Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Fosters. Saison 2. Episode 17.

11 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Fosters

Critiques Séries : The Fosters. Saison 2. Episode 17.

The Fosters // Saison 2. Episode 17. The Silence She Keeps.


Cet épisode est là pour nous dire à quel point un secret est difficile à garder et peut aussi peser car ne pas parler des grands problèmes dans sa propre vie à ceux qui nous aiment, c’est un dilemme auquel Callie est confronté dans cet épisode. Callie est donc encore une fois l’héroïne de l’épisode mais judicieusement car si j’ai tendance à dire encore est encore que Callie doit arrêter d’être autant mise en avant au risque de nous lasser, chaque nouvel épisode vient nous prouver le contraire. A chaque fois qu’une nouvelle intrigue vient frapper Callie, cette dernière en ressort grandie et surtout une vraie héroïne. La séquence qu’elle partage avec Lena et Stef était vraiment mignonne. Elle va dire à ses mères qu’elle pense avoir besoin de vivre avec son père biologique, Robert (incarné par Kerr Smith) mais tout cela cache le fait qu’elle n’a pas envie que Stef et Lena dépensent de l’argent qu’elles n’ont pas dans un procès face à Robert qu’elles ne pourront de toute façon pas gagner. Afin d’éviter tout ça, elle va décider de vivre tout simplement avec son père. On sait qu’elle n’en a pas vraiment envie mais elle veut le faire pour le bien de tout le monde. Je me demande comment cela va évoluer surtout que Stef se demande ce que cela peut bien cacher de plus.

Et bien évidemment Stef a raison. Callie cache toute l’histoire de Daphne qui a kidnappée sa petite soeur Tasha dans un parc du coin avant de la rapporter sous un jour nouveau. Le problème c’est que les flics ont parler à Daphne en lui disant qu’elle pourrait faire face à 11 ans de prison si elle était responsable du kidnapping de sa soeur. J’aurais été elle, bien évidemment que j’aurais été effrayée par la situation et quand on voit ce qui se passe à la fin de l’épisode, je me demande vraiment comme cela va évoluer pour elle. Cela ne va pas pouvoir bien se terminer de toute façon, car ce serait trop facile. Rita de son côté était de retour dans ce nouvel épisode et sincèrement, je trouve que c’est une excellente idée. J’aime beaucoup le personnage de Rosie O’Donnell et cette dernière l’incarne avec toujours autant de conviction. Outre le fait que The Fosters n’a de cesse de mettre Jake T. Austin torse nu (ce qui n’est pas forcément ce qu’il y a de plus déplaisant au monde), Jesus est très en colère. Il n’est pas content que ses mères lui ait dit qu’il n’était pas près de se réaliser seul à la Flintwood Academy, une école qui lui offre une bourse d’études mais qui l’éloignerait des autres.

Je pense que cela pourrait être une bonne idée que de l’envoyer là bas, en grande partie car cela pourrait permettre à la série de sortir des lieux qu’elle exploite déjà depuis ses débuts. J’aurais bien aimé suivre Jesus ailleurs, loin de ses mères. Après, je peux comprendre le choix de Stef et Lena car Jesus n’a pas montré qu’il le méritait non plus. Brandon de son côté va enfin parler à quelqu’un et c’est à son père Mike, par rapport au fait qu’il a été sélectionné pour un programme musical d’été. Je pense qu’il devrait se lancer car voir The Fosters faire une sorte de remake de Camp Rock sans Demi Lovato. Je suis par contre un peu fatigué avec les petites histoires d’Ana et son bébé. J’ai l’impression que cela commence à traîner en longueur plus qu’il n’en faut. C’est dommage car The Fosters aurait très bien pu s’en servir comme d’un moteur à émotions et si cela a bien fonctionné dans l’épisode précédent, ce n’est pas vraiment le cas dans cet épisode. Finalement, cette saison continue sur sa lancée. C’est toujours agréable à suivre, mignon et touchant à la fois. Je n’en demandais pas moins de la part de cette série.

Note : 7/10. En bref, Callie reste tout de même le meilleur personnage avec en bonus à nouveau les abdos de Jake T. Austin.

Commenter cet article