Lies en profite même pour développer un peu sa relation avec Roscoe sauf que de ce point de vue là, la série échoue encore une fois de façon lamentable. C’est dommage mais comme je le dis depuis le début de la saison, Roscoe est l’un des points faibles. House of Lies aurait dû savoir quoi faire de ce personnage dès le départ et elle n’a jamais su quoi en faire. Du coup, on s’ennuie terriblement. Je n’en ai rien à faire de voir Roscoe faire du skate, ce n’est pas ridicule mais ce n’est pas intéressant non plus. Dans le dernier épisode, les choses changent encore une fois, surtout quand Marty découvre qu’il pourrait faire de K&A une firme beaucoup plus grande s’il peut convaincre ses employés de rester. Le dernier épisode n’est pas le meilleur de la saison mais disons qu’il parvient malgré tout à utiliser les personnages de la série de façon judicieuse sans vouloir nous trimbaler ici et là avec des guests en tout genre et des personnages qui n’ont ni queue ni tête. Ce n’est pas le but de House of Lies. Du coup, je suis ravis de voir que la série sait s’y prendre et cela fonctionne tout simplement à merveille.

Et pour ce qui est de Doug, Clyde et Kelsey, je pense que House of Lies n’a pas su utiliser ces personnages jusqu’au bout de la façon la plus judicieuse. On se retrouve donc avec une saison 4 en demi-teinte, pas toujours très passionnante mais qui a au moins su se terminer de façon intéressante. Le seul problème c’est que j’ai l’impression qu’il y a toujours les mêmes choses qui sont remises en question dans cette série : Kaan perd (ou presque) le pouvoir et ensuite tente de le reprendre.

Note : 5/10, 5.5/10, 6/10 et 4.5/10. En bref, fin de saison plutôt réussie.

Commenter cet article